Réaliser ses Rêves – Mini série Objectifs – 1- PVY084

La fin de l’année 2017 approche à grands pas et nous allons arriver à la période où on fait le point sur nos résultats de l’année passée et sur ce que nous allons faire pour l’année à venir.
J’ai donc souhaité faire une mini-série sur le process de création des objectifs avec une démarche simple.
Parce que se fixer des objectifs c’est bien beau, tout le monde peut le faire, vous allez trouver des centaines de modèles sur internet, des podcasts, des videos, qui vous permettront de décrire vos objectifs plus ou moins bien. Certes, mais il y a aussi des choses à faire avant de les écrire et surtout il y a des choses à faire après les avoir écrits, afin de les atteindre.
Vous vous posez peut-être des questions sur le type d’objectifs à atteindre, comment s’y prendre pour les atteindre, et ne pas rester uniquement dans une zone de rêve, mais bel et bien réaliser ses objectifs, quelque qu’il soient.
Les objectifs qui sont les plus parlant, les plus significatifs dans notre vie, sont ceux qui prennent racines dans nos valeurs. Il vous arrive peut être de ne pas avancer sur certains objectifs. Posez vous quelques instants et essayez de comprendre pourquoi vous n’arrivez pas à avancer sur certains objectifs.

Les raisons des blocages

Vous êtes peut-être indécis sur les rêves que vous souhaitez accomplir, vous n’êtes peut être pas sûr de choisir les bons objectifs, ou bien vous avez des idées assez claires de ce que vous voudriez faire mais vous n’êtes pas sûr de pouvoir y arriver. Cela vous parait quasiment irréalisable.

La Peur

C’est souvent la peur qui se cache derrière cette incertitude. 
On a des tas de peurs et nous en avons déjà parlé dans le podcast sur les émotions il y a 2 ans. Nos peurs nous freinent, c’est la petite voix qui nous fait envisager toujours le pire et qui nous conduit à avoir peur de l’échec, peur du jugement des autres, peur de faire le mauvais choix ou encore peur de décevoir son entourage, voire se décevoir soi-même et attenter ainsi à l’image que nous avons de nous.

Le manque de confiance en soi

Vous vous dites peut être que vous n’avez pas les compétences, les moyens, le cadre voulu, les contacts etc, pour pouvoir atteindre tel ou tel objectif. Ce manque de confiance en soi peut avoir des racines profondes, qui vous poursuivent depuis votre enfance, mais cela aussi peut être uniquement dans certains domaines de votre vie. Vous êtes peut-être plein de confiance quand il s’agit de défendre les projets des autres au travail, mais quand il s’agit de vos propres projets, vous vous dévalorisez et ne vous sentez pas, ou plutôt ne vous jugez pas capable d’atteindre vos propres objectifs. Mais réfléchissez bien, pourquoi vos projets personnels seraient moins importants ? Pourquoi seriez-vous moins compétent quand il s’agit de vous ? Pourquoi ne pas capitaliser sur vos succès dans certains domaines de votre vie, et embarquez cette belle confiance que vous avez dans un domaine pour l’appliquer dans d’autres domaines ? 
Ou bien vous êtes happé par le tourbillon de votre vie et vous avez fait abstraction de ce qui compte vraiment pour vous, pour vous consacrez uniquement à ce que vous pensez devoir faire. Pour faire que ce que vous pensez que les autres attendent de vous ou pour vous donnez une certaine image. Mais tout au fond de vous, est-ce vraiment uniquement ce que vous attendez de la vie ? N’y a-t-il pas un petit coin de vous qui tente de faire entendre sa voix ? Et si vous lui laissiez une petite place , si vous vous écoutiez un peu ? 
Et après ?
Une fois que vous avez identifié ce qui vous retient, que pouvez vous faire pour avancer ? 
Vous pouvez choisir d’avancer avec clarté et confiance.

