Arrêtez de vous laisser tomber – Vie Intentionnelle

Vie intentionnelle
Imaginez, vous vous réveillez demain matin et que vous êtes le PDG d’une entreprise de plusieurs millions de d’euros ?
Est ce que vous accepteriez de perdre une heure de votre matinée en jouant à Candy Crush ? 
Voudriez-vous tweeter ce que vous avez déjeuné, ce que vous aimeriez manger pour votre petit 4 heures et ce que vous espérez pour le dîner ?
Seriez-vous convaincu qu’il était plus important de laisser quinze commentaires sur un blog ou sur Facebook  que de vous concentrer sur un projet ?
Souhaiteriez-vous liker de nouvelles pages Facebook et envoyer quelques sms avant de commencer votre journée ?
Pourriez-vous faire un travail soigné et détaillé, lire tous les courriels transmis ou répondre à chaque appel téléphonique? Ou vous rendriez-vous compte que votre travail est trop important pour des activités sans réelle valeur ? 
Mais a-t-on besoin d’être PDG d’une multinationale pour se prendre enfin au sérieux et cesser de dilapider son temps en futilité ? Nous avons tous un crédit temps de 168 heures par semaine, et sommes tous libres d’en faire le meilleur usage.
Et vous, voulez-vous vous prendre au sérieux? Voulez vous décider de mener un vie intentionnelle, une vie où vous auriez vos propres objectifs, vos propres valeurs, vos propres priorités ?

Déterminez votre Essentiel

La première règle à garder à l’esprit c’est de ne  pas s’inquiéter de ce qui n’a pas d’importance.
Pas de panique, la terre ne va pas s’arrêter de tourner.
Déterminez ce qui compter réellement pour vous, votre business, votre famille. Et une fois que vous avez déterminé ce qui compte vraiment, rappellez vous les conseils de Greg Mc Keon dans “The essentialist, the discipline pursuit of less”. (relisez l’article sur cet ouvrage)
Déléguez ce sur quoi vous ne devriez pas passer votre temps. Vous ne pouvez pas ignorer les choses qui doivent être faites, mais si elles ne sont pas essentielles pour vous, il existe des solutions.
Externalisez (il existe de nombreuses façons abordables et créatives de le faire) et déléguez. Rendez quelqu’un d’autre responsable des tâches qui ne font plus parties de vos priorités. Ou trouvez un moyen de ne pas avoir besoin de faire cette chose.

Identifiez et réduisez vos plus gros mangeurs de temps. 

mangeurs de tempsC’est le téléphone? Mettez le en silencieux pendant que vous travaillez . Jetez y un coup d’œil lorsque vous prenez une pause (programmée, dix minutes après votre Pomodoro).
Les  Emails ? Fermez votre onglet e-mail, désactivez les notifications par courrier électronique des applications et réseaux pour réduire votre quantité d’email reçus.
Ce sont les Gens ? Fermez la porte. Verrouillez-la. Trouvez une nounou pour vos enfants. Allez travailler dans un endroit où vous serez seule. Mettez un panneau “ne pas déranger”. Installez un champ de mines autour de votre bureau, ou bien embauchez un garde du corps !!! Bon je connais 2 ou 3 copines qui seraient quand même bien perturbées par la présence d’un beau garde du corps, mais je n’ai pas parlé de Kevin Cosner les filles, on se calme et on se concentre !
Les personnes que vous aimez le plus sont généralement les plus gros mangeurs de temps. C’est vrai. Cela ne veut pas dire du tout que le temps que vous passez avec eux est du temps perdu. Mais les interruptions qu’ils causent, provoquent des pertes de temps. Lorsque vous êtes avec vos proches soyez totalement et intentionnellement  avec eux. Donnez-leur toute votre attention, entièrement. Mais quand vous êtes sur vos projets, ne vous laissez pas déranger. J’ai assisté récemment à une conférence pour les femmes entrepreneuses. L’une d’elles, qui travaillent à la maison, à expliquer qu’elle avait son petit coin à elle dans le salon, si je me souviens bien une petite table et un pouf. Et quand elle est à “son poste de travail” ses enfants ne doivent pas venir la déranger et apparemment grands et petits étaient très respectueux de cette règle. Et vous quelle barrière avez-vous mis en place pour que vos proches respectent votre temps de travail ? 
Et il ne s’agit pas seulement de respecter un lieu, mais aussi des plages de temps. J’ai eu un collègue qui passait son temps au téléphone avec l’une de ses filles, âgée d’une dizaine d’année et qui avait pris l’habitude de l’appeler à toute heure de la journée pour lui raconter ses petites misères de cour de récréation. Son excuse c’était : il faut être ouvert à ses enfants …. seriously ???? 
Il y a un temps pour chaque chose !
Quand il est temps de travailler, luttez contre le temps perdu en disant: “Pas maintenant, s’il vous plaît, j’ai d’autres priorités” et en fermant la porte. Planifiez dans votre agenda le temps nécessaire à la planification, pour votre revue hebdomadaire par exemple. La planification peut se transformer en procrastination, oui. Mais une planification adéquate, avec des stratégies réelles pour mener à bien votre plan, vous gardera sur la bonne voie. Vous devez savoir où vous allez  si vous voulez y parvenir. 

