Comment j’ai minimalisé mon sac à main !

sac
Voici un sujet qui va faire sourire les messieurs (même s’ils ne sont pas très nombreux parmi mes lecteurs) et qui va sans doute aider mes lectrices !
 
Le fameux sac à main, celui qui est bien gros, bien lourd, qui à force vous coupe les doigts ou vous cisailles l’épaule, celui qui vous envoie tous les mois chez l’ostéo (je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours mal à l’épaule ..)
Oui mais c’est aussi celui qui est rempli de Au-cas-où, comme nos placards, nos armoires, notre cave et j’en passe…
Ca vous parle ??? Je vois se dessiner un petit sourire sur vos lèvres !!

C’était avant !

Il faut bien le dire, ce sac à main est quand même le mini double de notre vie, on a TOUT dedans. Un peu/beaucoup  de maquillage, au-cas-où, un parapluie, des médicaments, une seconde paire de collants, une brosse, nos papiers, le porte-cartes, l’agenda papier, le porte monnaie, les cartes de fidélité de tous nos magasins favoris au-cas-ou-on-irait-faire-une-course-en-sortant-du-bureau, des pinces, des élastiques, des lingettes désinfectantes ou désodorisantes, des pansements, du baume à lèvres, les bonbons/pastillles/ chewing gum, un bouquin, et je pense que je peux encore en rajouter beaucoup beaucoup  !! Pas de problème, tous vos cllègues savent que vous avez toujours tout, et en plus vos collègues masulins ajoutent leur portefeuille quand vous sortez déjeuner « tu as bien une petit place pour ça ? »
 
Personnellement j’avais ce « type » de sac à main, modèle extra large, extra lourd et extra pas pratique.
En plus de cela, pour aller travailler, j’avais aussi une sacoche dans laquelle se trouvait mon ordinateur portable, mon cahier de note ( modèle A4, 250 pages à couverture cartonnée), mes câbles de branchements de l’ordinateur, la souris, les câbles de rechargement de mes 2 smartphones, des crayons en quantité, des marqueurs, post it… bref 6 à 7 kg qui s’ajoutaient au 6 kg de mon sac (il a été plusieurs fois pesé à l’aéroport).
Et enfin, cerise sur le gâteau, comme je voyage fréquemment, une petite valise qui elle par contre est plutôt light pour pouvoir rester en cabine.
Vous m’imaginez aisément dans une gare et un aéroport, avec tout mon barda… c’était juste l’enfer.
Et alors mon pauvre dos … mes cervicales, mes trapèzes, c’était juste l’horreur et je voyais très souvent mon ostéo !!

L’heure était grave !

 
Au printemps 2014, j’ai décidé de prendre les choses en main. Objectif, allégé le tout en trouvant une organisation qui fasse qu’en toute circonstance, je ne manque de rien d’essentiel.

Analyse de la situation :

J’ai noté mes contraintes : voyages professionnels par exemple.
J’ai noté les objets que j’avais et quand je les utilisais.
J’ai noté des éléments liés à mon environnement : exemple : je ne sors quasiment jamais déjeuner à l’extérieur, puisque nous avons un self.
 

Début des hostilités

J’ai commencé par mon sac professionnel.
 
J’ai testé pendant quelques semaines l’utilisation d’un plus petit carnet pour remplacer mon « encyclopédie ». C’est vrai que j’écris beaucoup, je travaille sur des projets longs et nombreux et j’aime bien retrouver mes notes d’il y a 6 mois voire un an, tout de suite. Après quelques jours, je me suis rendue compte qu’avez un petit carnet je m’en sortais aussi bien. Comme j’utilisais déjà Evernote, j’ai eu l’idée d’utiliser le carnet moleskine Evernote, plus petit et de scanner mes notes au fur et à mesure. Comme cela, même si le carnet se termine plus vite, je peux retrouver mes notes sur Evernote. donc 2 kg en moins dans mon sac.
 
Etape suivante, les câbles … J’ai simplement mis en place un peu de discipline. Au lieu de me trimbaler tout le temps avec tout, je me pose la question chaque soir de savoir si j’ai besoin des câbles et de la souris, sachant que lorsque je suis au bureau, mon portable est sur son dock et que je n’ai besoin de rien d’autre. Hop, quelques centaines de grammes en moins. Même démarche avec les marqueurs. Ils sont au bureau et je ne les prends que lorsque je vais m’en servir en déplacement. Pour les chargeurs de smarphones, j’ai récupérer des câbles USB que je laisse dans mon sac et qui me servent en cas de panne sèche au bureau ou en déplacement.
 
Et je n’avais plus dans le sac pro que mon portable, mon carnet, des stylos., mes 2 petits câbles et mes post it. Du coup mon sac était beaucoup trop grand…

Le hasard d’une découverte.

Le hasard a fait que j’ai reçu pendant cette période une publicité de la part d’Evernote pour une nouvelle gamme de produits de bureau et sacs. Et là je découvre un superbe sac, « the triangle commuter », avec des tas de poches modulables, une petite taille, léger et visiblement très pratique et il donnait une autre idée…. En plus il a une bandoulière large, solide, douce . Après avoir regardé les photos sous tous les angles, pris des mesures etc, j’ai commandé The Sac.
Après de longues semaines ( la gamme était nouvelle c’était des pré commande et en plus ça arrivait du Japon ..) il est arrivé tout beau.

