Leading for Change with Kathryn Simpson

leading for change

“Leading for Change – How to Thrive during uncertain times” is the new book by Kathryn Simpson. I met Kathryn online during a webinar organised by our dear friends from B2E Consulting, at the beginning of 2021, when we were in the midst of the pandemic/lockdown etc.


Kathryn Bio :

Kathryn is a respected and successful change leadership expert, with diverse career experience in Europe and North America. She has over 25 years of consulting and line experience with leading organisations (Unilever, Mars, KPMG and GSK). Since 2007 she has been leading her own independent consulting business, primarily working within the Life Sciences sector.  By partnering with leaders at all levels within the sector, growth and sustainable success has resulted for the organisations she has worked with.  She is the author of the book “Leading for change – how to thrive during uncertain times”.

She provides each organisation with the approaches they need to meet their unique situation. Tailored approaches are used to develop a consolidated understanding of their environment and the priority challenges they face.  This provides the basis for facilitating customised workshops where leaders not only create a desired future but are ready to move forward and implement their ideas.  Working with individual leaders or teams she advises how to bring other stakeholders with them, so they achieve success together. These practical and supportive approaches create focus, accountability and collaboration across organisations and their partners. Organisations are left with an increased leadership capability and tangible business results.

A few notes about our discussion :

The book is divided into 10 chapters. They provide us with a step by step process for change management. It is an extract of best practices, a toolbox where leaders can pick exactly what they need for the situation they are facing. The book is full of examples taken from Kathryn’s experiences. You will see how the tools were used, the results, and an analysis of each situation. Many tools and methods are mentioned, and you should definitely refer to the end of book notes to know more about each of them, and discover new books, websites etc. This book is a goldmine!

Roles of a change leader

  • Communicate.
  • Act : A role model for the team
  • Reinforce, positively or negatively depending on how teams are reacting and behaving.

Strategic Planning:

Keep it Simple.

  1. Where are you going?
  2. Where are you now?
  3. How are you filling the gap?

To build the capability: Be sure that the people involved are able to follow the change.

The role of the facilitator :

  • be clear on the outcome
  • manage the process
  • develop the agenda to get the outcome
  • prepare with the stakeholders
  • collect all the information, and the needs, and consolidate to make sure that everybody is listened to.

Advice for a new change leader :

  • Why are we doing this?
  • What will be the expected outcome?
  • Where are we right now? (define it with the relevant people).
  • What is the gap?
  • What are the pain points of the current situation?
  • What will be the benefit for stakeholders and customers?

Involvement of the people

  • Focus on Why?
  • What do they feel?
  • Stay objective and focused.
  • Collect information and narrow it down.
  • Use electronic whiteboard (like MIRO, MURAL etc)

Kathryn is running a book club with her customers. It allows the team members to know more about change management and to get on the same page regarding the process BEFORE starting a change management project. They take a Self-assessment: https://kathrynsimpson.scoreapp.com/ . You can do it for yourself!

  • Favourite Book: “The Resilient Leader Field Guide” by Karon West ( only available on Amazon or Indigo in Canada so far)
  • Her Favourite Quote: “Start with Why” Simon Sinek.
  • Tips: Create an Agenda for meetings to get the most of it. Define the tasks basedon the outcome, and break them down for an effective meeting.

To connect with Kathryn Simpson :

Her website is https://kathrynsimpson.com
LinkedIn profile is https://www.linkedin.com/in/kathrynsimpson/

Le Handicap Une Richesse avec Sandra Leber Berson

handicap richesse

Le handicap peut être un richesse pour notre société et nos organisations. Encore faut-il le connaitre et le reconnaitre. C’est l’objet de mon échange avec Sandra Leber Berson.


Bio de Sandra :

Fondatrice de la SAS Hand&Com Formation, je suis formatrice, conférencière et autrice.

Diplômée de l’Ecole Supérieure des Acheteurs Professionnels (ESAP), après 18 années d’expérience évolutive aux achats et en management au sein du premier groupe coopératif français, je prends un autre cap en 2014.

Un jour, ma vie bascule, tout change, ma maladie s’invite et le handicap entre dans mon quotidien.

Après un long parcours de soins et de résilience, j’intègre en 2014 une formation auprès du Greta MPN. Je souhaite obtenir une certification de FPA (Formation Pour Adultes) et me spécialiser dans le handicap. Ma conviction profonde est que j’ai quelque chose à faire dans ce domaine et je sais pourquoi.

La certification en poche, je développe une ingénierie pédagogique pour la Sensibilisation et la Connaissance des handicaps. Je propose ce module tout d’abord au Greta passant du statut de stagiaire à celui de formatrice puis à d’autres acteurs économiques, le succès étant immédiat.

J’ajoute à mes compétences de nouvelles actions de formation en Communication Interpersonnelle et Gestion des conflits.

Au fil de mon expérience terrain depuis 7 ans, je constate que conjuguer la Sensibilisation aux Handicaps et la Communication Interpersonnelle répond à un besoin des organisations. Forte de ce constat je propose de plus en plus souvent l’alliance de ces 2 modules à mes clients. Les publics me décrivent comme formatrice atypique, créative et pro-active.

Je développe tous mes modules de formation et mes ingénieries pédagogiques. Je fais de subtils mélanges et pratique volontiers la pédagogie inversée en appliquant l’écoute, la bienveillance et l’empathie positive. 

Mon objectif est d’accompagner, faciliter, former, sensibiliser, chacun, chacune, dans l’identification des convictions et non de s’inscrire dans des certitudes initiées par des stéréotypes environnementaux.

Femme de défi, en 2019, je créée et réalise un module spécifique « Un Langage, Un Visible » pour Rendre visible les handicaps invisibles en partenariat avec un photographe professionnel.

Le livre « Une Trace, Un Visible » en est le fruit.

( livre disponible ICI )

En 2020 la Covid s’invite, j’en profite pour écrire une Conférence “Un Parcours, Un Visible pour vous emmener en voyage vers  une destination pleine de sens et de cohérence.

Mon handicap ne me définit pas, il m’enrichit.  J’en parle d’autant mieux que je le vis et le connais bien.

Soyons tous acteurs de l’inclusion, de la diversité et de l’intégration : Mon métier, ma mission, mon évidence. Mes actions contribuent aux enjeux du développement durable et s’inscrivent dans le programme des organisations en matière de responsabilité sociale.

Notre échange sur le handicap

Sandra veut changer le regard sur le handicap et notamment via des interventions : “Sensibilisation et connaissance des handicaps.”

Le handicap est abordé de façon négative et de façon très réductrice : malvoyant et “fauteuil roulant” ! Alors que c’est bien plus.

Le but de Sandra est d’éveil les consciences.

RQTH : Reconnaissance Qualité Travailleur Handicapé

Comment aborder le handicap pour en faire une richesse

Aborder le handicap : avec simplicité et réalité. Libérer la parole dans l’entreprise. Sandra utilise l’écoute empathique afin de permettre aux personnes en situation de handicap d’oser déclarer leur situation auprès de leur employeur. “80% des handicaps sont invisibles” au sens de ce qui est considéré par la reconnaissance administrative. (maladies chroniques, cancers,…) mais c’est aussi le handicap familial, le handicap sociétal qui sont à prendre en compte

Schéma “courant” : une personne tombe malade. Suite à une mauvaise prise en compte, elle est déclarée inapte et est licenciée. Dans beaucoup de cas, cela consuit à la précarité.

La prévention est indispensable et la sensibilisation de tout le personnel d’une entreprise. Trop souvent handicap = problème alors que le handicap est une richesse.

1 français sur 6 est en situation de handicap (reconnu) en France.

Son livre recommandé : Magali Dubreuil Bourguet : “Parce que pour mourir il faut être vivant” (lien Amazon rémunéré)

Sa citation : “un pas après l’autre, un jour à la fois, c’est toujours avec constance que tu iras où tu veux” Son truc d’efficacité : Toujours garder l’optimisme même dans les phases de doute.

Les liens : 

Faites de l’organisation votre alliée avec Carine V.

orga

Comment faire de l’organisation notre alliée, alors que beaucoup considère que s’organiser est un frein à la créativité et à leur liberté ? Mais passer ses journées en mode bille de flipper, menée par les demandes des clients, des collaborateurs, de son manager et ne rien avoir à le ” temps de faire”, est ce ça la liberté ?


C’est sur et intéressant thème que Carine V et moi nous entretenons cette semaine. Carine est spécialisée en organisation et en management. Elle accompagne les entrepreneurs à structurer leur développement avec efficacité et sérénité.

Grandes lignes de l’interview

Il y a des milliers de livres sur l’organi­sation, qui fonctionnent très bien ( pour leurs auteurs), et il est intéressant de piocher dans plusieurs méthodes pour prendre ce qui correspond à notre profil. Il est rare qu’un modèle imposé qui vient de l’extérieur puisse nous “aller” sur du long terme. Le choix de la méthode d’organisation est personnelle.

organiser son temps
Photo by Jon Tyson on Unsplash

Comment s’y prendre pour s’organiser ?

Regarder comment on fonctionne.

Comment savoir ce qui nous va comme organisation :

  • Noter ce que l’on fait. Dans le même esprit , si on souhaite faire des économies, on commence par identifier comment nous dépensons notre argent.
  • A quoi je passe mon temps ?
  • Pour noter, on utilise la technique qui nous convient : agenda, un fichier excel, un truc plus créatif. Le relevé ne nécessite que quelques minutes par jour.
  • Choisir ce qui est important et ajouter ce que l’on veut faire et surtout retirer de son agenda ce qu’on ne veut plus, les activités que l’on veut éliminer. ex : heures sur les réseaux sociaux sans utilité

Identifier ce que l’on fait, les distrac­tions et consciemment remettre ds tranches horaires pour certaines tâches que l’on absolument faire quand cela nous convient.


Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min


Choisir consciemment.
Essayer de combiner certaines activités quand cela est possible ( exemple aller au cinéma avec ses amis) ( lire le post : les week-end productifs)
Mais cela demande un peu de planification pour “monter” les synergies et c’est pratiquement impossible de les obtenir si on fait tout à la dernière minute.
Classification des tâches, par lieu, par niveau d’énergie, niveau d’attention. ( méthode GTD)

https://youtu.be/HsBcHKbXg1c

On a tous la maitrise de notre agenda

Il est utile d’en prendre conscience et de choisir de ne plus être la victime de son propre agenda. Importance de la délégation pour les managers et d’accepter que la tâche sera faite différemment voire même mieux. Cela permet de faire une bien meilleure utilisation de son temps.
Quand on met en place une organisa­tion, il ne faut pas s’attendre à des résultats énormes en 3 jours. On teste, on identifie ce qui va bien, moins bien et on ajuste et on continue de tester pour s’améliorer à petits pas.

Adapter les outils à ses goûts (couleurs par exemple) et pas l’inverse.
Savoir se limiter dans nos priorités pour en profiter pleinement, pouvoir se concentrer sur quelques priorités que l’on va faire efficacement et rapidement avec toute notre énergie. Et après avoir célébré, on peut passer à autre chose. Reconnaître ce qu’on a fait, se féliciter avant de passer au projet suivant pour permettre d’augmenter la motivation.
Je ne dois pas m’organiser, mais je choisis de m’organiser par faire ce que j’aime.

Mieux connaitre Carine :

  • Livre : “J’ai pas les codes” de Christelle Petit Colin.
  • Citation : Saint Augustin “Avance sur ta route car elle n’existe que par ta marche”.
  • Truc : Bilan de la semaine et se poser cette question : quelles sont les nouvelles opportunités qui se sont mises sur mon chemin pour me permettre d’avancer ?

Retrouver Carine V sur les réseaux sociaux :

https://www.linkedin.com/in/carinev/
https://www.facebook.com/carineV.organizer
https://www.instagram.com/carinev.coach/

Reinventing organizations – discussion

Dans cet article nous allons parler du livre de Frédéric Laloux ” Reinventing Organizations”, publié en 2015. Frédéric Laloux est consultant, coach auprès de dirigeants d’entreprises.


Il existe 2 éditions de ce livre, une version intégrale, et une version illustrée

Le livre s’adresse aux dirigeants, managers, et employés qui ont envie de faire bouger les lignes du management et de mettre plus d’humain dans leur environnement de travail ou associatif.

Après avoir expliqué les différents types de modèles organisationnels qui se sont succédés au fil des siècles, l’auteur fait un focus sur le modèle qui est en train d’émergé et qu’il appelle le paradigme Opale.


Les modèles sont définis par des couleurs, très similaires à ce que l’on trouve dans la Spirale Dynamique.


Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min


Les stades sont :

  • Stade Réactif – infrarouge (spirale dynamique: beige) – famille
  • Stade Magique – Magenta (spirale dynamique: violet) – village, centaine d’individus, animistes.
  • Stade Impulsif – Rouge (spirale dynamique: rouge) – Mafia, gang de rue. Petites entreprises avec un patron TRES présent.
  • Stade Conformiste – Ambre (spirale dynamique: bleu) – église catholique, armée, certaines écoles et tout ce qui porte un uniforme.
  • Stade de la réussite – Orange (spirale dynamique: orange) – entreprise capitaliste. Les plus courantes actuellement.
  • Stade Pluraliste – Vert (spirale dynamique: vert) – ONG.
  • Stade Evolutif – Opale  → type d’organisation émergent.

