Vivre avec intention, c’est quoi ?

objectifs

On m’a récemment fait une réflexion sur la tagline de mon site Productiv’You, qui m’a poussé à faire cet épisode. Vivre avec intention, créez votre vie avec intention.  

Qu’est-ce que c’est en fait ? Je n’ai pas la prétention de pouvoir répondre pour vous, mais je vais tenter dans cet épisode de vous exposer ce que cela signifie par moi.  

Définition d’intention 

Déjà, l’intention c’est quoi ?  

Une définition dit “Acte, fait de se proposer un certain but”, Dictionnaire Robert.  

Larousse : “Disposition d’esprit par laquelle on se propose délibérément un but.” 

“Envie ou résolution prise par une personne, d’agir ou d’atteindre un ou des objectifs fixés à l’avance, sa décision de passer à l’action étant quasi définitive.  

J’aime bien ces 3 définitions, qui a elles 3 montrent les étapes.  

  1. Ca vient de l’esprit, d’une réflexion, qui va permettre de se donner un ou plusieurs objectifs.  
  1. Et ensuite il y a cette notion de passage à l’action. On ne reste pas à l’état de souhait, d’idées, mais il y a un vrai passage à l’action pour atteindre l’objectif. 
  1. Et si j’extrapole un peu, entre l’idée et l’objectif, il y a le plan d’actions qui est mis en œuvre, en gardant la fin, le but à l’esprit. 


2. Des objectifs  

En ce qui me concerne, cela passe par se fixer des objectifs de vie, à 5 ans, 3 ans, 1 an. Que je décline ensuite au niveau de chaque année jusqu’à une granularité quotidienne, avec l’intention d’atteindre mes objectifs intermédiaires.  

Ensuite il s’agit de créer les actions qui mèneront à l’atteinte de mes objectifs. 

et enfin de suivre le plan avec discipline, même si je ne suis pas un robot et que parfois, cela ne fonctionne pas, ou bien je ne persévère pas assez ou bien je n’applique pas la bonne stratégie. 

3. Ma responsabilité  

Mener une vie avec intention, pour moi, c’est aussi être consciente de ma propre responsabilité dans ce qui m’arrive, m’est arrivé et m’arrivera. 

Les choix que j’ai faits, déterminent les options qui s’offrent à moi ensuite. Et c’est à moi que je le dois. Je n’ai pas à blâmer des circonstances, l’état, la vie de ce que je vis.  

Et les choix que je fais et ferai doivent donc être alignés avec mes objectifs, si je veux avoir les options nécessaires ouverts quand j’en aurais besoin. 

4. Congruence avec mon organisation  

La façon dont je m’organise au quotidien doit aussi être le reflet de l’ensemble. Si j’ai un objectif de chiffre d’affaires mensuel, mais que je ne prends pas le temps de prospecter, de rencontrer des clients potentiels, parce que je suis sur Netflix toute la journée, je ne suis pas congruente avec mes intentions. J’ai donc besoin d’avoir un plan d’actions, de le suivre et d’être concentrée sur les actions. Cela ne veut pas dire que je ne peux pas prendre du temps pour me détendre. Bien au contraire, prendre du repos est essentiel. 

Mais là encore, si je décide que ce soir je vais regarder 2 épisodes sur Netflix, ce sera dans l’intention consciente de prendre du temps pour moi, en vue d’être plus efficace demain. 

Si par contre je suis devant une série, au lieu de travailler mon plan de communication, c’est là que je perds de vue mes intentions. Et je serai donc responsable de ne pas trouver assez de clients. Et ce ne sera pas la conjoncture, la crise, la faute à pas de chance. 