Seconde phase : s’attaquer au sac à main

Une fois mon matériel pro installé dans mon nouveau commuter Bag, il me restait plein de place, et surtout des tas de petits compartiments modulables et autres petites poches zippées.
 
J’ai donc rassemblé (ou rattroupé pour les initiés) tout ce que contenait mon sac à main pour un tri.
Tout d’abord l’essentiel « pour de vrai » : portefeuille /papier d’identité ( permis de conduire, carte d’identité, monnaie), cartes de paiement et uniquement les 3 ou 4 cartes de fidélité que j’utilise couramment, papiers de la voiture (qu’on ne laisse jamais dans sa voiture), 1 tampon, cachets pour la tête, quelques cachets sans boite(je suis migraineuse), mini lingettes, baume à lèvre, peigne, mini parapluie, mes smartphones et un mini carnet.
minimalisme
J’ai mise en place, dans la voiture, d’une petite pochette de « secours » (quelques médicaments supplémentaires, uniquement un ou deux cachets de chaque, sans les emballages), un peu de maquillage qui se trouvait jusque là dans mon sac, une paire de collants fins. Si j’en ai besoin au bureau, je descends les chercher dans ma voiture. Au départ je l’avais laissé au bureau. Mais ça pouvait manquer lors de mes déplacements en voiture ou bien le week end. Donc la mettre dans la voiture était plus pertinent. J’ai une réplique de cette pochette dans ma valise, en permanence, ainsi en déplacement je suis tranquille.
Suppression de tout ce qui n’était vraiment pas utile : tout le reste.
Et j’ai donc mis tout cela dans mon nouveau sac pro / à main.

Résultat:

sac evernoteEn semaine, je n’ai qu’un sac, peu lourd et bien rangé. Il y a 2 semaines, je suis entrée au supermarché en vitesse en rentrant du bureau pour une petit course et la sécurité m’a fait ouvrir mon sac. Le gars en est resté bouche bée ! C’est si rare que cela un sac de fille rangé ?
bandoullièrePour mes déplacements, j’ajoute les câbles /souris, un kindle qui a remplacé les livres en  papier quand je suis en voyage, le passeport et hop. je peux aussi ajouter une pashmina roulée et mes lunettes de soleil.
 
Le week end, je transfers la partie « perso » dans un mini sac à main et hop le week end aussi je suis « light ».
Je ne sors plus mes beaux sacs à main que pour les soirées, même si j’ai trouvé un mini sac à main que j’emporte lors de mes déplacements pour les soirées avec mes collègues ou clients.
 
Les premières semaines, j’avais toujours peur qu’il me manque quelque chose. Et puis en fait non.
Au pire si j’ai besoin urgemment de quelque chose, soit je demande à une collègue, soit je vais l’acheter. Je ne vis pas dans le désert, je peux toujours trouver une pharmacie ou un magasin à proximité. Par ailleurs, même dans les hôtels, on arrive à se faire dépanner d’un doliprane, un fil et une aiguille en cas de bouton tombé etc …
 
Je ne regrette pas du tout mon sac, qui est extrêmement pratique.  La bandoullière est très confortable, il reste debout même vide. Sa petite taille permet de le glisser sous le siège du TGV ou de l’avion sans aucun problème. Posé à côté de moi dans un cofee shop, il me sert de bureau ambulant. Il est passé des dizaines de fois dans les tunnels de contrôle des aéroports dans prendre une seule marque. Par un fil tiré, par une coupure, rien, il est très très solide. Du coup, j’ai profité du black friday pour commander le même en beige, car un sac gris et noir avec des vêtements d’été c’est pas terrible.
 
On m’a récemment offert un nouveau sac professionnel, pensant me faire très plaisir car je change de job. Un sac vraiment cher, d’une belle marque, avec des poches dans tous les coins. Je l’ai donc utilisé quelques jours. Certes il y a beaucoup plus de place que dans le précédent, donc si je dois me déplacer avec de nombreux dossiers papiers, il sera parfait. Néanmoins, je suis plutôt du genre 0 papier donc cela ne va pas être tous les jours. Il ne tient pas sous les sièges en avion ou en train, car il est trop haut. Et surtout, quand je mets uniquement ce que j’utilise aujourd’hui dedans, la sangle me cisaille l’épaule atrocement et la poignée n’est pas très confortable non plus car très large. A utiliser donc avec parcimonie et dans des cas bien précis !
 
 
De cette expérience, j’ai pu tirer une méthodologie, que je peux appliquer partout
  • Définir le problème
  • Définir l’objectif
  • Lister les contraintes / inconvénients / avantages / utilisation des choses
  • Trouvez des solutions alternatives, des « relais »
  • Toujours garder une vision de l’ensemble de la situation et des interactions possibles avoir d’autres choses que l’on voudrait améliorer, d’autres endroits que l’on voudrait minimaliser.
  • Prendre le temps pour cette réflexion complète, surtout si l’on doit investir, pour bien identifier le besoin réel et en détail.
  • Faire des essais, des tests jusqu’à trouver l’idéal ou s’en approcher.
 
Et vous, qu’avez vous vous minimalisé récemment et dont vous êtes particulièrement fière ?
 
Priscille LIVENAIS
Maman divorcée et très active, j'ai une passion pour l'organisation, la gestion des projets et les outils de productivité. Mon but n'est pas de tout faire, mais de ne faire QUE ce qui compte vraiment pour mener la vie que je souhaite , tout en sérénité.
Customized Social Media Icons from Acurax Digital Marketing Agency
Visit Us On TwitterVisit Us On Linkedin