Pour chaque phase il explique les caractéristiques et avancées par rapport à la phase précédente.i

La phase cible, ou Opale est caractérisée par l’auto-gouvernance des structures, l’affirmation de soi et par une nature évolutive proche de l’organisme vivant.

L’autonomie, la confiance sont mises en avant dans ce mode d’organisation. L’auteur a étudié de nombreuses organisations et donne plusieurs d’exemples d’entreprises qui fonctionnent selon les principes ” Opale”, comme Buurtzorg et FAVI longtemps dirigée par Jean François Zobrist.

On retrouve dans ces deux entreprises, une forte prise en compte des humains qui constituent les équipes. Et aussi une auto organisation qui permet d’aller au delà les attentes habituelles des managers. Et enfin une prise en compte des besoins des clients ou patients et une très faible intervention de la direction ou hiérarchie.

Dans ce paradigme Opale, les organisations, comme des organismes vivants s’adaptent aux changements d’environnement, naturellement sans qu’il y ait besoin d’une étape de change management. Ce type d’organisation est aussi très adapté à la complexité croissante de notre environnement. En effet, il permet la prise en compte des connaissances, avis et conseils de ceux qui ont la connaissance. L’agrégation de toutes les connaissances et expérience permet une vue plus large et pertinente que la vision unique et partielle d’un seul décideur, loin du sujet parfois. Les décisions sont alors basées sur de nombreux éléments.

On y crée des espaces protecteurs pour permettre la libre expression de tous. La motivation intrinsèque est le moteur de cette organisation où chacun peut être lui même sans avoir à se cacher derrière le masque de sa fonction

La mise en place de ce style d’organisation doit se faire avec le leadership fort de la direction de l’entreprise, qui va fédérer les équipes à changer de modèle. On peut ensuite faire une implantation progressive par département ou service. Les pionniers pourront ensuite partager leur expérience avec le reste de l’entreprise, afin d’encourager au déploiement.

Nous avons hâte que cela se développe et chacun peut dès maintenant être l’acteur du changement.

Créer du lien dans les interactions à distance avec Matthieu Sabourin

Créer du lien dans nos interactions à distance, c’est le thème de cette interview avec Matthieu Sabourin.

J’accélère la transformation des gens en fabriquant des moments profondément humains qui leur permette de se dépasser.

A travers des séminaires de dépassement de soi

Du conseil sur les nouvelles méthodes de collaboration

Des teambuilding en VR

Matthieu intervient dans la collaboration à distance. Il travaille à l’aide du Design Thinking notamment.

Avec la crise sanitaire, utilisation de nouveaux outils par la collabora­tion à distance.

Est ce qu’on va avoir le même niveau d’intelligence collective en présentiel ou à distance ?

D’après Matthieu, en présentiel c’est mieux, cependant la distance peut permettre d’activer des choses différentes.

A distance, la hiérarchie, la timidité etc est plus” gommée” et permet d’être plus anonyme pour exprimer des idées et de faire ressortir plus de diversité pour avoir plus d’idées.

On peut mettre les gens dans de bonnes conditions pour créer du lien et de l’émotion.

Créer un cadre, un contexte, un avatar, permet de libérer les personnes, libérer la parole, plus fort qu’en présentiel.

Matthieu travaille avec MURAL et MIRO

Pour fédérer les équipes, il faut creér les conditions :

  • Quel est mon objectif ?
  • Comment je m’y prends ?

Le facteur de réussite

Etre centré sur l’être humain comme une valeur cardinale.

Si les salariés vont bien, la boite ira bien.

Le manager doit incarner la volonté de créer du lien

  • avoir de l’empathie sur les pb et les désirs de son équipe
  • L’état d’esprit est plus important que les outils
  • Prendre du budget par prévoir des événements tous ensemble.
  • Avoir un intérêt sincère envers les collaborateurs
  • Etre sincère, transparent et faire participer l’équipe à la découverte d’une nouvelle façon de s’organiser.

Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min


Les freins

Le “Command Control “de certaines personnes.

Travailler sur son besoin de contrôle.

L’augmentation de réunions, comme moyen de contrôle de managers qui ne font pas confiance à leurs équipes

Qu’auriez vous à perdre à co-créer, co-designer ?

Le métier de manager tend à se rapprocher du métier de coach pour aider l’équipe à trouver les meilleures solutions pour répondre aux besoins de leurs clients, remplir les objectifs.

C’est la mission du rôle de facilitateur.

  • Les outils digitaux pour apporter de la flexibilité. gérer le rapport au temps, on peut
  • être plus efficace sans augmenter la charge mentale. Le temps bien employé peut être plus efficace.
  • MURAL (tableau blanc digital) pour échanger des idées, des images, des vidéos etc. Matthieu forme à l’utilisation de MURAL
  • pour le travail asynchrone, Matthieu utilise des vidéos avec Loom et Vidyard
  • la communication asynchrone permet de gérer différemment le temps, mais ne doit pas supprimer les interaction en live.
https://youtu.be/G4tet6HLwGI

Utilisation de la Réalité Virtuelle qui permet une grande immersion.

VR pour collaborer et créer du lien humain.

La VR donne plus de créativité et d’intelligence collective

Son livre :” Think again” Adam Grant. Apprendre à désapprendre et Dévelop­per l’esprit critique.

Truc d’efficacité : Prendre soin de son niveau d’énergie. et faire du sport

Citation : “Do something” être dans l’action.

Se connecter avec Matthieu :

https://matthieusabourin.com/
https://www.linkedin.com/in/expert-collaboration-remote/
https://www.youtube.com/channel/UCac-enCZ3aSkz4u0HHCtEiQ/featured

10 idées pour améliorer son quotidien au bureau en 2022

L’année 2022 commence, et certains d’entre vous sont peut-être en train de chercher des bonnes résolutions pour l’année. On ne va pas en parler dans cet article.

Cependant, pour ceux qui cherchent une “résolution”, ceux qui ont envie de tester quelque chose de nouveau, je vous propose quelques idées.

Choisissez en une seule par mois et appliquez-la totalement pendant un mois afin de voir ce qu’elle vous apporte.  

Ensuite passez à une autre idée. Vous avez la possibi­lité de conserver bien évidemment l’idée du mois précédent et d’ajouter une nouvelle idée. 

Elles ne se contredisent pas et donc elles peuvent être toutes utilisées en même temps. MAIS, elles ne peuvent pas être toutes installées en même temps, surtout si vous souhai­tez qu’elles restent dans la durée. 

NON
Photo by Jon Tyson on Unsplash

Idée 1 : Dire “non” 

  • Non aux projets qui ne sont pas dans les objectifs que vous vous êtes fixés et qui ne font pas avancer vos objectifs. 
  • Non aux journées remplies de réunions sans fin, sans pause, sans moment pour du travail intense. 
  • Articles complémentaires : PVY 054 COMMENT DIRE NON ? et PVY053 DIRE “NON” – POURQUOI ?
Photo by JOYUMA on Unsplash

Idée 2 : Faire des pauses.  

Entre 2 réunions, 5 minutes pour prendre l’air, aller aux toilettes sans courir comme une folle dans l’escalier, pour prendre un café, se changer les idées. ⇒ Faire des pauses plus longues à l’heure du déjeuner, pour bouger, aller marcher etc 

Article complémentaires : Arrêtez de vous laisser tomber – Vie Intentionnelle et Trouvez le repos dont vous avez besoin.

Photo by Jon Tyson on Unsplash

Idée 3 : Réduire la durée des réunions. 

On fait bien souvent en 30 min ce que l’on faisait avant en 60min.  Fixez cet objectif de réduire la durée de vos réunions 

Pour les réunions que Vous organisez faites des essais 60 min  ==> 50 min. 

30min ==> 25 min. Vous gagnez une pause. 

Pour que ce soit efficace, n’oubliez pas :  

Photo by Tim Foster on Unsplash

Idée 4 : Refusez de participer aux réunions quand il n’y a pas d’agenda clair.  

Si vous ne savez pas ce qu’on attend de vous dans une réunion, les chances sont élevées que l’or­ganisateur non plus. 

Pas d’agenda, pas de réunion  

Idée 5 : Bloquez des RDV avec vous-même 

Toutes les semaines, plusieurs fois par semaine sur  les prochaines semaines  

Pendant ces RDV, d’une durée idéale de 2h, attaquez-vous à des tâches qui demandent beaucoup d’attention, le fameux” Deep Work ! Coupez toutes vos notifications et autres alarmes, mettez un pomodoro et hop c’est parti pour une bonne séance-  

Mettez ces périodes dans votre agenda. 

Articles complémentaires : PVY 056 ORGANISATION HEBDOMADAIRE 2 – Gérer l’Agenda

Idée 6 : Réduisez la fréquence de contrôle de votre boite mail et de vos messages instantanés.  

A moins que vous ne soyez employés dans un service client dont l’outil de réclamation est le mail, rien ne justifie que vous passiez tout votre temps dessus. Si l’idée de ne vérifier vos mails que 2 à 3 fois par jour nous provoque des palpitations, Allez-y progressive­ment.  

  • 1 semaine avec 1 check de 5 minutes toutes les heures. 
  • 1 semaine avec un check toutes les heures. 
  • 1 semaine avec un check toutes les 2 heures 
  • 1 semaine avec un check toutes les 3 heures- 

Vous pouvez le faire ! 

Article complémentaire : Rédiger des mails Efficaces -PVY131

Idée 7 : Adoptez une méthode efficace par traiter vos mails.  

Utilisez les options de filtre, couleurs ou tri pour identifier les mails où : 

  • Vous êtes unique destinataire 
  • Vous êtes destinataires avec d’autres 
  • Vous êtes en copie 

Cela vous donne l’ordre de lecture. Puis :  

  • Je lis : je peux répondre en 2 minutes : je le fais 
  • Je ne peux pas répondre en 2 minutes ET je suis le seul à punir je faire : je planifie dans mon agenda quand je réponds en détail et j’informe l’expéditeur que je répondrai tel jour à telle heure. 
  • Je ne peux pas répondre en 2min ET il y a une personne dans mon équipe aussi voire plus compétente sur la demande je délègue 
  • Je lis et je n’ai rien à faire ==> archives ou corbeille.
  • Pour ce qui est en cc : j’attends d’avoir du temps, peut-être une seule fois par jour et aussitôt après lecture j’ archive ou je jette .

Idée 8 : J’arrête de faire du multitâche pendant les video conf.  

Ça ne marche pas, je ne peux pas avoir la même attention en faisant 2 tâches simultanées qui sollicitent la même zone du cerveau. 

Donc vous allez forcément louper une information. En plus, vos interlocuteurs vont s’en rendre compte et considérer que le sujet de la réunion ne vous intéresse pas (si c’est le cas, pourquoi restez là ?) Vous mettez plus de temps sur vos tâches simultanées, serez moins pertinent et risquez même de faire une boulette en raison de votre manque d’attention .

Article complémentaire : PVY EP049 STOP AU MULTI-TASKING


Idée 9 : Planifiez des mois à l’avance 

Mettez dans notre agenda tout ce qui est prévisible dans les mois prochains, RDV, anniversaire, réunion récurrentes, préparation des réunions récurrentes, Week end prolongés, vacances scolaires, déplacements etc. Ainsi vous limitez le nombre de” mauvaises surprises”, vous anticipez plus facilement la préparation de certains évènements par vous et votre équipe. 

Incluez aussi des périodes de Rdv avec vous-même (Idées)  

Article complémentaire : Planifier son année – PVY 157

Idée 10 : Définissez par chaque journée les 3 tâches/projets les plus importants. 

Idéalement, le soir avant de finir votre journée, notez ce que vous prévoyez pour le lende­main. Vous pouvez aussi définir pour chaque semaine les tâches principales par jour et vous adaptez en fonction de l’actualité chaque jour. Pas plus de 3 gros sujets par jour. Si des choses s’ajoutent, mettez-les dans un gestionnaire de tâches où elles ne seront pas perdues et où vous pourrez aller les chercher plus tard. 

Article complémentaire : PVY 055 – ORGANISATION HEBDOMADAIRE 1 – Collecter et Trier et PVY 056 ORGANISATION HEBDOMADAIRE 2 – Gérer l’Agenda

Encore une fois, testez pendant un mois et accrochez-vous. Rien ne se met en place immédiatement sans une période d’adaptation Si vous ne persistez pas suffisamment longtemps, vous ne verrez pas les avantages se mettre petits à petit en place. 

Et vous avez besoin d’un accompagnement pour mettre en place un bonne gestion de votre temps et être plus efficace, contactez moi, nous pouvons travailler ensemble.

Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min

Le pouvoir du questionnement

questionnement

Je reçois à nouveau Laurent Romagny et notre sujet est le Pouvoir du Questionnement

Définition de Question :

  • demande faire pour obtenir une information et vérifier des connaissances
  • Sujet à examiner et à discuter


Le questionnement et l’écoute doivent aller ensemble. Car si on n’écoute pas réellement, cela ne sert à rien de poser les questions

Poser des questions et être de bonne écoute est la clé pour créer beaucoup de contacts et laisser une bonne impression. “Comment se faire des amis”  de Dale Carnegie

 
Photo by Matt Walsh on Unsplash

Poser des questions est un outil exceptionnellement puissant qui permet de dégager de la valeur au sein des organisations : cela stimule l’apprentissage et l’échange d’idées, nourrit l’innovation et l’amélioration de la performance et développe l’entente et la confiance parmi les coéquipiers.

