De l’Equilibre ! PVY 088

Attention à ne pas tomber ! Eh oui c’est le grand principe de l’équilibre non ? Mais ne serait-ce pas aussi un frein dans votre vie cette constante recherche de l’ équilibre, ce Graal dont on nous rabat Les oreilles ? Surtout en ce début d’année, où on se dit que dans les bonnes résolutions, que l’on aimerait faire plus ceci, moins cela…
Quand j’ entends ce mot  Equilibre, je pense au cirque et à l’équilibriste qui marche sur sa corde tendue. Tout le monde l’admire, mais qui voudrait réellement être à sa place en recherche permanente de cet Equilibre avançant à tous petits pas pour ne pas tomber à droite ou à gauche.
Position hautement inconfortable s’il en est, n’est ce pas ? Ecouter le podcast

 

image We heart It @sweettthearttt
Mais est-ce que cela existe réellement ce fameux équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle  Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Notre fameux Graal, c’est de trouver le parfait équilibre entre les deux, car on a entendu dire que c’était ce qu’il fallait faire. (Qui ? Basé sur quoi, comment ?? Ça on ne sait pas trop).
Une chose est certaine, si je reprends l’exemple de mon équilibriste, s’ il devait rester sur sa corde 24 heures /24 et 365 jours par an, il est certain qu’il finirait vite par tomber ou bien par abandonner l’affaire et on le comprend le pauvre. C’est exactement la même chose pour nous. À force de vouloir atteindre cet équilibre parfait, on s’épuise, on se décourage, on finit par abandonner ce qui nous tient à cœur, à perdre notre joie de vivre.
Et pourquoi cela ? Parce que très vite on se rend compte, que si nous voulons suivre une de nos passions, nous lancer dans un nouveau projet, eh bien il y a un truc qui ne colle plus avec ce pseudo équilibre .
Quelques exemples :
Un étudiant en classe préparatoire. Il bosse comme un fou pendant les deux ans de sa prépa. Iriez vous lui dire qu’il mène une vie déséquilibrée ?
Votre ami qui prépare un marathon et qui décide de passer 6 mois à s’entraîner très dur, iriez vous lui dire : eh là mon ami, ta vie est déséquilibrée !!!
Votre sœur qui monte sa boite et qui y passe soirée et dimanche, est elle sur une mauvaise voie ?
 
Que nous montre ces quelques exemples ? 
Qu’il y a des priorités que l’on se fixe, que l’on choisit, avec une deadline, un planning, une durée et pendant cette période, on sait que l’on va tout donner pour atteindre cet objectif. Sommes-nous pour autant totalement déséquilibrés ? Certainement pas, nous sommes seulement hyper concentrés sur cet objectif et nous déployons tout ce qui est possible pour l’atteindre. Et pour cela, on aura prévenu notre famille, nos amis, afin qu’ils comprennent le choix fait, afin qu’ils puissent nous supporter dans l’effort, nous encourager, afin que nous puissions faire part de nos progrès, nos doutes etc … en impliquant notre entourage dans ce projet, en leur permettant d’en faire partie, on contre balance l’impact de cet objectif dans notre vie. Et là il n’y a plus cette idée de déséquilibre, il y a juste un juste effort soutenu à fournir pour atteindre un objectif, sur une certaine période de temps.

 

image we heart it @itsSineadbith
Mais cela implique que nous ayons choisi cet objectif avec soin, que nous n’en ayons pas 10 en même temps et que nous soyons concentrés.
On peut facilement garder l’équilibre, quand nous avons de petites charges à répartir. Si dans une domaine de notre vie nous nous lançons dans une projet énorme, sans le découper en petits pas, alors ce sera beaucoup plus difficile à étaler et à répartir de façon linéaire pour éviter la surcharge dans un domaine aux dépends des autres secteurs de notre vie.
 