Si vous souhaitez gouter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min


5. La spontanéité  

L’intentionnalité va très loin pour moi et touche vraiment tous les domaines de ma vie. Mais encore une fois, cela ne veut pas dire que tout de ce que je fais est planifié, défini des mois à l’avance. Il y a bien sûr une part de spontanéité, mais qu’il ne faut pas confondre avec un attrait pour les distractions en tout genre, qui pourraient m’éloigner de mes objectifs. Donc avec parcimonie et mesure. Parfois ce n’est pas le chemin, le plus direct ou le plus évident qui nous amène là où l’on souhaite aller. Je prends donc le temps d’explorer des idées, de faire des détours qui vous m’aider ensuite. 

6. Apprendre  

Dans mes intentions, l’apprentissage est important. Donc j’essaie de ne jamais perdre une occasion d’apprendre, ce qui passe par exemple par écouter les gens. Parfois je veux aller trop vite et je me prive d’appren­tissages gratuits que certaines personnes proposent spontanément et qui pourraient me faire progresser. Je sais que je dois parfois me refréner pour laisser les gens parler.  

Et sinon, je consacre beaucoup de temps et d’argent à me former soit par des cours, soit par des lectures, des séminaires, des salons, des podcasts, ou encore des webinaires etc.. Mon intention est posée, et je mets tout en œuvre pour atteindre mes objectifs d’apprentissage, bien évidemment dans des domaines qui m’intér­essent. 

7. Un monde meilleur

On rit parfois quand on parle de ces starts up qui veulent faire du monde, un meilleur endroit. Et j’ai aussi ce souhait. Alors à mon niveau, j’essaie d’être une meilleure personne. Mais au-delà de l’aspect personnel il y a aussi ceux qui m’entou­rent. Et je tente autant que possible et si possible chaque jour de tendre la main autour de moi:  un sourire, un coup de main à la voisine, aider un passant égaré, un mot gentil au caissier, ce ne sont pas de grands gestes mais de petites actions qui apportent un petit bienfait immédiat à quelqu’un, connu ou inconnu. 

Et ce peut être anodin.  

  • Juste reculer sur ma place de parking de 20 cm pour permettre à un riverain d’accéder plus facilement à son garage. 
  • Mettre la poubelle sur le trottoir avec la poignée tournée vers la route pour que les éboueurs n’aient qu’un geste à faire. 
  • Ecrire un mail pour un rendez-vous en facilitant l’accès à mon agenda. 

Des petits détails certes, mais qui facilitent un tout petit peu la tâche d’autrui.  

Certes ma responsabilité est envers moi et mon développement, mais que vaut-il di cela ne se voit pas au quotidien dans les gestes de la vie de tous les jours ? C’est aussi pour cela que je lutte pour appliquer les 4 accords toltèques au quotidien, même si c’est loin d’être simple tous les jours.

8. Du long terme.  

La plupart de mes actions sont animées par la volonté d’atteindre un plan sur le long- moyen terme. Je parlais en début de cet épisode d’objectif à 3 – 5 ans. Même si mes objectifs peuvent s’affiner, se définir plus claire­ment dans la durée, ou si le timing peut être modifié en raison du contexte, je travaille pour le long terme. C’est la somme de tout ce que je fais tous les jours qui produit un résultat à terme et pas une seule action gigantesque. C’est comme un artiste ou un sportif. Ce sont des années d’entrainement, de pratique qui produisent un résultat, rien ne se passe en une nuit.  

Ainsi, il y a 7-8 ans j’ai formé l’intention de créer ma propre activité professionnelle. 

9. Des Actions concrètes

Ce n’était pas pour une mise en œuvre immédiate car mes circons­tances ne le permettaient pas. En attendant que le moment de me lancer arrive, j’ai créé ce qu’il fallait pour rendre mon projet faisable, avec intention.  

Voici quelques-unes des actions que j’ai entreprises. 