HBR

On n’apprend pas forcément à questionner dans les formations qui forment au management, contrairement à certins métiers ( journaliste, avocat, policier etc). Alors que le questionnement est essentiel dans toutes relations humaines et donc par extension dans notre posture de manager.

Cela ne sert à rien de savoir questionner, si on ne sait pas écouter. C’est essentiel dans tous les domaines de notre vie.


Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min


La posture et le contexte

Le contexte, la posture et l’attitude sont essentiels dans le questionnement. Exemple : on accepte assez facilement de se faire “interroger” par son médecin sur des sujets sensibles. Mais on ne répondrait pas aux mêmes questions, dans un contexte différent et une personne différente. Le style de la question et l’intention qui est derrière la question, sont aussi essentiels.

La posture d’ouverture et la posture d’apprenant, sont essentielles.

L’intention dans le questionnement

L’intention est importante dans le questionnement.

Dans le monde professionnel, on doit savoir pourquoi on veut questionner et aussi éviter autant que possible, le questionnement inductif, dans le but d’amener la personne là où on veut qu’elle aille et pas nécessaire là où la discussion devrait aller.

Souvent on veut questionner pour comprendre, ce qui est déjà un premier pas. Mais l’étape suivante est de questionner et d’écouter pour apprendre.

Le silence dans le questionnement

On va tout faire pour laisser l’autre s’exprimer et lui donner la possibilité de nous apprendre quelque chose. C’est la chemin de l’inconnu parfois, qui peut nous amener vers de la nouveauté, de nouvelles solutions. Mais pour cela, il faudra savoir se taire, pour laisser l’autre s’exprimer. “Sur quoi tu te bases pour penser cela ?” Creuser une réponse, poser des questions qui vont aider à aller plus en profondeur et laisser à son interlocuteur le temps de formaliser sa pensée. Il faut laissr le temps en sience pour que la réflexion se fasse.

  • Je questionne et j’écoute pour apprendre
  • Je questionne et j’écoute pour comprendre
  • Je permets ainsi à l’autre d’apprendre par lui même, sur lui même

La source de toutes les questions est l’émerveillement, la curiosité et une capacité de ravissement.

HBR

Créer quelque chose de plus grand que la somme des parties.

Le questionnement sert beaucoup à évaluer notre interlocuteur, avec des questions dont on connait la réponse. ( à l’école, un examen)

Questionner pour aller vers l’inconnu

En posant des questions, on s’enrichit de la connaissance que notre interlocuteur a sur le sujet qu’il maitrise. Un manager ne peut pas avoir autant de connaissance que l’ensemble des personnes qui constitue sont équipe. Il doit donc questionner et écouter les avis des spécialistes de son équipe.

Lorsque l’on sort du connu, plus on élargit le champ de ses connaissances.

Le manager devrait être soucieux de questionner son équipe, pour faire émerger de nouvelles idées, trouver des solutions ensembles à des problèmes communs, pour faire participer tout le monde au maximum de ses compétences.

Technique du ” 3 avant moi”: dans le cas d’une question posée en réunion au manager d’une équipe, le manager propose à 3 personnes de son équipe de partager leurs réponses, avant de faire part de son avis. cela permet de valoriser la omptétence qui est dans l’équipe et évite que l’on s’interdise de parler après “le chef”. Le manager ne se pose pas en “sachant”, mais plutôt en sollicitant les specialistes, l’expérience collective.

En tant que manager, on doit éviter de proposer d’emblée une solution et de conclure par ” est ce que vous êtes d’accord”. C’est le meilleur moyen de se couper d’idée bien meilleures que la sienne.

Par ailleurs, quand on sollicite l’équipe, on favorise son implication, ce qui est par conséquent enrichissant pour tous. C’est valide aussi en entretien 1 à 1, au lieu d’infantiliser son collaborateur et lui apporter des réponses à tout, on va lui poser des questions qui vont lui permettre de trouver par lui même la solution à son problème. On va mettre en valeur son autonomie sur ses actions. Cela nécessite accepter le droit à l’erreur.

Conclusion de Laurent : Le pouvoir du questionnement c’est la capacité à aller découvrir l’inconnu.

Livre suggéré : ” the Humble Inquiry” de Edgard et Peter Schein.

Le pouvoir de l’Ecoute

Cette semaine, nous détaillons ce  qu’est l’écoute, les freins à une bonne écoute et le pouvoir que l’écoute peut avoir.

Ecoute Définition :

Entendre: percevoir un son à  ses oreilles.

Ecouter: s’appliquer à entendre, prêter son étention.

C’est une action. Recevoir, accepter. Demande une certaine préparation, par être prêt à réellement

Ecouter ce que l’autre a à dire.



On ne cherche pas à juger, à passer les propos dans nos propres filtres. On n’a pas à être d’accord avec les propos de l’autre.

Eviter de couloir convaincre.

« Si nous avons deux oreilles et une bouche, c’est pour écouter deux fois plus que nous parlons » William Ury
 

“Lorsque je me tais, j’ai une chance d’apprendre quelque chose” Dalaï Lama

 

Photo by Franco Antonio Giovanella on Unsplash

Se taire et taire son esprit Calmer son esprit, quelques minutes de méditation pour se mettre dans les conditions d’écoute optimale.

quand on a envie de répondre, je n’écoute plus. Quand j’ai envie d’apprendre j’écoute

Seulement 2% des gens apprennent à écouter. Félicitations si vous faites partie des 2%. Pour les autres 98% d’entre nous, nous devons réapprendre ce qui est notre droit de naissance – comment écouter afin que nous puissions avoir un impact au-delà des mots que nous entendons”

Deep Listening: Impact Beyond Words” d’ Oscar Trimboli

Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min


S’imprégner de mots, du choix de mots, du contexte, capter la gestuelle, le non-dit que l’on va questionner pour aller chercher ce qu’il y a derrière.

Le contexte et les non-dits contribuent tous au sens. Le sens peut être créé pour la personne qui parle, la personne à l’écoute et collectivement. L’écoute au niveau du sens nous aide à donner un sens à la discussion et informe un large éventail de perspectives et de possibilités. Cela aide chaque partie à comprendre ce qui a changé dans sa façon de penser depuis le début de la conversation. Nous disons entre 125 et 175 mots par minute, mais nous pouvons écouter 400 mots par minute. Cela signifie que quelle que soit la vitesse à laquelle l’autre parle, votre esprit peut traiter trois à quatre fois plus de mots. C’est cet écart qui provoque en vous l’assoupissement et la distraction”.

“Un moyen simple d’augmenter le silence est de fermer les yeux pendant 15 secondes avant une conversation, un appel téléphonique ou rencontre”

“Lorsque vous créez un espace dans votre propre esprit, vous permettez à la conversation d’atterrir et de s’étendre sans concurrence ou jugement. L’espace que vous créez dans votre esprit à partir de seulement 15 secondes de silence va considérablement améliorer votre capacité d’écoute et d’absorption d’informations.”

Deep Listening: Impact Beyond Words” d’ Oscar Trimboli

Se comprendre et s’entendre. On ne peut pas comprendre à 100% l’autre, mais l’écoute va nous aider à nous approcher au plus près. Ted de Celeste Hadley ” 10 ways to have a better conversation.”

Le non verbal se “calle” de lui même si on est réellement intéressé par notre interlocuteur, notre sujet.

Faire de chaque échange un enrichisse­ment mutuel.

Les mauvaises habitudes qui freinent l’écoute.

Gérard Egan : A framework for effective hearing
 
Les mauvaises habitudes :
  1. les préconceptions, attentes et biais. Cela crée des barrières. 
  2. Plus intéressé par avoir raison que d’écouter. On peut apprendre de tout le monde. 
  3. Écouter pour répondre et pas pour apprendre
  4. On trouve le communicant attirant ou pas
  5. Un esprit fermé
  6. Des distractions externes comme les notifications

Si on est disponible pour son téléphone, on n’est pas disponible pour l’autre.

Avoir conscience de sa propre disponibilité ou pas, dans la conversation.

Ne pas hésiter à reporter une réunion et une entrevue, quand on est conscient de ne pas être en mesure d’écouter l’autre.

Rien à conquérir et rien à défendre. même si notre interlocuteur n’est pas de notre avis, ce n’est pas un problème.

Ne pas arriver en” sachant” ( posture haute)

Ne pas chercher à” résoudre”, et si on n’est pas sûr de l’attente de l’autre, ne pas hésiter à demander, à clarifier l’attente de son interlocuteur.

Les gens veulent être entendus, veulent vraiment être entendu, Et bien souvent cela suffit.

Savoir juste écouter, c’est déjà énorme

Photo by Jon Tyson on Unsplash

Ted de William Ury. Etre dans l’ère de l’écoute !

Prendre le temps pour quelqu’un, pour réellement l’écouter. C’est un cadeau, car on lui montre un réel intérêt.


https://youtu.be/5eLLGr6onZw

Si on veut être entendu, il faut aussi choisir le bon moment. Exemple en couple.

En résumé, les pouvoirs de l’écoute :

  • permettre à l’autre d’exprimer des choses non prévues
  • apprendre par soi et l’autre
  • comprendre
  • être pertinent dans les questions/réponses
  • apaiser
  • Se connecter à l’autre ” Je suis ici avec toi”

La hiérarchie aide ou contrainte ?

hiérarchie

Cette semaine, nus inaugurons une nouvelle formule, pour le podcast. Une fois par mois, je vous proposerai un épisode co-animé avec Laurent Romagny, que vous avez pu déjà découvrir dans un épisode sur les KPI et un autre sur l’implication des équipes. Dans cette nouvelle formule, il ne s’agit pas d’une interview mais d’un échange d’expériences, de points de vues autour d’une thématique.


Cette semaine nous vous parlons de la hiérarchie, aide ou contrainte ?

Qu’est ce qu’apporte la hierarchie?

  • un statut avec la peur de le perdre?
  • du pouvoir ?

Evolution de la hiérarchie en fonction de l’évolution des sociétés. Lien avec la spirale dynamique

Mais quel pouvoir ?

  • Le punir de récompenser
  • le pouvoir de punir

On voit d’autres formes d’or­ganisations apparaitre ( sociocratie, holacratie, entreprises libérées…). Pas de hiérarchie, ne veut pas dire pas d’organisation.

Hiérarchie, organisation, pouvoir, fusionnent à un certain point dans les nouveaux modes d’organisation des entreprises. On a des groupes de décision, sur des sujets différents, en fonction des besoins, des compétences etc

Délégation /Responsabilisation.

  • le manager offre la possibilité et incite l’équipe à prendre des responsabilités et à devenir plus créative, plus impliquée.
  • ll y a différents niveaux de délégations. Les nouvelles organisations ont aussi un mode de diffusion de l’information adapté, afin de permettre à tous ceux qui ont des décisions à prendre d’avoir les éléments nécessaires.

L’évolution des sociétés et des organisations ne se fait pas linéairement. Il faut parfois revenir un peu en arrière, par peur de ce qui est devant, et ensuite avancer vers la nouveauté et ” l’inconnu”

Episode en video

Le dieu KPI avec Laurent Romagny

KPI

Les KPI ( ou Key Performance Indicators) ont tendance à faire la pluie et le beau temps dans les entreprises et organisations. Avec Laurent Romagny, coach et consultant, on décortique la bête et surtout on creuse pour trouver des alternatives, ou des façons plus efficaces de les utiliser.


Dans certaines entreprises, on constate qu’on se sait pas toujours ce qu’il y a “dans” le KPI, comment il a été créé, dans quel but, avec quelles données. ce que l’on sait c’est qu’il doit être “vert”.

Un KI est composé de plein de ” données” : Donnée qualitative, données brutes, modélisées, mise à jour ( ou pas) etc… La data science est souvent utilisée sans conscience de ce qu’on veut faire. Et il n’y a plus de lien entre le KPI et ce qu’on veut mesurer.

En quelque sorte, les voies du KPI sont impénétrables !

Ce qui va à l’encontre de la bonne gestion d’une équipe :

“La confiance n’évite pas le contrôle” et ” la Confiance ça se gagne”


Soutenez Productiv’ You sur Tipeee

A quoi ça sert un KPI ?

C’est devenu une preuve de valeur ou de non valeur d’un individu ou d’une équipe.

Le KPI sert à contrôler parce qu’il n’y a pas de confiance. ce devrait etre un outil de travail pour les éqyipes et les organisations pour grandir et s’améliorer.

On prend la pression du niveau supérieur, parce qu’on veut bien la prendre. Ce n’est donc pas une raison valable pour la transmettre à son équipe.

La confiance dans l’équipe

Un manager très controlant, est souvent un manager qui n’a pas confiance en lui. Certains managers ont peur, ce qui génère leur comportement de ” control freak”.

Il faut pouvoir développer la confiance en soi pour faire confiance.


Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min


Implication de l’équipe

On a une vraie équipe qui travaille ensemble, collabore ensemble, quand on implique les membres qui la constitue. MAis le préalable est d’avoir établi la confiance.

Tirer le meilleur de son équipe, c’est le rôle du manager. Cela va permettre de définir avec l’équipe ce que l’on veut suivre. Et ainsi de créer avec l’équipe des indicateurs qui ont du sens et qui permette à l’équipe de progresser et de grandir.

Et pour cela on part des basiques avec le fameux QQOQCCP d’Aristote.( faussement attribué à Quinquilien)

https://youtu.be/UjJQG8smEY8

Intégrer la vision de chacun

La contribution de chacun est pertinente et chacun a sa propre vision du monde et elle est aussi vraie que la mienne.

Paul Watzlawick “La réalité de la réalité” , de l’école de Palo Alto. Chacun pense qu’il n’y a qu’une seule réalité, la sienne, alors qu’il y en a autant qu’il y a de personnes.

L’implication des équipes sous entend que l’on a établi la confiance. L’implication ne nécessite pas d’acier des KPI. On a une équipe, des gens qui travaillent ensemble_

Pour résumer , on peut gérer mieux qu’avec uniquement des KPI, en :

  1. ayant confiance en soi et dans son équipe
  2. travaillant l’implication des équipes
  3. intégrant la vision de chacun

Retrouvez Laurent Romagny sur LinkedIn

Autres articles qui peuvent vous intéresser:

La qualité relationnelle

relationnelle

La qualité relationnelle est au coeur de beaucoup de discussions actuelles. Dans cette discussion avec Marie Aude Lagache, on explore la qualité relationnelle au service des équipes commerciales et des clients.


Durant mes quinze ans d’expérience en tant que salariée, j’ai constaté un bon nombre de problèmes de cohésion et de communication au sein de plusieurs entreprises. La médiation professionnelle s’est ainsi imposée comme une évidence dans la suite de ma carrière commerciale afin d’aider à fluidifier les relations interpersonnelles.

Une expertise axée sur la Relation

Diplômée de l’Ecole professionnelle de la Médiation et de la Négociation (EPMN), ma formation a été une inspiration en termes d’ouverture d’esprit et de respect de l’humain. Le médiateur est avant tout neutre et impartial pour travailler de façon objective sur des problématiques où les émotions prennent souvent le dessus.

Mon engagement en tant qu’experte en qualité relationnelle et en efficacité commerciale

Aujourd’hui, ma mission en tant que consultant formateur, est d’apporter mon expertise au même titre que mon expérience au service des équipes commerciales. 

J’accompagne les individus à développer leurs compétences commerciales et relationnelles afin d’interagir plus efficacement avec leur environnement professionnel : collègues et clients, pour performer dans leurs objectifs individuels et collectifs.

Les échanges interpersonnels efficaces sont un des éléments d’un travail en équipe performant et productif. Cela a aussi un impact sur la satisfaction client en créant un partenariat gagnant-gagnant.

Associer les compétences commerciales et relationnelles est, à mon sens, une synergie performante pour une équipe commerciale.

Marie Aude Lagache

Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min


Le but de la qualité relationnelle est de créer une relation de confiance avec ses clients Gagnant / gagnant en utilisant la médiation en prévention.

En alliant objectifs et vision, on va aider les commer­ciaux à avoir un fil conducteur. Les objectifs font l’objet d’une Co-construction avec les équipes commerciales.

Les principes

  • ne pas penser à la place de l’autre
  • on ne juge pas.
  • Dire / Montrer / Impliquer
  • s’appuyer sur les forces de chacun.

Il doit y avoir une exemplarité du Dirigeant, qui va transmettre à son Equipe. Et à son tour l’équipe va utiliser la même démarche avec les clients.


Le groupe Mastermind ré-ouvre ses portes prochainement . Informations et inscriptions ici


Encadrer une équipe à distance ou en mode hybride

Les points essentiels :

  • Ecoute
  • point régulier,
  • garder le lien (1-2-1 …)
  • réunions collectives régulières
  • Rester factuel
  • Utiliser “Je” plutôt que “Tu”.
  • L’implication améliore la communication

Garder toujours à l’esprit que L’autre est différent de soi.

https://youtu.be/NT3ycKy3fAE

Basique de la relation client

  • Ne pas forcer le client
  • Ecouter le client,
  • Ecoute active, vendre ce dont il a besoin et ne pas hésiter à diriger vers un service / confrère qui aura une offre plus pertinente.

Mieux connaitre Marie-Aude Lagache :

Livre : “Les 4 accords toltèques “Don Rui.

Citation : “Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends” N. Mandela. *

Astuces : une info à faire passer, sous 3 formes : Dire /Montrer/ Impliquer.

Retrouver Marie Aude :
Sur LinkedIn

Son site : Cabinet Lagache

Articles qui pourraient vous intéresser :

La médiation en entreprise avec Brigitte Marion

Le dessin pour clarifier avec Lison Bernet

Booster l’implication des équipes avec Laurent Romagny

7 questions pour accompagner votre équipe – PVY 136

La préparation Individuelle – Retour au Bureau

Je lance une nouvelle série sur Le Retour au Bureau. Afin de vous soutenir dans cette période de transition avec le mode de travail ” Hybride”, je vous propose aujourd’hui des idées pour votre préparation individuelle.

Le sujet du moment : le travail hybride

C’est l’expression du moment. Webinar, articles, reportages, on en parle partout. Cependant tout ne semble pas rose, même si tout le monde en parle et il apparait que beaucoup de salariés soient un peu mis devant le fait accompli, sans avoir leur mot à dire.


Mais commençons par une définition pour être tous à la même page :

Le modèle de lieu de travail hybride est un type d’environnement de travail qui combine des aspects du travail à distance et du travail au bureau. Dans un lieu de travail hybride typique, certains ou tous les employés ont la liberté de choisir où et quand ils travaillent, en partageant leur temps entre le travail à domicile et le travail à partir d’un bureau central.

Steve Hogarty, journaliste et écrivain

Pourquoi c’est important

Au cours des presque 30 ans passés en entreprises en dans les grands groupes internationaux, j’ai eu largement le temps de me rendre compte que  l’on utilise souvent très mal le matériel et les applications qui nous sont proposés. On nous a balancé des nouveaux modes de communication mais bien souvent sans nous fournir le matériel adéquate pour les utiliser et aussi sans un minimum de formation.

La grande mode est de balancer un lien vers un tuto et basta mais la plupart des utilisateurs ne prennent pas le temps de se former ou n’ont pas eu le temps ou sont rebuté par certains aspects techniques.

Soutenez Productiv’ You sur Tipeee

Après de dizaines de réunions en mode hybrides, où j’étais obligée de rester scotchée à un pauvre micro ou à la fameuse “pieuvre” polycom, impossible de bouger de 3 cm sans que cela affecte les personnes en remote, avec des galères de son, de slides et j’en passe, (et vous avez sans doute vous aussi expérimenté ce genre de galères), je n’ai plus en vie de perdre mon temps.

Car en sortant de ces réunions galères, j’avais le sentiment que personne n’avait réellement suivi le sujet, que je ramais pour tenter de faire passer mes idées mais que le conditions étaient tellement épouvantables que c’était vraiment pas gagné.

Aujourd’hui que je suis indépendante, je trouve encore plus important que je puisse travailler dans de bonnes conditions. Car le contexte, l’équipement etc, vont impacter la façon dont mes prospects vont répondre à mes offres, la façon dont mon travail va être perçu par les équipes et clients avec lesquels je travaille. Et tout cela aura un impact direct sur mon chiffre d’affaires et tout aussi direct que ce que je pourrais mettre dans mon frigo.

Mais pour les salariés qui m’entourent, le sujet est un peu différent. Il s’agit là de bien se préparer à passer du “tout à la maison” à une répartition différente du travail. 

Cette nouvelle série d’articles, vidéos et podcasts va parler :

  • Préparation individuelle
  • Les actions des managers pour la mise en place
  • Améliorer la communication
  • Mobiliser son équipe

Le groupe Mastermind ré-ouvre ses portes prochainement . Informations et inscriptions ici


Le monde idéal

Donc la nouvelle vient de tomber, à partir de Septembre, vous devez retourner au bureau 2 ou 3 jours par semaine.

Profitez de l’été pour vous préparer à cette rentrée un peu particulière

Ce n’est pas qu’une histoire de manager uniquement , chacun a une part de responsabilité et comme dans tous les domaines, cela ne fonctionne bien que si chaque individu du groupe est conscient que la réussite du groupe provient de l’ensemble des actions de chacun des éléments. Nous avons tous une responsabilité partagée pour faire que les choses se passe bien.

C’est ce qu’on espère un jour de rentrée, comme à l’école, tout le monde est prêt, on a reçu pendant l’été la liste des fournitures, les profs sont prêts, le planning des cours a été fait, les travaux ont été faits pendant l’été et hop la rentrée va bien se passer.

Je livre ici une vue idéale d’une rentrée scolaire, tous les parents qui m’écoutent savent que si cela se passait souvent comme cela quand nous étions enfants, c’est plus rare aujourd’hui.

Mais que va-t il se passer à la rentrée bureau en septembre ?

Aurez vous reçu des instructions claires ? Est ce que les salles de réunions ont été équipées pour les réunions en mode hybride ? Est ce que le planning de chacun sera clairement établi ?

Si j’en crois les conversations avec des clients, prospects et amis, ou membres de ma famille, c’est loin d’être le cas.

Dans un monde idéal , on a pris le meilleur des 2 modes. Tous les avantages du mode à la maison et ceux du travail au bureau.

Mais voilà, souvent la décision  été prise sur un coin de table avec l’idée que l’on verra bien à la rentrée dans beaucoup d’entreprises.

Cependant, individuellement nous avons donc notre responsabilité dans la réussite de la mise en place de cette nouvelle faction de fonctionner.

A moins que vous ne fassiez partie de cette partie des salariés qui considèrent que le chef doit tout faire, et ne pas se tromper et de toutes façons c’est sur cela ne vous ira pas… mais je pense que vous ne seriez pas entrain de m’écouter si vous étiez dans cette catégorie, vous savez que vous avez un rôle à jouer.


Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min


Quels jours ?

Et la première question sur laquelle je vous propose de réfléchir c’est « quels jours » ? et pour vous aider à décider, il vous faut peut être avoir une discussion avec les autres membres de votre foyer qui sont dans le même cas que vous.

Quand les autres membres de la famille sont-ils là ? 

En effet c’est peut être sympa de ce sire qu’une fois par semaine, on travaillera tous de la maison, mais cela peut aussi créer des difficultés de bande passante par exemple, ou de bruit si vous devait être dans la même pièce. 

Ce qui était explicable lors que nous étions tous contraints d’être ensemble à la maison ne sera peut être pas aussi toléré dans des conditions «  choisies ».

Quels engagements personnels ?

Par ailleurs il va falloir aussi repenser aux engagements personnels, car beaucoup d’activités vont reprendre, comme les activités péri-scolaires, le sport etc … A organiser en famille pour ne pas se retrouver dans des situations difficiles.

Quels horaires ?

On pourra aussi se poser la question des horaires de travail que l’on souhaite garder. est ce que votre employeur vous impose des plages horaires où vous devez être absolument connectés, pendant une partie de la journée et le reste est à votre convenance ?

Vuos ne savez pas ? demandez !

Enfin sur cette question des jours, si vous avez dans votre voisinage des bruits qui reviennent de façon hebdomadaire, là aussi tenez en compte. je pense au passage du jardinier chez vous ou chez les voisins ou dans votre résidence, ou tout autres activité bruyantes et planifiées. 

Quand est-ce que mes collègues seront au bureau ?

Bon à savoir, si vous ne voulez pas vous taper 1 heure de métro pour finalement vous retrouver seul(e) dans l’open space ! En principe vous avez un peu envie de revoir certains collègues, autant en profiter pour se revoir et aussi au delà de l’aspect relationnel, c’est peut être l’occasion de travailler ensemble sur des dossiers communs, autrement que par vidéo ou chat.

Donc à voir avec les collègues si vous pouvez prévoir des jours de « retrouvailles » après ces 18 mois d’isolation.

Quelles activités ?

Vous allez aussi réfléchir au type d’activités qu’il vous sera plus facile de faire au bureau ou bien à la maison.

Par exemple, il sera peut être plus efficace de garder les appels téléphoniques pour vos jours à la maison si vous travaillez dans un open space.

Vous allez peut être privilégier les réunions avec les clients lorsque vous être dans les locaux de votre entreprise car les équipements sont adaptés.

Pour sélectionner vos activités, pensez à l’énergie dont vous avez besoin, à la coopération avec d’autres personnes de votre équipe ou d’autres départements qui est nécessaire pour certaines tâches.

Certains vont privilégier la rédaction de rapport, de compte rendus, des travaux de recherche, la création d’une présentation etc. quand ils sont à la maison parce qu’ils savent qu’ils ne seront pas dérangés.

Et garder pour le bureau des travaux plus légers, sachant qu’ils vont être interrompus.