Votre état d’esprit

Et pour cela, vous pouvez commencer par changer votre état d’esprit. Et changer les mots que vous utilisez pour vous raconter des histoires. Car tout ne repose que sur des histoires que l’on se raconte, des histoires que nous avons entendu depuis l’enfance, des histoires que l’on vous raconte. Mais vous êtes libre de ne plus écouter toutes ces histoires, y compris, vos propres histoires, tous ces mensonges derrière lesquels vous vous cachez pour ne pas avancer vers vos rêves les plus profonds. 
Ces histoires sont nombreuses et variées : je suis trop vieux pour ceci, je n’ai pas le physique pour cela. Je n’ai jamais été doué pour …, je ne suis pas un bon gestionnaire. Je ne sais pas… je n’ai jamais appris à … et la liste est longue et je pense que vous en avez une bien à vous. Ce ne sont que des histoires, que vous allez apprendre à reformuler et à supprimer de vos pensées.

Vos Mots

Changez vos mots. Ne dites plus, je ne sais pas, mais plus tôt je vais apprendre. Croyez vous qu’avant de lancer ce podcast, ou mon blog ou encore le sommet Organis’Elles, je savais faire tout cela ? Je ne suis pas informaticienne, je n’ai jamais appris à l’école à enregistrer ou éditer des fichiers audios ou vidéos, je n’ai jamais appris à l’école de web marketing, la création de site internet etc … Rien de tout cela ne fait partie de mon bagage scolaire. Et alors ? J’ai appris, seule. J’ai contacté des personnes qui savaient et qui ont accepté de partager leur savoir avec moi. J’ai passé des heures à rechercher les informations qui étaient nécessaires. j’avais des objectifs et j’ai fait en sorte de trouver les ressources nécessaires pour les atteindre. J’ai donné vie à mes rêves ou projets en apprenant.
J’ai arrêté un jour de me dire “je souhaite”, pour passer à “je ferai”, ou “je fais”.
On donne vie à ses projets en passant à l’action, pas en les gardant dans son esprit aux milieux de pleins d’histoires.
Vous pouvez choisir votre état d’esprit et vous pouvez choisir de réaliser vos projets, rêves ou objectifs.

L’échec

Et qu’est ce qui va se passer si vous vous plantez ? La plupart du temps rien de bien méchant. Parce que là encore, la grande majorité des conséquences d’un échec ne sont encore que des histoires que l’on se raconte. la réalité est différente .
Mais posez vous plutôt cette autre question. Que va-t-il se passer si vous n’entreprenez rien pour réaliser vos rêves ? Allez-vous les garder en vous silencieux ? Imaginez-vous au jour de votre mort, regrettant de ne pas avoir entreprit ce voyage, de ne pas avoir pris le temps d’apprendre à jouer d’un instrument alors que vous en rêviez ? Faites un exercice simple, peut être un peu glauque , mais prenez le temps de la faire. S’il vous restait une semaine à vivre, que feriez vous et que regretteriez vous de ne pas avoir fait ? et une fois que votre liste est faite, pourquoi ne pas choisir de passer à l’action dès maintenant ?
Dites vous qu’un échec n’est que temporaire, vous aurez des occasions de vous améliorer, de refaire et d’avoir le succès que vous attendiez . Toutes les belles choses que nous voyons autour de nous ont été faites par des personnes qui se sont loupées au démarrage et qui se sont améliorées à force de patience, de travail et de répétition, de tâtonnements et d’efforts constants. On se sert de ces échecs pour apprendre, pour comprendre ce qui ne va pas et pour s’améliorer. Ce n’est jamais la fin du monde, là encore c’est juste une histoire que l’on se raconte. Et la fausse histoire d’hier ne fera pas celle de demain, et vous êtes le ou la seul.e à avoir votre destin en main !

