Divorcée et Organisée – PVY073

Divorcée
J’ai reçu récemment une demande d’une abonnée du blog et qui est aussi une personne chère qui m’a demandé : « A quand un article Divorcée Zen et Organisée ? »
Il est vrai qu’alors que je suis moi même divorcée, je suis même divorcée depuis plus longtemps que je n’ai été mariée d’ailleurs, on pourrait se dire que j’ai des tas d’idées sur l’organisation des mamans divorcées. ( désolée pour les papas qui lisent ce blog, mais je vais parler de mon expérience de maman, mais suis certes que beaucoup des idées décrites ci dessous sont valables aussi pour les papas)
Oui sans doute, seulement, l’organisation de la vie de famille que l’on soit seule ou en couple n’est pas très différente en soi. C’est le contexte, l’état d’esprit et aussi le nombre d’intervenants qui changent.

Augmentation de la charge mentale

Vous avez tous entendu parlé récemment de la fameuse charge mentale, ce poids que portent essentiellement les mères de famille. Cela reste vrai que l’on soit seule ou accompagnée visiblement. Cette charge va s’accroître plus ou moins en fonction de la part que prenait votre conjoint, ou pas.
L’importance de vider son esprit par le brain dump, par l’établissement de listes et la mise en place de routines simples qui vont diminuer le nombre de décisions à prendre est donc primordial pour alléger autant que possible cette charge.

Différencier l’essentiel de l’ accessoire

Plus que jamais, identifier les priorités va être un exercice capital, pour cause de moins de partage de tâches. C’est souvent le tour de la maman, donc il faut d’avoir s’économiser. Alors un grand tri dans les activités qui ne sont pas absolument nécessaire va devoir se faire, sinon la maman ne va pas tenir le choc. Outre le tri, on pourra mettre en place des techniques de 2 en 1. Allez courir avec les enfants suivent à vélo, afin que maman fasse des l’exercice tout en passant du temps avec les enfants. Proposer à des amis de se retrouver au cinéma, pour faire un combo ciné en famille – voir des amis.
Il va falloir être imaginatif, mais ça va le faire !
Une chose à ne JAMAIS retirer et qui va rester une PRIORITÉ : prendre soin de vous. Suite à la baisse probable et potentielle de revenus, vous n’aurez peut être plus beaucoup de le temps/l’argent pour votre massage hebdomadaire, votre spa entre copines. Mais rien ne vous empêche de mettre en place d’autres petits rituels, bains de fleurs – bougies parfumées, auto massage, brossage sec, pose de vernis. activités peu coûteuses mais qui font du bien au moral. Un minimum d’activité éphysique est à maintenir aussi, pour continuer à recevoir des hormones de bonne humeur ( endorphine) et éviter la déprime.

Peur de ce que vivent les enfants

Dans cette période de grande perturbation émotionnelle, j’ai toujours essayé de préserver mes enfants, en leur évitant d’assister malgré eux à des discussions animées par exemple. Mais soyons clair, ça ne fonctionne pas toujours et les enfants vivent difficilement la séparation de leurs parents. Si en plus l’un des conjoints s’éloigne géographiquement, refuse une garde alternée, c’est un drame de plus pour les enfants qui se sentent rejetés. Et bien évidemment, la maman aimerait que tout se passe pour le mieux. Cependant nous ne sommes pas dans la tête de nos enfants et le divorce est souvent le moment d’étape de régression chez les plus petits, qui vont se remettre à faire pipi dans la culotte, voire pire, faire pipi au lit etc. Chez les plus grands, les adolescents, les problèmes scolaires, des sautes d’humeur accentuées, un abandon des cours, ne sont pas rare et doivent être prise en compte dans le contexte de l’organisation.
SI vous aviez avant la séparation une organisation millimétrée et très rigide, il se peut que durant quelques temps, vous deviez être un peu moins regardante sur les détails. Je ne suis pas psychologue mais cependant je vous conseille de maintenir au maximum vos habitudes, vos routines et vos systèmes, surtout si cela impliquait déjà vos enfants. Ces routines sont des repères pour les enfants et les maintenir leur fait aussi comprendre que toute leur vie ne vole pas en éclat, il y a autour d’eux des choses qui ne bougent pas.

La peur de ce qui peut leur arriver.