J’ai suivi un webinaire récemment qui mentionnait une étude faite par l’observatoire du télétravail, qui annonçait que les personnes en télétravail avec leurs enfants pendant le confinement étaient en moyenne 30 % moins dérangés (!!!) que lorsqu’ils travaillent au bureau dans l’open space.

Le matériel

L’idée ici est de définir un équipement idéal et d’en disposer aussi bien à votre domicile qu’à votre bureau.

Il s’agit d’une bonne caméra, un casque / micro / un écran additionnel, des câbles etc. Dans le meilleur monde vous avez tout en double.

Sinon, on peut créer des kit de voyages pour trimbaler votre matériel, en tout cas ce qui est transportable. Et c’est aussi très lié à la définition des tâches. Peut être que vous avez besoin de 2 grands écrans au bureau car vous manipulez des fichiers excel géants ou avez des logiciels de cartographies, de dessin etc. Mais peut être que dans les tâches que vous garderez pour la maison, vous n’avez pas nécessairement besoin de 2 grands écrans. Peut être  que votre portable plus un petit écran ou même une tablette ferait très bien l’affaire. 

Donc réflexion à mener, avec votre service IT et votre manager. Ils ont peut être des idées, dans un autre département il y a peut être eu des idées réutilisables. Encore une fois, parlez, exprimez vous, posez des questions, montrez que vous souhaitez que tout se passe bien et que vous ne venez pas voir votre manager avec uniquement des problèmes ( ce qui risque de l’agacer) mais déjà avec des pistes de réflexion voire carrément avec la solution toute prête. Et croyez moi, quand on vous propose une solution toute prête, on refuse rarement !

Si vous avez dans votre entourage des « voyageurs » pour le business; il est fort probable qu’ils puissent vous conseiller le sac à dos qui va bien, la pochette porte câbles au top etc. alors n’hésitez pas à provoquer des conversations, à questionner. Ils seront certainement ravis de faire part de leur expérience. 

Améliorez votre communication

Réduire le nombre de réunions

Une des façons d’améliorer les choses dans le mode de travail hybride est de réduire le nombre de réunions inutiles et il y a en des tas.

Exercice à faire chez vous : imaginez que vous ne puissiez avoir que 3 réunions par semaine, lesquelles maintenez vous, lesquelles remplacez vous et comment ?

Pourquoi faire une réunion sur un status report quand on pourrait envoyer un fichier à commenter ?

Pourquoi faire une réunion d’une heure sur un projet, quand on pourrait envoyer une video présentant le sujet, en avance et avoir seulement une réunion de 30 minutes sur le coeur du sujet ?

Une tâche un peu compliquée à déléguer à un collaborateur ? utilisez une video rapide, via loom par exemple qui vous permettra de rapidement expliquer ce que vous voulez.

A chaque fois que vous êtes tenté d’organiser une réunion, demandez vous s’il n’y a pas un moyen de faire autrement. Vous ne supprimerez pas tout mais pas mal.

Soignez vos demandes

Mieux communiquer, c’est aussi être très clair dans vos demandes pour éviter les va et vient inutiles de mail, chat ou sms.

Exemple 1 : Peux tu m’envoyer le rapport sur le CA quand tu as 5 minutes ?

Exemple2 : Peux tu m’envoyer stp, le rapport sur le CA du mois dernier, au format xlsx, pour le 28/06 à 1200.
Les instructions de création du rapport et le modèle se trouve sur le shared drive à l’adresse : Shared/CA/modèlerapport.xlsx

On peut tous être exemplaires et nous mettre à communiquer plus clairement. La force de l’exemple est importante, alors utilisons là.

Utiliser votre signature de mail

Dans une entreprise dans laquelle j’ai travaillé quelques temps, les personnes qui étaient à temps partiel indiquaient généralement dans leur signature d’email, les jours et heures où elles travaillaient et celles où elles étaient off.

Pourquoi ne pas utiliser la même méthode pour informer vos correspondants des jours où vous êtes à domicile et ceux où vous êtes au bureau ? Ainsi pour organiser une réunion, prévoir des échanges se sera plus facile pour tous.

Partager votre agenda

Partagez votre agenda avec votre équipe; je rencontre encore des personnes qui ne partagent pas leur agenda au motif que tout le monde peut tout voir. C’est faux. Vous choisissez le niveau de détails lorsque vous autorisez le partage. Ainsi votre collaboratrice la plus proche, votre assistante voient tout le détail de vos RDV , mais les autres voient seulement si vous êtes dispo ou occupé. C’est plus confortable pour organiser des RDV et évite aussi des échanges de mails, des personnes qui sont frustrées de ne pas avoir de réponse à leur demandes rapidement etc.

voir la vidéo sur Youtube

Informer vos interlocuteurs

Pour les membres de votre équipe, il peut être aussi utile de les informer de vos routines de travail afin qu’elles sachent quand elles peuvent vous contacter ou quand il ne faut pas. Via votre agenda ou bien, dans des instructions claires à partager avec votre équipe. 

J’ai eu l’occasion de voir récemment quelques exemples de personne qui se créent une sorte de wiki sur comment bien collaborer avec eux, avec des indications sur les horaires, jours , la façon idéale de les contacter etc. 

Cela peut être bien être utilisée à votre niveau et décliné au niveau d’une équipe

La technologie nous offre pas mal de possibilités, autant l’utiliser au mieux. 

Pour résumer

le changement commence par soi.

Ne pas hésiter à poser les questions à son manager et à l’inciter ainsi à une concertation d’équipe.Il n’y a pas de solution unique pour toutes les équipes et toutes les entreprises.

Chaque équipe doit pouvoir trouver sa façon optimale de fonctionner, pour que cette nouvelle aventure qui se joue, soit un concentrée des meilleures pratiques du travail à l maison et du travail au bureau.

Dans le prochain article de la série nous parlerons de : Le travail du manager avec son équipe

J’aimerais avoir votre feed-back, alors n’hésitez pas à partager vos questions, vos trucs en vous connectant avec moi sur Twitter, Facebook ou Instagram et Pinterest ou bien en commentaire en dessous de cet article.

Le dessin pour clarifier avec Lison Bernet

dessin

Vous voyez certainement fleurir sur es réseaux professionnels, des dessins, des sketchnotes. Cela m’a donné l’idée d’interviewer une spécialiste de ce domaine, Lison Bernet.

Ouvrir grand ses oreilles.

Comprendre.
Dessiner et dire les choses simplement.

Dans ma vie, le dessin c’est ce passeport qui me permet d’aller partout, dans tous les milieux socio-culturels. Grâce à lui j’ai visité les entrailles de machines gigantesques au CERN, je fouine dans les labos, je découvre des activités professionnelles dont je ne soupçonnais pas l’existence et j’assouvis ma curiosité naturelle pour les humains et leurs interactions.

Dans ma boite à outil de dessin, il y a la facilitation graphique, le live-sketching, les bd-reportages et la clarification. Tous sont sont au service de la compréhension et de l’attention.

Qu’il serve à faciliter la pensée du groupe, à dire les choses simplement ou à dynamiser les conférences et tables rondes, Le dessin est un outil puissant de communication et de cohésion. La mise en dessin des réflexions met à plat les idées. Il donne une place à chacun et permet d’affiner toujours plus la perspective. C’est un moyen de Résumer, d’Engager, Synthétiser et Motiver.

Lison Bernet

Dessin, un outil par comprendre 

Lison fait du dessin et de la clarification .Le but est d’expliquer avec le dessin , c’est un passeport pour aller dans différents milieux.

Le dessin, c’est le marchepied de la compréhension. 

Elle a créé son métier au fur et à mesure. Lison fait du Dessin son métier depuis 15 ans_ 

Par exemple dans le domaine de la physique des particules, discours de spécialistes et la science comme elle se fait .

Elle exploite le côté créatif de la Science .

Les étapes du processus :

Identifie les notions essentielles : 

Expliquer les pré requis si besoin faut il expliquer à l’avance? Elle va interroger les spécialistes, prendre des photos, faire des enregistrements. Ensuite elle réécoute, réécrit, simplifie, réduit, dans le but de faire un BD de 18 cases avec 1 heure d’interview.


Il faut très peu de texte. Le dessin évite de répéter

Elle va identifier les messages secondaires. Vérifier si c’est accessible et donner des accès (pas d’acronymes, aucun terme scientifique) en gardant la cible : s’adresser au grand public,

Le but des clients : 

  • Expliquer les recherches
  • Valoriser leurs équipes 
  • BD – reportage par visio. Ex : Programme de 4 ans sur la recherche sur le cancer. Accompagnement des plusieurs équipes de chercheurs, avec des reportages réguliers, et suivre ce qui va ressortir de ces recherches dans les prochaines années.
  • Expliquer la recherche en temps de Covid.
  • Raconter un projet, en utilisant parfois la fiction
humour …

Autre projet : la sécurité informatique dans une administration. transformer des documents techniques ardus et lourds en documents légers et simples à comprendre.

  • les utilisateurs comprennent les enjeux de sécurité IT.
exemple des travaux de Lison

Autre cas d’usages :

  • Clarifier leurs pensées et ce qu’ils veulent dire. Vérifier l’alignement  des membres d’une équipe, sur les messages, les définitions, la vision stratégique. 

Décrire des projets d’innovation.

Intervention lors d’événements Live, compte rendu de réunions.

  •  Live sketching, en visio pour fixer l’attention 
  • Rebondir, Surprendre,  Partager des dessins (humour)

Elle commence avec un dessin-teaser pour annoncer l’événement avec plusieurs niveaux d’humour pour voir le style des entreprises pour lesquelles elle intervient. ( sketchnoting). cela va la guider sur ce qu’elle peut ou ne peut pas faire durant les lives.

Depuis 4 ans elle pratique la captation graphique, les schémas dessinés des échanges. 

Facilitation graphique

Elle produit beaucoup  de dessins et elle fait les résumés des réunions avec les dessins. 

Elle pratique sur papier, ou en numérique (Ipad, Wacom). 

Lison constate que les clients sont ” Lassés de l’environnement numérique léché”. 

“ on en a marre des sauces où on ne voit pas la branche de thym”.

Son parcours : Licence art plastique, puis Cuisinière ( elle imaginait ses recettes en dessins). 

“Plus tu dessines, mieux tu dessines.”

Autodidacte sur les outils technologiques. Lison a un grand esprit de synthèse + préparation importante en amont. 

https://youtu.be/0nfqQB2GbEE

Livre :LastMan” manga français “Corto Maltese sous stéroïdes”  Bastien Vives, Balac, Michaël Sanlaville , c’est un “Seinen”.

Citation :” Projet n’est pas devis, devis n’est pas facture.”  Éviter d’avoir trop d’attente.

Astuce de productivité : Lison ne travaille pas le soir ni le week-end. Faire des pauses, et avoir un temps défini. 

Entrer en contact avec Lison

Son site : https://www.lisonbernet.com/

Son linkedin : https://www.linkedin.com/in/lison-bernet-76181a2a/

J’aimerais avoir votre feed-back, alors n’hésitez pas à partager vos questions, vos trucs en vous connectant avec moi sur Twitter, Facebook ou Instagram et Pinterest ou bien en commentaire en dessous de cet article.

La médiation en entreprise avec Brigitte Marion

médiation

La médiation en entreprise est une pratique encore méconnue en France, alors qu’elle s’apparente aux outils mis à disposition des entreprises pour l’amélioration de la Qualité de Vie au Travail. Brigite Marion, spécialiste de la question, nous en dit plus.


Qui est Brigitte Marion ?

Depuis 2010, j’interviens dans la préparation et l’animation des formations pour différentes structures et sur des thématiques telles que le management émotionnel, le traitement des conflits ou la gestion de son temps et priorités. La pédagogie, inspirée par les neurosciences, mobilise des méthodes d’apprentissages actives et multimodales. J’ai occupé pendant 13 ans, un poste de Directrice des Opérations et des Ressources Humaines pour une multinationale. Médiateure professionnelle, je suis sollicitée par des organismes privés et publics pour les accompagner à trouver par eux-mêmes une solution à leurs conflits.

En résumé

  • Médiateur Professionnelle & Formatrice
  • Spécialiste en prévention et évaluation des RPS ainsi que de l’analyse des situations de travail
  • Formée à la relation d’aide, à l’écoute active et ses fondamentaux
  • Spécialiste de l’accompagnement socio-professionnel et de l’accompagnement du changement
  • Management et gestion de projet : accompagnement individuel ou collectif des professionnels et des particuliers sur différents types de situations pour l’essentiel curatives ou génératives.

Les grands points de la discussion

Brigitte a utilisé un reproche sur son comportement (être trop “soft”, ne pas aimer aller “au conflit”) pour creuser  le sujet et finalement en faire son métier.

Elle traite à présent de la résolution des conflits en entreprise, mais plus important, de la la prévention. Prévention en qualité relationnelle pour prévenir les conflits + Qualité de Vie au Travail ( QVT)

 Certaines entreprises ont mis des clauses de médiation dans leur contrat. En cas de conflit les parties doivent avoir recours à la méditation avant d’aller aux prud’homme.

Intervention en ” curatif”, après ou lors d’un conflit, une grève, après un suicide sur le lieu de travail. 

Et en préventif, avec des formations.