Le manque de ressources

Vous pouvez aussi vous dire que vous manquez de ressources. Vous manquez de temps, vous manquez d’argent. nous sommes tous persuadés que nous manquons toujours de quelque chose. Nous sommes dans la culture du manque. Le matin on se lève en se disant qu’on manque de sommeil. Le soir on se couche en se disant qu’on a manqué de temps pour faire ceci ou cela, qu’on n’a pas fait assez. On passe notre journée à se comparer aux autres et on se dit que l’on manque d’assurance, de charisme, de chance en se comparant à ceux qui nous entoure. Mais au lieu de prendre les autres comme référence, si vous reveniez à vous ?
Je le répète souvent dans ce podcast. La seule chose qui compte c’est vous. Ce que vous ressentez, les contraintes de votre vie, vos choix. Laissez les autres où ils sont. Ils ont leur vie, leurs contraintes, leurs problèmes et si cela se trouve, si vous saviez tout, vous seriez super heureux d’être à votre place plutôt qu’à la leur ! Au lieu de regarder ce qui vous «manque», regardez plutôt ce que vous possédez, regarder vos qualités et pas vos défauts. regardez ce que vous savez faire, que que vous avez déjà fait, ce que vous possédez déjà et considérez comment vous pouvez capitaliser que ce que vous avez déjà. Soyez plein de gratitude et de reconnaissance pour votre bonne fortune, votre santé, les études que vous avez faites, votre travail, votre maison, votre entourage. Ce sont des choses que vous avez aujourd’hui et si vous désirez changer certaines choses, vous avez le pouvoir de le faire.

Passez à l’action !

Qu’est ce que vous pouvez faire là tout ce suite, pour avancer vers vos objectifs, vers vos rêves ? Comment vous y prendrez vous ? Vers qui vous tourneriez vous pour obtenir des informations, de l’aide, du support ? 
Reprenez la liste que vous venez de faire. Même si elle est très grande . Et prenez un rêve qui vous semble le plus pressant, celui qui vous attire le plus. Juste un seul et dites vous que vous allez commencer par celui-ci, votre process de création et d’atteinte d’objectif. Même s’il est tout petit, juste un !
Prenez une grande feuille de papier et commencez à décrire votre projet. A quoi cela ressemble? pourquoi cela vous fait envie ? 
Qu’est ce qui vous retient ? Faites la liste de ce qui vous retient, de vos peurs.
Comment pouvez vous formuler une phrase qui va « annuler » ce qui vous retient ?
Un exemple : Vous vous dites que vous êtes trop vieux pour votre rêve. Une formulation positive serait : “avec mon expérience et ma sagesse, je suis parfaitement armé pour commencer quelque chose de nouveau !”
Gardez à l’esprit que votre passé ne deviendra votre futur que si vous ne faites rien et restez persuadé que l’histoire se répète.
Vous seul avez le pouvoir de casser ce schéma, de ne plus écouter vos petites voix qui vous retiennent et que vous pouvez décider de prendre votre vie en main. Il n’y a que vous ! Alors fermez définitivement le livre du passé et ses histoires et ouvrez un grand livre de pages blanches, sortez votre plus belle plume et écrivez la suite de votre vie, celle que vous voudriez avoir, celle où vous réalisez vos rêves. Et il n’y a pas de petits ou de grands, de bien ou moins bien. Il y a juste ce que vous avez envie de faire, de devenir, envie d’apprendre, envie d’entreprendre.
En résumé, vous avez des tas de rêves qui n’attendent que votre action. Il vous appartient de les lister, de vraiment définir ce que vous voulez faire, devenir, apprendre, entreprendre. et cela sans limitation, sans vous dire que vous n’avez pas les ressources nécessaires. Que feriez-vous si vous aviez le temps, l’argent, la connaissance ? 
Certes, vous êtes aujourd’hui retenu par des peurs, des histoires, et un état d’esprit qui ne vous poussent pas à avancer. Mais en en prenant conscience, en écrivant noir sur blanc ces craintes, vous avez le pouvoir de les reformuler en forces, en phrases positives qui vont annuler les effets de ces peurs. vous avez le pouvoir d’ échanger votre vocabulaire pour passer du souhait à l’action, du rêve à la réalité.