Lorsque j’ai divorcé, mes enfants étaient très jeunes et mon employeur a accepté de me donner un autre poste moins prenant mais qui impliquaient des déplacements plus fréquents. N’ayant pas de famille à proximité, je vivais avec un pool de baby sitters, ce qui me permettait de partir tôt, de rentrer tard quand cela était nécessaire. Néanmoins, à chaque voyage, j’avais une peur viscérale qui était « que va-t-il arriver à mes enfants si je meure en voyage ». Statistiquement je n’ai aucune raison d’avoir plus de déagréments en étant en voyage qu’en étant à mon bureau à 20 km de chez moi, mais j’avais toujours cette hantise. J’ai réussi à la raisonner au fil des années et au fil de l’augmentation de l’autonomie de mes fils. Par contre cela m’a forcé à mettre en place des systèmes de rangement des papiers, de transmission d’informations aux babysitters assez élaboré. J’avais pas exemple créé une feuille A3, qui reprenait les activités de chacun des enfants, afin que la babysitter qui était là le matin ou le soir voire la nuit, sache si elle devait préparer les affaires de sports, les emmener au judo etc .

Rechercher de l’aide

Une fois seule avec vos enfants, il va falloir que vous comptiez parfois un peu plus sur les autres pour vous aider à maintenir le cap. Pour des gardes, des activités, sortir, des petits travaux. Dans le même temps, vous allez rencontrer une disparition importante du nombre de vos amis, qui ne voudront pas prendre partie pour l’un ou l’autre membre du couple que vous formiez et qui du coup prennent de la distance. Enfin sachez mesdames, que les personnes en couple ne conservent que très rarement des femmes célibataires/divorcées dans leur entourage. C’est comme cela, pas très simple, d’un autre côté dites vous qu’être la seule célibataire à un diner de couple c’est juste l’enfer, surtout quand la si la situation tend à durer. Si vous en avez les moyens, essayez de sous traiter ce qui peut l’être pour vous libérer un peu de temps (ménage, jardinage, garde d’enfants, entretien), ou bien une baby sitter qui accepte de faire un peu de repassage pendant que les enfants dorment.

Donner de l’autonomie

Réformer un cercle d’amis pour trouver du support pour certaines tâches, et aussi s’appuyer sur les enfants s’ils sont en age. On entend parfois que les enfants de divorcés sont plus matures ou autonomes, et pour cause, ils apprennent sans doute un peu plus tôt que les autres, par nécessité que chacun à une place dans l’écosystème familial et doit contribuer à rendre la vie des autres plus simple, faute de « ressources » suffisantes. Apprendre l’autonomie aux enfants pour qu’ils puissent accomplir certaines tâches seuls, se prendre en charge aussi, sans solliciter la maman tout le temps. Veiller quelques heures sur le petit frère pour que maman aille marcher ou courir quelques minutes. Récupérer le reste de la fratrie à l’école etc … de petits gestes qui comptent beaucoup pour la maman divorcée. Et en fonction de l’âge vous allez pouvoir ajouter de petites tâches supplémentaires, comme sortir la poubelle, vider le lave-vaisselle etc … Encore une fois, cela n’est pas très différent ce que vous vous auriez fait en restant en couple, mais il se peut que vous le demandiez un peu plus tôt à vos enfants.

Déménagement

C’est la première source de stress… alors ajouté à une séparation et le traumatisme qui va avec, cela se prépare d’autant plus, surtout avec les enfants. Faute de pouvoir conserver la maison ou le grand appart, on va devoir passer dans quelque chose de plus petit et/ou de moins cher. Classique. Là encore, la démarche minimaliste va vous aider, à moduler cependant avec les affaires des enfants. C’est une histoire de repère, si vous jetez les jouets, nounours, bibelots … pour faire de la place vous allez encore plus perturber les enfants. Concentrez vous sur vos affaires et si vous n’en avez pas le courage, pensez à louer un box pour stocker tout ce qui n’est pas absolument nécessaire. Devoir vivre dans plus petit ok, mais si on peut éviter le petit-surencombré ce sera mieux pour le moral de tous. L’accompagnement des enfants est très important.
J’ai dû déménager quelques mois après ma séparation, pour me rapprocher du lieux de mon nouveau job. J’ai eu la chance d’avoir un manager à l’époque qui a bien compris que je ne pouvais plus conserver le poste que j’avais et m’a propos un autre travail, mais assez éloigné de mon domicile. Le rapprochement était nécessaire car j’avais entre 2 h et 2h 30 pour me rendre sur place. Je l’ai fait pendant 6 mois, pour attendre la fin de l’année scolaire et limiter le choc pour les enfants, ce fut difficile, mais ce fut on choix. Pour impliquer les enfants, je les ai emmener lors des visites de certains appartements, et lorsque j’ai fait mon choix, les enfants avaient eux même adoptés le nouvel appartement, l’environnement avec l’école à 200 m, le petit centre commercial avec un Mac Do juste en face, la piscine juste à côté de la résidence etc… L’acceptation a donc été plus simple pour eux. J’ai déménagé alors qu’ils étaient en vacances, réinstallé leur chambre à l’identique de la précédente, les meubles dans tout l’appartement étaient quasiment tous identiques et la transition s’est faite en « douceur » à leur retour de vacances.