En médiation, on travaille sur l’émotion. 70% des conflits sont liés à des émotions, des comportements. 


Soutenez Productiv’ You sur Tipeee

Les outils :

  • Communication Non Violente
  • charte Relationnelle faite par les salariés et entretenue par les salariées- 

Brigitte travaille en partenariat avec IEDRS ( Institut Européen par le Développement Des Relations Sociales), et un laboratoire de psychologie de l’ Université de Québec, qui est l’inventaire de l’ Inventaire Systémique de la Qualité de Vie au Travail. Cet outil est basé sur 50 participants minimum (assez grosse structure). Cela donne un baromètre qui va  permettre aux managers de faire appel à Brigitte pour mettre en place de plans d’actions. Les données sont tangibles et mesurables.

Lors de ses intervention va faire le questionnaires sur 100% des salariés et aussi des entretiens Individuels sur 10%. 

Puis il y a une phase d’Analyse et de préconisations 

Brigitte met alors en place les Actions et un bilan est fait au bout d’un an.

Les salariés sont plus acteurs. Les comités de direction doivent être partie prenante.

“C’ est par le dialogue que l’on construit.”


Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min

Utilisation de la médiation :

Les interventions peuvent avoir lieu après un “ gros pépin “ 

L’Intervention se fait à la demande de la DREETS ( anciennement DIRECCTE depuis le avril 2021) Direction Régionale de l’Economie de l’Emploi, du Travail et des Solidarité, qui fait intervenir l’IERDS –

L’intervention peut avoir lieu dans le cadre de la Démarche spontanée d’une entreprise, avec une volonté que les salariés aient bien. Une intervention de l’extérieur est toujours mieux accueillie et beaucoup plus efficace. Des salariés qui se sentent bien, c’est 12 % de productivité en plus.

Après le bilan, il y a une phase de formation par petites touches des différentes strates de l’entreprise.

Une intervention “interne” peut être difficile voire dangereuse pour la personne qui la conduit. En effet , quand il y a émotion et implication, cela peut dégénérer entre les salariés. 

La pratique est très répandue au Quebec et commence à s’installer en France.

Brigitte a suivi une formation de médiateur sur 8 mois (2 jours/mois) dispensé par l’IEDRS.

Différence entre conciliation et médiation :

Conciliateur : Donne des conseils il est expert dans un domaine 

Médiateur : ne donne pas de conseils. Il fait émerger la solution entre les médiés. Cela apporte de l’autonomie aux médiés et aussi leur donne des outils pour se “débrouiller” seuls ensuite.

Cela améliore la qualité de vie des médiés (cadre familial, relation de voisinage etc) 

Livre recommandé : “La stratégie de la libellule” Thierry Marx . ( lien amazon affilié)

le pitch du livre : Lorsque la libellule est confrontée à un obstacle, son premier mouvement consiste à changer d’axe. Sans jamais reculer, elle teste un passage par le haut, puis par le bas, de droite à gauche et de gauche à droite, jusqu’à trouver la solution.

Autrement dit, la libellule se montre capable de prendre de la distance. Quand nous avançons sur un chemin, nous rencontrons un certain nombre d’obstacles. En réalité, ce ne sont pas des obstacles mais des faits. Or ceux-ci ne sont pas négociables. Le meilleur moyen de les considérer est toujours de rechercher en eux le potentiel qu’ils dissimulent.

Dans La Stratégie de la libellule, Thierry Marx développe tous les mots-clefs qui lui ont permis de construire et d’affiner sa philosophie.

Des arts martiaux à l’ entreprise, en passant par l’ échec, la méditation ou la rigueur, il revient sur ce qui l’a inspiré et sur ce qui, chaque jour, l’aide à s’en tenir uniquement à son projet.

Si ce livre pouvait modestement vous servir à créer des opportunités, il aurait atteint son but. Nous pourrions alors remercier les libellules.

Mieux Connaitre Brigitte Marion :

Citation : “C’est celui qui tient le coup, qui arrive au bout “- Citation du film “Invincible”

Astuce d’efficacité : Faire les listes sur une feuille, et barrer ce qui est fait le soir.

Retrouver Brigitte Marion en ligne :

LinkedIn

Site de l’ I EDRS

Vous pourriez être intéressé par :

J’aimerais avoir votre feed-back, alors n’hésitez pas à partager vos questions, vos trucs en vous connectant avec moi sur Twitter, Facebook ou Instagram et Pinterest ou bien en commentaire en dessous de cet article.

Booster l’implication des équipes avec Laurent Romagny

implication

Booster l’implication des équipes est LE sujet de toujours pour tout manager et ça l’est encore plus avec la distanciation et le travail à domicile. J’ai invité Laurent Romagny, coach et consultant pour nous parler de son approche de la question.


J’ai toujours eu l’intime conviction que les projets qui réussissent sont ceux dont le responsable sait impliquer les parties prenantes. Je me suis donc rapidement tourné vers
l’accompagnement, la formation d’équipes et de responsables projets pour améliorer cette composante incontournable.
Depuis plus de 15 ans comme formateur, consultant, chef de projets, manager, leader d’offres et coach certifié, j’accompagne ceux qui ont envie d’impliquer profondément les gens dans un projet, une mission.
Que cela soient des projets d’entreprise, administrations, associations ou personnels, j’accompagne mes clients afin qu’ils boostent réellement l’implication autour d’eux pour mener à bien les projets qui leur tiennent à coeur.

Laurent Romagny

Laurent Romagny et moi avons fait connaissance lors des “Facilitation days” et ensuite  prise de contact lors d’un webinaire sur la création de la confiance dans les équipes. Et ensuite sur Clubhouse dans une room que Laurent co-anime régulièrement.

On sous-estime la puissance des questions et c’est le cheval de bataille de Laurent.

Les principaux points de notre discussion :

Innovation : réponse à une question. Soit une nouvelle réponse à une ancienne question, soit une réponse à une nouvelle question.

Fédérer, les équipes: lien avec agilité. Impliquer les équipes techniques avec le “pour quoi” du projet, son enjeux, pour répondre à quel besoin, quelle demande. Faire se parler les utilisateurs et ceux qui vont créer le produit.

Comment fait-on pour impliquer les gens ?

Créer du sens, un idéal, une mission, un sentiment d’appartenance.

Prendre conscience de la différence entre engagement et implication.

Engagement = contrat par lequel on se lie

Implication = mettre beaucoup de soi-même dans ce que l’on fait. Mettre en avant la valeur que l’on veut créer pour le client.

Poser des questions, pas de posture de sachant.

Poser réellement une question et savoir écouter la réponse et pas de LA réponse que l’on attend.


Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min


La Culture du chef qui sait tout

En France, on est handicapée par la culture du  : “le chef sait !” Croyance forte des managers, que c’est ce qu’on attend d’eux.

Loi de la variété requise d’Ashby 

Pour contrôler le système, le système contrôleur doit avoir plus de connaissance que le système contrôlé.

On n’a pas le droit à l’erreur dans notre culture. On doit toujours respecter la règle du “Coût Délai Qualité” et du premier coup.

Interview Steve Jobs sur France 2

Association vertueuse.

Poser des questions pour impliquer les gens et avoir des réponses pertinentes et qu’ils fassent leur boulot.

citation steve jobs

Semer une graine pour qu’elle puisse pousser dans l’esprit des gens.

2 questions que tout manager peut se poser :

Quel manager je suis ?

Quel manager je veux être ?

Les gens prennent la meilleure décision pour eux dans le contexte avec ce qu’ils ont à ce moment-là.

Promotion des managers bien souvent dans les entreprises : On prend le meilleur, qui n’est pas forcément formé au management ; parce qu’on sait que c’est le meilleur techniquement et pas à cause de ses qualités de “manager”

Création de Dettes –  Dépendance par la hiérarchie. “Je t’ai promu, tu as une dette envers moi” Poids du pouvoir de nuisance dans la hiérarchie. 

Est ce que je n’ai qu’un bâton et une carotte pour motiver mon équipe ?

Mot de la fin : Avoir la possibilité d’ utiliser son pouvoir de nuisance et ne pas le faire, c’est ça être un leader.

Son livre recommandé : “Vivre”  Mihaly CSIKSZENTMIHALYI   et “Le petit Prince” Antoine de S’Exupéry.

Son truc d’ Efficacité: “organiser ma vie pour faire ce que j’aime faire et je ne me pose pas la question de productivité “

Citation : “Incarner le changement que vous souhaitez voir dans le monde” Gandhi

Retrouver Laurent Romagny sur les réseaux :

Profil LinkedIn

Site ( en cours de construction)

Se libérer de nos conditionnements

conditionnements

Se libérer de nos conditionnements, c’est le sujet qu’a choisi de nous présenter Christelle Boulanger que j’ai rencontrée il y a une vingtaine d’années. Christelle est coach, thérapeute et formatrice.

Christelle est une passeuse d’étape. Elle est passionnée par ces moments de vie qui questionnent le sens, la clarté et l’alignement. Elle aime accompagner ses clients à renouer avec leurs émotions et leurs ambitions pour oser incarner leurs projets. Elle aide ses clients à se connecter à ce qu’ils ont de plus vivant. Elle pose un regard bienveillant sur les personnes, elle leur donne de l’énergie et la force d’oser d’avancer vers qui elles sont.
Christelle a une compréhension fine de la singularité et du potentiel de chacun, acquise notamment lors de son expérience de plus de 15 ans en entreprise à des postes de DRH.


Elle accompagne en coaching en équipe ou en individuel. Elle travaille beaucoup sur les croyances limitantes.

Les grandes lignes de l’interview de Christelle :

On a tous des croyances, qui peuvent agir comme des ressources ou des  limites.

Le conditionnement est un héritage dont on n’a pas conscience. Comme un poids familial, un secret de famille, des cultures familiales. Les croyances limitantes sont des constructions personnelles en fonction d’expériences. Elles se mettent en place généralement avant l’âge de 7 ans, en réponse à des attentes de nos parents par exemple, notre éducation. Les femmes portent un plus grand “fardeau” de par la position des femmes historiquement, par l’image négative donnée par la religion etc.

Cela nous empêche d’être nous-mêmes. Au fur et à mesure de notre vie, on va renforcer nos croyances, car notre comportement va conditionner les résultats que l’on a obtenus et que l’on obtiendra dans l’avenir, car notre attitude ne change pas. Nous alimentons nous-mêmes un cercle négatif.

Exemple : “Je ne suis pas digne de…” “Je ne suis pas capable de” “Je n’arrive jamais à…” Dans l’enfance, on a reçu de notre entourage des injonctions de nos parents. Pour leur plaire on a développé des comportements.


Soutenez Productiv’ You sur Tipeee

Ce sont comme des messages subliminaux sur la façon dont on devait se comporter

5 messages contraignants :

  • Sois parfait
  • Sois fort
  • Fais des efforts
  • Dépêche toi / Fais Vite
  • Fais plaisir. 

Les comportements qui en découlent, ont des avantages et des inconvé­nients. 

1/ Sois parfait : 

Des personnes perfectionnistes, qui vont se perdre dans les détails, qui ne tolèrent pas les échecs. Ils sont dans le contrôle.

Le message entendu enfant (par exemple) :  “Tu peux mieux faire !”

Le bénéfice des” sois parfait”: gros travailleurs, travaillent beaucoup, produisent un travail de qualité, mais ils sont exigeants avec eux et les autres. 

En sortir : 

  • Ils peuvent se donner l’autorisation de faire des erreurs, de ne pas être au top tous les jours.
  • Accepter de ne pas être à 100% tous les jours.
  • Le défi est aussi d’accepter que l’on apprend de chacune de ses erreurs. L’erreur est un apprentissage. 
  • Et il peut aussi s’autoriser à être lui-même.

2/ Sois Fort : 

Il pense qu’il peut se débrouiller tout seul, sans aide, et il masque ses émotions( = faiblesse et vulnérabilité). Il supporte bien la pression, tenace. Mais il est aussi rigide et intolérant. Il ne supporte pas les gens “faibles”.

Le message entendu enfant (par exemple) : “Tu ne vas pas pleurer, tu n’es pas une mauviette”, “Il faut être plus courageuse…” 

En sortir :  L’autorisation que le” sois fort” peut se donner c’est d’ accepter de demander de l’aide, de ne pas toujours faire tout,  seul.

3/ “Dépêche-toi ou Fais vite” :

Le message entendu enfant (par exemple) : ” Dépêche toi” “ tu es trop lent”

Il n’aime pas la lenteur, de privilégier la vitesse à la qualité. Il peut assumer des délais très courts et passer rapidement à l’action. Il se met aussi la pression pour en faire toujours plus. 

En sortir : Il peut se donner la permission de faire à son rythme et s’autoriser à ne rien faire. 

4/ “Fais plaisir” :

Le message entendu enfant (par exemple) : “Tu vas bien me rendre service ?” “tu feras bien ça pour me faire plaisir” . “Je serai triste si tu ….”

Ces personnes s’oublient totalement. Elles ne sont pas à l’écoute de leurs besoins et de leurs limites. C’est leur façon de se faire aimer. Mais il peut devenir victime de son “succès”, à force de vouloir aider ou” sauver ” 

En sortir : C’ est de s’écouter et de respecter ses propres besoins. Ils ont besoin de prendre soin de leur écologie personnelle.