Apprendre du passé

Mais avant de faire tout cela, il est important  de tirer des leçons du passé. Et pour cela, je vous propose de faire un bilan de l’année qui se termine.
Pourquoi est-ce si important ? Tout simplement pour identifier vos forces, vos faiblesses, les raisons de vos succès, de vos échecs et ainsi ajuster le tir pour l’année qui vient. Vous savez que j’ai une grande expérience en gestion de projets. Et une phase capitale mais trop souvent oubliée en fin de projet est ce qu’on appelle le post mortem, ou encore, la revue post action. Il s’agit de refaire le film du projet, son déroulement et d’identifier ce qui a bien fonctionné et pourquoi, ce qui n’a pas bien fonctionné et pourquoi. Il s’agit de célébrer les réalisations, identifier les actions à mettre en oeuvre pour éviter de reproduire les erreurs passées et faire mieux la prochaine fois.
Voici une liste de questions auxquelles je vous invite à répondre en toute sincérité. Ne vous racontez pas d’histoires et ne tenez pas les autres responsables de vos échecs, s’il en a eu. Nous sommes tous responsables de notre vie et la plupart de ce qui nous arrive n’est que le résultat de nos choix, nos attitudes.
  • Comment s’est passée votre année, quels étaient vos objectifs, vos plans pour 2017
  • Si votre année était un film, quel type de film ( tragédie, aventure, comédie, romance etc), voire même quel titre de film ?
  • Quels sont les 2 ou 3 thèmes principaux qui sont revenus plusieurs fois ? 
  • De quelles réalisations êtes vous fier ? et qu’avez vous fait pour obtenir ce(s) résultat(s) ?
  • Quels déceptions et regrets avez-vous de cette année ? Et pourquoi ?
  • Qu’a-t-il manqué votre année ?
  • Quelles leçons avez-vous appris de cette année ?
  • Que pouvez-vous tirer de vos erreurs de l’année, afin de vous améliorer l’année prochaine ?
Prenez du temps pour faire ce bilan, au calme, sans téléphone, sans distraction. Un crayon, du bloc note et allez y. Ne vous jugez pas, soyez aussi factuel que possible. Analysez en détail ce qui s’est passé, pour chaque projet, objectif, réalisation. Si vous tenez un journal, reprenez-le, cela vous aidera à vous rappeler des grandes étapes de votre année. Cette étape est cruciale, pour clore le passé et ainsi partir sur de bonnes bases pour l’année prochaine. Ne zappez pas cette étape. Accordez-y la plus grande des attentions.
Comme je le disais plus tôt, dans le monde de l’entreprise, c’est trop souvent une étape oubliée et qui fait qu’année après année, on a souvent l’impression de refaire toujours les mêmes erreurs, de reprendre toujours les mêmes méthodes même celles qui ne fonctionnent pas en espérant que les résultats seront différents.
Ne faites pas de même avec votre vie. Vous n’en avez qu’une et il est donc important d’en tirer le meilleur parti. Apprendre de vos erreurs, éviter de le reproduire, avancer, voilà ce qui vous donnera la satisfaction de vivre une vie pleine de sens, une vie dans laquelle vous vous épanouirez et avancerez doucement mais sûrement vers votre futur vous.
Nous nus retrouvons dans 10 jours pour la suite de notre mini-série sur les objectifs.
 
Priscille LIVENAIS

Maman divorcée et très active, j’ai une passion pour l’organisation, la gestion des projets et les outils de productivité. Mon but n’est pas de tout faire, mais de ne faire QUE ce qui compte vraiment pour mener la vie que je souhaite , tout en sérénité.

Customized Social Media Icons from Acurax Digital Marketing Agency
Visit Us On TwitterVisit Us On Linkedin