Refusez les drames d’autrui

Autant que possible, restez éloignée des “pseudo drames” que certains voudraient vous faire vivre 
Le drame ressemble à “Pouvez-vous regarder cette présentation tout de suite? Il me la faut dans moins d’une heure pour une réunion. “
Le drame ressemble à “Mamannnnnnnn, je m’ennuiiiiiiiiieeeeee”. 
Le drame c’ est l’urgence d’autrui à enfreindre vos priorités. 
Arrêtez de vous laisser tomber. Le drame est le “malheur” d’autrui envahissant votre attention. Vous ne devez pas les laisser faire.
Vous aimez vos  enfants, mais vous n’êtes pas responsable de leur divertissement. S’ils s’ennuient, c’est un problème qu’ils doivent résoudre. Apprendre à s’occuper seuls ou entre eux, est une leçon importante dans la vie. 
Cela me rappelle mon entretien avec Laura Mc Clellan l’an dernier, où elle expliquait que les enfants devraient s’amuser par eux même et trouver leurs propres occupations, sans solliciter sans arrêt les parents. Vous ne devez pas le faire pour eux parce que ce n’est pas votre travail. C’est le leur. Et ils sont capables de le gérer. Vous savez qu’ils le sont parce que vous les respectez assez pour voir leurs compétences, leur intelligence et les prendre au sérieux.
Vous vous souciez de vos collègues et amis, mais vous ne laisserez pas leur stress devenir votre stress. Vous les aiderez quand vous le pourrez et parce que vous aimez aider votre entourage. Mais vous avez le droit de ne pas prendre part à leur tension auto-imposée. Vous avez le droit et le devoir envers vous même de ne pas vous faire prendre dans leur tourbillon de réactivité. Vous pouvez décider en conscience de ne pas partager leurs émotions négatives. Vous n’avez pas besoin de paniquer pour aider quelqu’un.
Le drame est une grande perte de temps. Le drame crée un besoin alors qu’il n’y a peut-être pas de besoin réel. 
Prenez-vous au sérieux, soyez objectif et calme et vérifiez qu’il y a un besoin réel derrière chaque demande d’aide. Ensuite, abordez-le selon vos conditions.
Ne faites pas d’autres tâches pour eux que ce qui est prévu, rien que ce qui est nécessaire. 
Votre enfant peut s’habiller ? Laissez-le faire.
Votre soeur peut réserver son propre vol ? Laissez-la faire
Votre partenaire peut-il se faire à manger ? Laissez-le. 
Votre mère peut choisir sa propre tenue ? Laissez-la. Faites votre travail – quoi que cela implique dans les milieux familiaux, sociaux et professionnels – et n’en faites pas plus. Prenez les eux aussi au sérieux.
Ne soyez pas leur éternelle “béquille ». 
Mener sa vie avec Intention requiert une discipline de tous les instants, car vous aussi vous avez de la valeur, des projets, des objectifs, des priorités. 

Un service pour vous accompagner

Pour vous soutenir dans votre démarche, je mets en place à compter de septembre 2017 des ateliers de co-developpement ou master mind. Le but est de réunir de petits groupes de personnes, partageant ce même besoin de définir, créer et mener une vie pleine d’Intention. Chaque semaine, pendant 12 semaines, le petit groupe se réunira via vidéo conférence, pour échanger sur les progrès, les doutes, les satisfactions. Partager avec les autres et apprendre des autres sont les piliers de ces groupes. Si cela vous intéresse, retrouvez plus de détails sur la page Avançons ensemble et remplissez le questionnaire qui s’y trouve. Je prendrai alors contact avec vous pour définir si cette activité est faite pour vous.
Priscille LIVENAIS
J'ai une passion pour l'organisation, la gestion des projets et les outils de productivité. Mon but n'est pas de tout faire, mais de ne faire QUE ce qui compte vraiment pour mener la vie que je souhaite, tout en sérénité.
Social Media Widget Powered by Acurax Web Development Company
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On PinterestVisit Us On YoutubeVisit Us On LinkedinVisit Us On Instagram