5/ Fais des efforts : 

 “Si c’ est trop simple, ça n’en vaut pas la peine ? “Je ne réussis que si tout est compliqué ?”

Le message entendu enfant (par exemple) : ” Donne toi du mal ! “on n’a rien sans rien” etc. 

Ce sont des personnes très patientes et persévérantes, qui donnent le meilleur d’eux-mêmes. Ils peuvent avoir tendance à compliquer les choses. lls craignent la critique et on du mal à s’attribuer le mérite du succès ( “J’ai eu de la chance”) 

En sortir :  Ils peuvent prendre conscience qu’ils ne sont pas obligés de se compliquer la vie. La réussite peut aussi passer par des choses simples et ils peuvent se satisfaire de ce qu’ils ont faits.

Utilité des drivers :

Dans une équipe, connaître les drivers des membres peut avoir un intérêt, notamment pour la répartition des tâches. 

Connaître les siens permet aussi d’utiliser les bons côtés et de travailler sur soi pour éviter les pièges. 

L’important est d’identifier nos messages contraignants et de les “tempérer” pour que l’excès ne nous encombre pas. 

Apprendre à lâcher ce qui nous fait souffrir. Il faut prendre conscience de nos comportements, “se voir faire” pour ensuite arrêter ce qui ne nous convient plus. 

Pour se libérer de ses conditionne­ments, on commence par les identifier : “Quels messages j’ai actionné à ce moment-là ?

Faire un pas de côté par “se voir faire !


Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min


Regarder dans ses comportements ce que l’on souhaite garder, les bénéfices réels de son attitude. Lister les avantages de nos comportements et les inconvénients et voir quelles autorisations on peut se donner.

Développer une conscience de soi, et mettre en place une démarche où on va identifier ce qui nous fait du bien.

Les liens pour retrouver Christelle :
Site internet : https://www.acteus.com
Page Linkedin : https://linkedin.com/in/christelle-boulanger 

Vous pourriez aussi être intéréssé par :

J’aimerais avoir votre feed-back, alors n’hésitez pas à partager vos questions, vos trucs en vous connectant avec moi sur Twitter, Facebook ou Instagram et Pinterest ou bien en commentaire en dessous de cet article.

Mon parcours et les outils de ma création d’entreprise

Dans cet article, j’ai souhaité partager mon parcours pour la création de mon activité professionnelle. Je vais aussi en profiter pour lister les outils, applications, services que j’ai sélectionnés et vous dire pourquoi. Mon but n’est pas de partager “La “voie”  ou “LA” bonne méthode pour créer son activité, mais uniquement mon expérience. Cela pourra peut-être vous faire économiser un peu de temps (et d’argent).

Vous me connaissez un peu, donc mon entreprise est très digitale et j’ai essayé dès le démarrage d’optimiser tout ce que je peux déjà optimiser. Les améliorations viendront ensuite bien sûr.


1- Définir son idée et son planning. 

Mon idée a mûri pendant plusieurs années avant de voir le jour. Afin de me guider pendant ces années j’ai eu recours à une coach, qui m’a permis de valider mes points forts, qualités, valeurs afin d’être en mesure de créer une activité alignée avec tout cela.

Elle m’a aussi aidée à définir la liste des choses à faire et un planning. Dans mon cas, j’avais beaucoup de recherches à faire, de formations à suivre (coaching, marketing digital, réseaux sociaux…); Mais aussi économiser de l’argent pour financer mes formations et aussi suppléer à la baisse de revenus des premières années d’activité. Cela m’a également permis de mûrir et affiner mon idée, la positionner dans le temps, en parler avec d’autres entrepreneurs.

écouter l’épisode de podcast

2. Aide de la BGE. 

Une fois décidée à me lancer, j’ai fait appel au service de la BGE des Yvelines. Ce service public permet d’être suivi et conseillé par un spécialiste sur les différentes. phases de la création, depuis la réflexion, l’établissement du business plan, la création de la structure et ainsi de suite pendant les 3 premières années de vie de l’entre­prise. On peut également intégrer une couveuse pendant quelques temps pour tester son/ses idée(s). 

Pour  travailler à la définition de mes services, offres, et une première idée des revenus et charges j’ai utilisé le business model  Canvas que l’on trouve partout en ligne et aussi sur le site de la BPI.

3. Aide de l’expert comptable. 

Afin de bien choisir sa structure juridique, il est nécessaire de bien être conseillé. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise solution. Il y a celle qui correspond à votre propre situation, vos projets de développement etc. Un expert est alors utile. Car il y a de nombreux calculs à faire, pour la fiscalité, les charges, etc. Je ne vous apprends rien en vous  disant qu’en France, tout est fait pour compliquer la vie des gens et justifier la grande quantité de fonctionnaires ( mais pas dans les domaines qui en ont le plus besoin comme la santé de l’éducation) Mon choix s’est porté sur une Sasu.

De cette décision découlent beaucoup d’autres. Notamment la nécessité de prendre un expert comptable et d’avoir un compte bancaire professionnel.

Je me suis tournée vers un service en ligne, L-Expert-Comptable.com.

J’ai une personne dédiée et  un backup qui suivent mon compte, me font des recommandations. Ce que j’apprécie c’est d’avoir des applications pour suivre mes chiffres et télécharger les justificatifs de mes dépenses. Je crée mes devis et factures directement dans l’application et peux les envoyer à mes prospects et clients directement depuis l’application si je le souhaite. Cette société s’est occupée de :

  • la constitution de la société, création et dépose des status
  • gère la TVA,
  • fait les déclarations directement sur le site des impôts pour moi.
  • faire les fiches de paie ( quand je gagnerai assez !!) . Ils
  • gèrent tous les documents officiels, et les échéances et ça c’est top.

Je n’ai pas à me questionner sur les deadlines, à faire des heures de compta etc. Je télécharge les justificatifs et hop c’est tout. Et moi je reste concentrée sur mon business.

En plus, j’ai accès très facilement à mon comptable par email ou par téléphone pour poser mes questions, ou clarifier un sujet etc. Côté tarif, 99€/mois, bien moins cher ne les experts compta­bles traditionnels qui me demandaient aux alentours de 300€ /mois et en plus sans application, donc avec beaucoup d’interactions manuelles, et des chiffres mis à jour une fois par mois etc. Bref j’ai vite compris mon avantage.

4. La banque

Par ailleurs, ma banque est connectée à la compta, ce qui est pratique, pas d’oubli d’écriture. Pour la banque j’ai choisi Shine  qui m’a convaincue par les points suivants :

  • tarifs mensuels bas ( mais attention si vous faites des paiements avec la carte hors EU c’est le coup de bambou à chaque mouvement). J’ai pris l’offre à 14,90 €/ mois
  • carte mastercard (reçue super vite)
  • application mobile simple d’uti­lisation
  • paiement effectués immédiatement
  • possibilité de faire des devis et factures depuis l’app ( je n’utilise pas puisque je fais avec la compta)
  • possibilité de mettre les justificatifs des paiements dans l’app aussi ( et ensuite ça “ redescend dans la compta)
  • Des garanties intéressantes ( accidents, bris de vitre smartphone, casse matériel, assistance juridique)
  • connexion possible avec les appli de comptabilité, 
Soutenez Productiv’ You sur Tipeee

5. Formation continue

Afin de parfaire mes connaissances j’ai suivi beaucoup de webinars. J’ai beaucoup apprécié ceux dispensés par Malt et par Captain Contrat.

Mais attention, cela n’empêche pas de prendre conseil auprès de spécialistes, les infos données dans les webinars sont génériques et ne peuvent traiter tous les cas particuliers.

Je suis plusieurs webinars/semaine pour me maintenir au fait de mon activité actuelle et passée. Ainsi je ne travaille plus dans le transport directement, mais j’ ai une offre de consultante transport. Je continue donc ma veille dans ce secteur, plus une veille dans les secteurs de mes premiers clients et des formations de conseils dans mes nouvelles activités de coach et consultante.

Tout cela me tient très occupée toute la semaine, mais le planning est varié, je fais ce qui me plait et je peux ajuster comme je veux en fonction de mes contraintes ou envies. Mais il n’y a pas de journée sans rien, sauf si je décrète une journée de repos, ce qui est aussi nécessaire réguliè­rement.

6. Juriste

J’ai aussi eu recours à un service juridique en ligne Captain Contrat ( lien avec un cadeau si abonnement) , pour l’élaboration des CGV, contrats commerciaux, CGU, Informations RGPD pour mon site web etc. C’est une cotisation annuelle de quelques centaines d’Euros  ( env 300 € TTC ) et qui permet l’accès à une banque de contrats personnali­sables. Cela m’a beaucoup aidé, car j’ai décroché ma première demande de devis pour mes prestations de consultantes alors que j’avais à peine déposé mes statuts ( je ne me plains pas hein), mais du coup je n’avais rien de prêt au niveau des documents légaux. la cata…

Enfin, il propose l’accès à des juristes et avocats pour des questions spécifiques. Le service est rapide, on a un accès en ligne et aussi par téléphone.


Le groupe Mastermind ré-ouvre ses portes prochainement . Informations et inscriptions ici


7. Applications

Par rapport à mon activité de coach professionnelle et consultante j’ai choisi plusieurs outils  / applications) 

Ainsi pour mes visios j’utilise Zoom pro , que j’utilise d’ailleurs depuis des années. J’ai aussi la possibilité d’utiliser Google Meet. J’ai installé les plugins de ces 2 outils pour mon agenda GMail, c’est ultra pratique. ( j’ai testé plusieurs applications de mail / calendrier pour Mac et  Iphone au préalable. Mais compte tenu des intégrations dont j’avais besoin avec Zoom, Calendly, Hubspot etc, c’est Google qui a gagné la timbale) 

D’ailleurs j’ai pris un abonnement Google Workspace pour gérer mes adresses mails pro. Même sans connaissance informatique, je suis parvenue à faire les réglages. Mes 2 calendriers pro/perso sont reliés et donc pas de risque de double RDV.

Par ailleurs, le tout est aussi lié à Calendly,  version pro aussi qui me permet de proposer à mes contacts de choisir un RDV qui leur conviennent. J’ai créé plusieurs RDV avec des durées et des objets différents et qui donc sont pris uniquement dans les horaires que j’ai défini. RDV clients, RDV de réseautage ou RDV  divers. Cela demande de bien réfléchir à l’avance à sa semaine idéale, de la bloquer dans son agenda sur une longue période de temps, et ensuite de bien aligner ses agendas( pro et perso) et puis ça roule tout seul. C’est un grand gain de temps et aussi la possibilité de mettre facilement un CTA ( Call To Action) dans sa signature, dans un mail, un post, un message LinkedIn etc. 

J’utilise aussi MIRO et  Mural pour mes interventions en ligne. Que ce soit pour animer des webinaires ou  pour faire des réunions/ateliers participatifs. J’ai même recréé dans Miro certains outils de coaching afin de permettre une bonne interactivité pour mes clients. Et je peux dire sans mentir qu’ils adorent ça ! Et quand on anime un groupe et qu’on parvient à avoir tout le monde engagé et loin des mails ou autres distractions pendant 2 longues heures, c’est un succès, je dois dire que j’en éprouve une certaine fierté. Je reviendrais plus tard aux autres utilisations des ces 2 applications.

Parmi les outils que j’utilise pour mes vidéos, que ce soit par mes podcasts ou bien les supports que je mets à disposition de mes clients dans l’appli Micro Doing, j’utilise Loom  et Prezi . Les 2 outils sont très simples d’utilisation. Je crée des supports à mes inter­ventions en quelques minutes, ce qui demande bien sûr d’avoir bien préparer en amont les messages que je souhaite transmettre. ( là je vous recommande les vidéos de Phil Waknell sur Youtube ).

Mes podcasts sont hébergés sur Spreaker  depuis 6 ans et pour le moment je n’ai aucunement envie de changer de prestataire. Je suis de celles et ceux qui préfèrent apprendre à bien utiliser un outil avec ses différentes fonctionnalités afin de gagner en efficacité et donc en temps, plutôt que de passer mon temps à tester des nouveautés qui ne m’apporteront pas nécessairement des avancées techniques importantes. 

Pour le sous titrage des notes, j’utilise YouTube que je corrige. J’ai testé plusieurs autres outils et ai été tellement déçue par les nombreuses erreurs à corriger de certaines app –  une parvenant notamment à transcrire moins de 2 minutes  d’une vidéo de 8 minutes – Et ce malgré ma diction qui est parait-il plus que correcte.