La poursuite de l’équilibre parfait ressemble souvent à une idée arbitraire qui devient une source incessante de stress et d’anxiété.
cela pourrait nous conduire à arranger notre calendrier avec le temps de travail, du temps personnel, du temps en famille, du temps avec nos amis, du temps pour des projets personnels, du temps pour faire de l’exercice, du temps pour lire, pour le développement personnel, pour nos hobby, pour se relaxer etc.  A ce train là, on va passer 20 minutes par jour sur chaque activité et vite passer à la suivante à la recherche de ce pseudo équilibre.
Mais que va-t-on parvenir à réaliser en passant si peu de temps sur une multitude de petites activités ? D’autant plus que l’on s’approche fort du multitasking
Ne vaudrait-il pas mieux vous concentrer pendant quelques semaines sur 2 ou 3 secteurs, faire avancer vos objectifs dans ces domaines, conserver quelques activités parmi les plus importantes et avancer ainsi de façon structurée, avec en ligne de mire de réels résultats ?
Cela veut dire qu’il va vous falloir réfléchir à ce qui est vraiment essentiel, et je vous invite à ré écouter le podcast où je parlais du livre « Esssentialism, the discipline pursuit of less », pour retrouver les principes à appliquer pour définir ce qui compte pour vous.
Si vous avez entrepris la démarche d’écrire votre plan de vie, ou votre vision, vous avez certainement identifié les axes à travailler en priorité cette année. C’est cela votre essentiel pour votre année et vous devez donc faire un tri drastique dans vos activités pour rester concentré sur cet essentiel.
Cela veut aussi dire qu’il va falloir lâcher votre côté perfectionniste, ou bien cette image de superman ou superwoman, qui peut tout faire et tout réussir, qui n’existe pas et qui ne fait que vous épuiser voire vous conduire au burn out.
Pourquoi ne pas seulement vous concentrer sur ce qui compte le plus pour vous et laisser de côté ce que vous pensez qui est attendu de vous ? Nous en avons déjà parlé dans ce podcast. La pression sociale, l’image que l’on voudrait donner, sont les principales raisons de la pression que l’on se met tout seul à vouloir être parfait. 
Faites des choix, faites des tris, en termes d’activités mais aussi de fréquentations, pour éliminer ce qui vous prend du temps sans vous apporter grand chose.
De cette façon, vous allez libérer suffisamment de temps pour vos projets importants et même  du temps pour prendre du repos, plutôt que vous épuiser dans une foule de petits activités sans réelle importance.
 
Vouloir être absolument équilibré dans 100% de vos activités, sans tri préalable, pourrait aussi signifier être dans la moyenne, mener une vie moyenne, et ne jamais se donner pleinement dans aucun domaine. Malheureusement, vivre de la sorte vous garantira aussi que vous ne vous concentrerez jamais sur ce qui compte le plus pour vous. En tentant de maintenir toutes vos occupations et préoccupations au même niveau, vous ne parviendrez jamais à leur accorder votre pleine attention.
Etre dans cette moyenne, c’est mener une vie banale. Et c’est aussi le principal inconvenient du concept de vie équilibrée. Cela ne prend pas du tout en compte les moments où nous devons mettre tous nos efforts pour accomplir un objectif. Votre vie se retrouvera naturellement déséquilibrée dès que vous voudrez vous focaliser sur ce qui compte le plus. Et si vous n’êtes pas prêts, vous pourriez subir quelques désagréments.
Au lieu de tenter par tous les moyens de maintenir cet équilibre, nous avons besoin de définir ce qui rend nos vies personnelles et professionnelles les plus intéressantes, et efficaces.
Un article de Harvard Business Review montre que ce pseudo équilibre n’est pas nécessairement efficace et que vouloir faire plein de choses en même temps peut même être particulièrement difficile. C’est là qu’intervient l’effet de contre poids ou contre mesure, quand vous devez aller vers les extrêmes plutôt que de rester dans la moyenne, de façon à mener à bien vos projets.
Cet article explique que pour de nombreux employés, le dilemme survient quand quand ils doivent gérer de nombreuses exigences professionnelles ainsi que leur vie privée tout en évitant que leur travail n’envahisse leur vie privée.
Des recherches montrent que les employés qui pensent qu’ils n’ont pas assez de temps pour leur vie privée, se sentent épuisés et distraits quand ils sont au travail. En plus, l’invasion  du travail dans la vie privées peut conduire au burn out, à une coupure des relations familiales et amicales, et augmenter le stress.
Pour pallier ses effets, l’article suggère de faire cohabiter la vie personnelle et la vie professionnelle, comme des alliés, et que le fait d’avoir plusieurs casquettes, comme celui de parent, conjoint, ami, employé, peut même améliorer le bien être physique et psychologique.
Cela demande d’avoir une approche holistique de sa vie, en considérant sa carrière comme une partie intégrante de sa vie, plutôt que de tenter de cloisonner l’un et l’autre. Cela requiert d’aligner les différents aspects de sa vie, et d’avoir une vision globale du but que l’on souhaite atteindre. Cela requiert d’avoir défini ce qui compte réellement pour vous, quelles sont vos priorités dans votre vie, et de vous tenir à ce plan.
image we heart it @helenahelena
Cela doit un peu vous rappeler une épisode récent sur la création de son plan de vie ou de sa vision, comme étant un tout, avec les différents aspects de sa vie, imbriqués les uns dans les autres et devant fonctionner ensemble. 
Cela signifie aussi que la définition de l’équilibre vous est propre. Ma définition correspond à ce que je veux faire de ma vie, votre définition correspond à ce que vous voulez faire de votre vie. Et vous ne devrez laisser personne vous dicter ce qu’est équilibré ou pas.
 