  • Définir clairement mon projet avec une coach. Je n’avais pas les moyens financiers de payer ce service, alors j’ai troqué ses services. 
  • Mettre ma situation financière à plat et m’organiser pour n’avoir aucune dette hormis mon crédit immobilier. 
  • Apprendre à vivre avec un budget très limité pour anticiper la baisse de revenus lors d’un passage à Pôle Emploi et le démarrage de l’activité. 
  • Me former dans plusieurs domaines, marketing digital, réseaux sociaux, créations de podcast, éditions de vidéos etc 
  • Créer une petite communauté. 
  • Alimenter et animer mon réseau professionnel. 
  • Economiser pour financer des formations en coaching, animation d’équipe et autres 
  • Faire de la veille technique pour trouver les bons outils pour démarrer 
  • M’entourer d’entrepreneurs 
  • Lire tout ce qui pouvait de former ou m’informer 
  • Ecouter des centaines d’heures de podcasts 
  • Et j’en passe beaucoup.  

Si bien que lorsque les planètes se sont alignées, fin 2020, j’ai saisi l’occa­sion qui se présentait à moi, et j’ai pu démarrer mon activité immédiatement. De l’extérieur, cette débauche d’activités pendant des années pouvait certainement sembler très curieux, d’autant qu’elle venait en addition d’une vie professionnelle déjà très remplie. Alors oui, j’ai fait des choix dans mes activités. J’ai dû faire des choix dans des relations amicales qui finalement n’étaient pas saines, bienveillantes et ne cadraient pas avec mes intentions. 

Et je n’ai rien perdu, bien au contraire, j’ai pu atteindre un objectif qui me tenait à cœur et je suis à présent dans la réalisation de la suite du plan : en faire une activité durable, alignée sur mes valeurs et qui me met en joie. 

10. Etre consciente de mes limites, faire avec et avancer

Dans mes intentions, et surtout dans mes plans d’actions, j’ai aussi appris à faire avec mon contexte et avec mes limites. Je ne parle pas de croyances limitantes ici, plutôt de limites physiques. Ainsi, pendant longtemps je me suis lamentée sur le fait que je ne peux plus aller aussi vite que je le souhaite et faire tout ce que je souhaite, du fait d’un certain nombre d’affections chroniques, qui m’ handicapent, me ralentissent dans mes réalisations. Même si c’est difficile à accepter j’ai dû me rendre à l’évidence, accepter une cadence moindre, limiter mes objectifs. Et cela m’a aussi conduit à accepter que les autres ont eux aussi leus contextes, leurs problèmes qui fait qu’ils ne peuvent pas toujous être au top sur tous les sujets, tous les jours.

Ce que nous faisons chaque jour est intimement relié à un contexte, à des ressources disponibles à un instant t et quoiqu’on veuille, on ne peut aller au delà. Et cela m’a aussi amener à souhaiter plus cultiver les accords Toltèques dont j’ai déjà parlé, et aussi à travailler sur mes émotions. Si je ne peux influer sur le contexte, l’environnement et les autres, je peux influer sur mes réactions, mes émotions et mes pensées.

Vous seuls êtes maitres de vos intentions et des moyens pour y parvenir. 

Discipline, Constance, bienveillance envers soi, prise de recul, capacité à se remettre en cause, persévérance, sont les qualités qui me semblent essentielles pour mener sa vie avec intention. 

Et elles sont valables que l’on décide d’aller marcher sur la lune, ou bien de se remettre au sport . Et c’est à la portée de tous, en y allant par étape et petit à petit.  

Alors, qu’attendez-vous pour définir votre intention et tout faire pour y parvenir ? 

Articles liés :

Prêt à livrer un Message à Garcia ? – PVY101

Surmontez ces 5 challenges dans votre organisation

Trouvez le repos dont vous avez besoin.

Comment rester efficace quand on a mal

Mon parcours et les outils de ma création d’entreprise

La constance pour le succès

Priscille LIVENAIS
J'ai une passion pour l'organisation, la gestion des projets et les outils de productivité. Mon but n'est pas de tout faire, mais de ne faire QUE ce qui compte vraiment pour mener la vie que je souhaite, tout en sérénité.
Social Media Icons Powered by Acurax Web Design Company
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On PinterestVisit Us On YoutubeVisit Us On LinkedinVisit Us On Instagram