Pour mon site, j’utilise WordPress avec le thème Themify Ultra, le tout hébergé chez OVH. Alors là ne recommande ni OVH ni Themify. OVH,  car le service client est juste inexistant si vous n’êtes pas un pro de la création de site. Pour le thème, je le trouve très instable. C’est le 4ème site que je crée moi-même et c’est la première fois que j’achète un thème qui pourtant a de bonnes “notes”. Mais à chaque changement sur WP, tout saute. Je peux passer des heures à faire des modifications que je sauvegarde toutes les 2  minutes et pffiou tout disparaît d’un coup. Par conséquent, dès que possible je dois changer de thème. J’ai aussi beaucoup de plugins installés ( je ne mets pas les liens car il est plus simple d’aller les chercher depuis votre WP)  :

  • Askimet (Antispam) 
  • Coming Soon (génial pour la phase de création, les landing pages…)
  • Cookie Notice + 
  • Hubspot pour WP (c’est mon CRM) 
  • Imagify (réduire la taille des images pour gagner de la place)
  • IThemes Pro (sécurité)
  • MC4WP (Mailchimp pour WP) 
  • Monster insights (statistiques)
  • Seed Prod Pro 
  • Updraft Plus (sauvegarde/Restauration) 
  • Yoast Seo

Voici un article qui m’a aidé à choisir les plugins issu du blog de WP Marmite.

8. Matériel :

Au niveau du matériel, j’ai changé mon Mac qui commençait vraiment à donner des signes d’âge.

J’ai donc un Mac Book Air M1 16GB ( oui c’est une vraie tuerie puisque vous posez la question) et un petit hub ( lien affilié) lui aussi recommandé par mon spécialiste de fils

Je pensais acquérir aussi un grand écran supplémentaire car depuis des années je travaille avec 2 grands écrans. Mais il fallait que j’attende de recevoir mon Mac avant de choisir l’écran. Et il se trouve qu’à son installation mon fils m’a montré comment utiliser mon Ipad Air ( tout simple et qui a 3 ans) pour faire un 2nd écran. 

J’ai donc décidé de tester quelque temps ce setup avant d’investir quelques centaines d’euros dans un écran. Et finalement, pour le moment je fonctionne très bien avec ce montage. Dans ma précédente vie professionnelle, j’utilisais quasi en permanence de gigantesques fichiers Excel et avoir 2 grands écrans était super pratique. Mais aujourd’ hui j’utilise Google Sheets ou Numbers seulement pour suivre mon budget et mes KPI hebdo. Je ne gère pas encore une multinationale (même si j’y travaille !) et donc mes 2 “petits” écrans sont suffisants. J’ai bien fait de ne pas me précipiter.

J’ai investi dans un système qui me permet de travailler debout si je le souhaite ( Lien Amazon affilié). C’est posé sur mon bureau silencieux et doux à la montée / descente et très peu cher comparé à un bureau assis/ debout.

Mon Mac est sur un support qui le surélève ( Lien Amazon affilié) , ce qui me permet de faire mes visio en regardant les gens dans les yeux ( très important car sinon l’interlocuteur se sent dominé et je n’exerce plus pas comme Maitresse Dominatrice)

J’ai un clavier et une souris sans fil et rose.  (( Lien Amazon affilié), apparemment n’existe plus en rose). C’est un recyclage de mon ancienne vie pro. J’avais un clavier / souris sans fil pour mon PC. J’ai réussi à paramétrer l’équipement pour le Mac.  J’ai trouvé sur Amazon un vendeur de petites étiquettes  ( 7 €, ( Lien Amazon affilié)) pour touches MAC et j’ai collé les “bons” stickers sur les touches et hop le tour est joué. J’ai pu conserver mon superbe clavier rose au lieu d’acheter un clavier Apple ( en plus il n’existe pas en rose) pour un budget rikiki.

J’ai failli changer de siège car je trouvais que l’ancien roulait mal, c’était inconfortable ( c’est un siège Ikea peu cher mais qui fait le job jusque là). Et donc au lieu de ça, j’ai changé les roulettes. Mon ami Amazon m’a proposé des roulettes de compétition ( lien affilié), aussi performantes que les roulettes de roller en ligne. Même Padawan et ses 4 kg parvient à traverser la pièce sur la chaise rien qu’en sautant dessus, tellement ça roule en silence et sans abîmer le parquet et pour moins de 30 €.

Enfin dernier joujou, une tablette RemarKable . J’en avais assez des dizaines de carnets de notes que j’empile depuis des années, pour les formations, les webinars, les notes prises lorsque je suis au téléphone avec les uns et les autres. Moi qui adore écrire à la main, qui tape pas très vite sur mon clavier et je dois prendre souvent des notes en réunions, en formations etc.. je revis avec cet outil. En plus la fonction de conversion en texte dactylographié est juste bluffante. Cet article a d’ailleurs été écrit sur la tablette et intégré ensuite dans un traitement de texte pour révision et correction.

9. Image

J’ai choisi de faire créer mon logo par une freelance géniale, et une mini charte graphique par une professionnelle. Cela m’a évité de passer des heures sur Canva. J’utilise cette applica­tion depuis des années pour mes posts, covers etc. Mais après avoir fait quelques tentatives pour créer mon logo, je me suis rendue à l’évidence :

  • Ce n’est pas mon métier, donc au mieux je pourrais bricoler un truc plus ou moins correct
  • Pour obtenir ce “truc” j’ allais y passer un temps considérable alors qu’en phase création, ma priorité est de démarrer une activité avec une OFFRE, une STRUCTURE, et trouver des CLIENTS. Par conséquent je n’avais pas de temps à consacrer   à cela.

C’est d’ailleurs dans ce piège que je suis tombée avec la création de mon site . Je n’étais pas prête à dépenser quelques milliers d’Euros par un site pro. Forte de mes 3 précédentes expé­riences en la matière, j’ai pensé que cela allait être rapide à faire. QUE NENNI. J’y ai consacré une énergie et un temps fou, par un truc qui plante presque chaque jour. Pas terrible comme bilan. Pour les paiements en ligne, j’ai ouvert un compte Paypal pro et j’ai installé des liens sur mon site. Mes clients pro me payent par virement. Mes clients BtoC peuvent utiliser  paypal.me. Pour le moment c’est largement suffisant. Si mon activité BtoC décolle comme je le souhaite, j’ai prévu d’utiliser d’autres applis et très probablement Mollie. A suivre pour cette partie. 


Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min


10. Communication

J’ai un plan marketing à 60 jours que j’ai récupéré lors d’une formation au marketing Digital dispensée par Amy Porterfield. Les lundi sont occupés en partie par cette partie de création de contenus et de planification des mises en ligne. 

J’utilise CANVA pro par les cover, Unsplash  pour les images et BUFFER  pour planifier les publications.

Je m’astreins toutes les semaines à planifier des RDV de réseautage pour reprendre contact avec des personnes que je n’ai pas eu en ligne depuis quelque temps. Outre le fait de reprendre des nouvelles fraîches, je les informe de mes nouvelles activités. Même s’ils ne sont pas ma cible client, ce n’est pas grave. Ce sont de petites graines pour plus tard. Je demande à tous mes nouveaux contacts un entretien de 30min par faire connaissance

J’essaie d’avoir au moins une fois par semaine 1 appel de prospection où je présente mon offre. Pour le moment je teste auprès de mon réseau en demandant du feedback pour perfectionner mon approche et le storytelling.

11. Process

Dès les premiers jours de création de mon activité j’ai créé visuellement les process pour certaines tâches récurrentes comme l’enregistrement des factures et des justificatifs, la création des contenu pour mon outil Micro Doing. J’utilise MIRO et MURAL pour cela. C’est important car certaines tâches sont toutes nouvelles pour moi et cela m’évite de tenter de me souvenir comment j’ai fait le mois précédent par exemple. Cela me permet aussi de voir ce qui peut être amélioré ou supprimé dans le process. Enfin, quand viendra le temps d’externaliser certaines activités, je serai prête à le faire avec des process affûtés. Et je profite que j’ai encore du temps pour le faire, pour mettre cela en place. Dans quelques semaines, quand je croulerai sous les demandes clients, je n’aurai pas le temps de mettre les process à plat et ce sera à ce moment là que j’en aurai le plus besoin.

12. Ce que je retiens :

  • Bien définir ce que l’on veut offrir comme services et comment on va l’offrir.
  • définir la liste des fonctionnalités dont on a vraiment besoin avant de choisir des outils et applications.
  • ne pas se précipiter, rechercher des informations de plusieurs sources.
  • tester quelques outils mais pas tous, c’est trop long et n’apporte pas grand chose. Regarder des sites comme Zetoolbox   pour avoir des pistes 
  • Prendre des notes, car il y a beaucoup d’informations qui arrivent et on ne peut pas tout retenir.
  • Faire une liste de toutes les applications ou services dont on pense avoir besoin, pour réfléchir à ce qui peut être intégré ou bien à des services qui proposent des packages. Exemple Hubspot peut sembler cher, mais il fait la gestion du calendrier un peu comme Calendly,  il est intégrable et peut même se substituer à Mailchimp . Et bien d’autres choses encore, d’où l’intérêt de ne pas se précipiter et de faire le tri de dans ce qu’on peut / doit / aimerait utiliser. Et parfois un outil qui semble “cher” peut en remplacer plusieurs qui individuellement reviennent plus chers.
  • Commencer simple et efficace et on grandit après.
  • Se fixer un planning précis de ce que l’on veut faire chaque jour et s’y tenir. Ne pas être trop ambitieux car comme c’est nouveau on sous-estime fortement le temps réel qu’on va y passer.
  • Discuter de ses idées avec d’autres entrepreneurs, écouter leurs retours et suggestions.
  • Trouver un partenaire d’accountability et mettre en place des échanges hebdomadaires.
  • Garder un rythme de travail équilibré , avec des pauses, du sport, bien se nourrir et ne pas chercher à avoir fini avant d’avoir commencé.

Voici donc les outils et méthodes que j’ai utilisés pour la création de mon entreprise. J’espère que cela vous sera utile voire que cela vous donnera des idées. Encore une fois, il ne s’agit ici que d’un partage d’expérience.

Bien évidemment, la création d’une entreprise ne se limite pas à choisir des outils, il faut surtout une offre et des clients ! Mais ça c’est un autre sujet.

J’aimerais avoir votre feed-back, alors n’hésitez pas à partager vos questions, vos trucs en vous connectant avec moi sur Twitter, Facebook ou Instagram et Pinterest ou bien en commentaire en dessous de cet article.


Garder l’équilibre quand on est une maman active avec Sabine Polifonte

bee organisée

Je reçois Sabine Polifonte, AKA Bee Organisée, Blogueuse, auteure, podcasteuse . Son nouveau podcast propose des épisodes courts et des sujets et des astuces immédiatement actionnables.


Après plusieurs années en tant que blogueuse sur beeorganisee.com, Sabine est,  depuis début  2021 consultante en organisation familiale. Elle aide les femmes actives à trouver les systèmes qui vont leur simplifier leur vie et leur intérieur .

Les grandes idées de l’épisode :

L’organisation se simplifie au fur et à mesure des années.

On veut tout faire bien, surtout quand on a de jeunes enfants, on veut être la maman parfaite. Ne pas avoir la crainte de perdre en efficacité alors qu’en fait devenir maman nous permet d’aller plus à l’essentiel et d’être plus efficace.

Le bienfait d’avoir des femmes mamans dans les organisations, c’est que cela aide les structures à moins se perdre dans des détails inutiles et d’aller à l’essentiel


Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min


BLOCS de TEMPS

Utiliser des blocs de temps dans la journée. Sabine a une routine matinale, avec un bloc de temps de 6 . 00 à 7. 30 où elle prend soin d’elle. Idem, pour le temps pour les enfants. En journée idem pour les différents clients et aussi le temps en famille, le temps en couple.Les blocs sont différents en fonction des jours de la semaine. Essentiels pour piloter son agenda et ne pas être piloté par les autres.

Soutenez Productiv’ You sur Tipeee

LES LISTES

Sabine fait beaucoup de listes. Une fois par mois elle fait un brain dump avec tout ce qu’il a à faire pour le mois à avenir? Réfléchir à tout ce qu’il y a à faire ( mais pas nécessairement tout faire). faire aussi une rétrospective du mois précédent.

DELEGUER

Vers 3 ans, les enfants ont envie de faire des choses. Il fait en profiter pour prendre le temps de leur montrer, même si cela prend un peu de temps, mais cela permet aux enfants de comprendre que cela fait partie de la vie de famille et ce ne sont pas des contraintes.

Il faut aussi faire attention à ne pas vouloir que les autres ( et surtout le conjoint) fassent exactement comme nous on le ferait. Il faut se détendre sur nos attentes, lâchez prise et les laisser nous aider.

PRENDRE DU TEMPS POUR SOI

En faire une priorité, sinon les mamans ne le font pas. Sabine le planifie avant tout le reste. Ce sont des petites choses qui nous font du bien au moral. Ne pas oublier qu’il y a des saisons dans la vie, et qu’on ne peut pas tout faire en même temps. Ne pas hésiter à faire appel au papa pour aller marcher seule quelques minutes
Retrouver Sabine en ligne : 

Son site : www.beeorganisee.com

Sur instagram : https://www.instagram.com/bee_organisee/

Vous pourriez être intéressé par :

Le groupe Mastermind ré-ouvre ses portes prochainement . Informations et inscriptions ici

J’aimerais avoir votre feed-back, alors n’hésitez pas à partager vos questions, vos trucs en vous connectant avec moi sur Twitter, Facebook ou Instagram et Pinterest ou bien en commentaire en dessous de cet article.

Social Media Integration by Acurax Wordpress Developers
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On PinterestVisit Us On YoutubeVisit Us On LinkedinVisit Us On Instagram