Cela implique que vous devez être profondément conscient de ce qui est important et que vous devez assigner à ses priorités le temps nécessaire pour que VOUS vous sentiez bien. Et comme mentionné plus haut, cela doit être partagé avec vos proches, notamment niveau de votre couple. Idéalement, dans le cadre familial, le plan de vie est établi entre les conjoints, de façon à ce que chacun prenne part à la construction de cette vision de vie, et ne se sente pas mis devant le fait accompli d’un plan créé par l’un des conjoints sans concertation. Cela nécessitera de prendre en compte beaucoup de paramètres, mais surtout le bien être de chacun des membres, leurs attentes, leurs besoins.
Juste un petit exemple. Imaginons qu’un couple décide que pendant 3 ans la maman va rester au foyer pour s’occuper des enfants en bas âge. Situation somme toute assez courante. Monsieur va donc travailler à l’extérieur et madame reste au foyer et passe le plus clair de son temps à l’éducation des enfants. Une démarche délibérée et concertée de cette situation, pourrait ainsi prendre en compte, que chacun des conjoints à besoin de temps pour lui, en dehors de ses activités principales. Ainsi, monsieur ne passera pas ses soirées au bureau, pendant que madame se débattra avec les enfants jusqu’au coucher. Non, il rentrera suffisamment tôt, et à l’heure prévue, pour prendre la relève auprès de ses enfants, pour que son épouse puisse prendre du temps pour elle, avoir un peu de répit après une journée trépidante avec les enfants. Ils pourront choisir de pratiquer des activités en famille, de détente, ou sportives, pour allier temps ensemble et activité physique par exemple. Sans oublier de passer très régulièrement du temps à 2, pour maintenir et nourrir leur vie de couple. Les deux conjoints auront ainsi en sentiment de ne pas juste être dédié à une seule tâche, même si ce n’est que pour quelques années, car à la longue – et je pense que les mamans qui m’écoutent et qui ont vécu ou vivent cette situation me comprendront- une telle situation peut se révéler épuisante et faire perdre le sens de sa vie.  Un excellent épisode du podcast « the one thing » traite d’ailleurs de cet aspect , c’est en anglais, mais pour celles et ceux qui le comprennent, je vous encourage vivement à l’écouter. 
 
En résumé de cet épisode, l’équilibre entre votre vie professionnelle et vie personnelle est quelques chose qui vous est propre. Il ne dépend que de vos priorités. Il vous faut donc définir ces priorités avec soin, de façon à vous sentir aligné dans vos différentes activités quotidiennes. En créant votre vie avec intention, vous vous sentirez naturellement bien, équilibré et serein.
 
Priscille LIVENAIS
Maman divorcée et très active, j'ai une passion pour l'organisation, la gestion des projets et les outils de productivité. Mon but n'est pas de tout faire, mais de ne faire QUE ce qui compte vraiment pour mener la vie que je souhaite , tout en sérénité.
Customized Social Media Icons from Acurax Digital Marketing Agency
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On Google PlusVisit Us On PinterestVisit Us On YoutubeVisit Us On Instagram