Prendre soin de son portefeuille.

Conséquence souvent inéluctable, la baisse de revenu… à ne pas prendre à la légère. D’une part il va falloir changer les habitudes de consommation de la version 2 salaires, qui mine de rien est parfois difficile à lâcher. Une petite cure de minimalisme sera la bienvenue, ainsi qu’un stage chez Marina pour reprendre les finances en main, surtout si ce n’était pas vous qui étiez aux manettes financières avant.
Ne sous-estimez pas cet aspect. D’autant que nous autres femmes, avons quand même une légère tendance à soigner nos misères à coup de shopping … donc prudence, la situation n’est pas simple, il ne faudrait pas qu’elle devienne désespérée.

Ne pas oublier la maintenance

Souvent la maintenance est du ressort de monsieur. Si vous avez pu conserver l’appart ou la maison, vous n’aurez pas nécessairement conservé les petits travaux qui vont avec. Et là attention. La tentation est forte, pour faire des économies, de mettre de côté la maintenance de votre bien immobilier, qui va alors se dégrader de plus en plus et au final la note risque d’être salée. Réparer une chaudière en plein hiver faute d’avoir effectué la maintenance annuelle, ç’est pénible et chère. De voir assumer de grosses réparations sur la voiture parce qu’on n’a pas pris le temps de faire des révisions intermédiaires ça coûte très cher aussi. Alors, renseignez vous dan votre entourage, sur le net, récupérer les factures de maintenance des années précédentes et ne ratez pas les échéances. ( et soyez prudentes, certains artisans malveillants semblent avoir une grille de tarifs spéciales femmes seules)

Le bonheur sur internet

Ne vous méprenez pas, je ne vais pas vous recommander un site de rencontre. Et pour les avoir quasiment tous fait pendant des années (trop), non vraiment aucun. Après tout dépend de ce qui est rechercher …
Non, je vais vous parler des services en ligne, déjà souvent évoqué dans les podcasts ou sur le blog. Services bancaires, de la poste, les administrations ( sécu, caf etc), et aussi et surtout les courses.
Certes il y des frais de livraisons, mais le temps économisé sur votre week-end le vaut bien. En plus en créant vos listes de produits récurrents, en 3 clics s’est fait. Les plages de livraisons sont généralement hyper larges ( de 7h à 23 heures) donc c’est le bonheur.
Ensuite, nouveau service que j’utilise depuis la fin 2016, c’est Amazon Pantry. Je suis un grande consommatrice d’Amazon pour les produits livres/hifi:fournitures . J’ai découvert Pantry. Oh joie. Le principe : vous définissez une liste de produits ménager que vous utilisez … le plus souvent on a les produits et marques fétiches et on en change rarement. Estimez votre consommation de chaque produit.
Rendez vous sur Pantry, recherchez votre produit, et mettez les dans votre liste de livraison récurrente en choisissant la fréquence ( mensuelle, tous les 2,3,4,5,6 mois), en fonction des conditionnements vendus ( il y a souvent des lots de 2/produits). Perso, au niveau des prix je n’ai pas vu d’augmentation, même putôt une grosse baisse surtout certains produits ( genre les produits ménagers bretons que j’achète par 3 au même pris que l’uni taire chez Leclerc ..) En fin de mois, vous recevez votre liste prévue pour la prochaine livraison. Si vous avez encore suffisamment de stock pour passer un mois supplémentaire, vous pouvez décaler un ou plusieurs articles à une prochaine livraison. Inversement si vous allez être bientôt à court d’un produit qui ne devrait être livré que le mois prochain, vous allez pouvoir l’avancer, et aussi ajouter de nouveaux produits etc… ensuite vers le 30 de chaque mois hop, les produits lourds et encombrants sont livrés chez vous. Il y a pleins de produits pour les bébés aussi, mais vous comprendrez aisément que je ne vais pas m’étendre sur ce sujet faute de pratique récente. Des produits alimentaires secs sont aussi disponibles, et la gamme semble s’agrandir régulièrement. Allez voir, c’est super pratique je vous assure. Et  du coup, à part vos petits légumes du marché, que vous pouvez aussi vous faire livrer via les nombreux services qui se développement ces dernières années, vous n’avez plus de courses à faire. Ça c’est ce que j’appelle les bonheur sur internet… et pas Marcel 60ans, du bide et des poils, à la recherche d’une nounou jeune pour prendre soin de lui quand il commencera à refaire pipi partout, qui vous colle une photo s’il y a 25 ans sur son profil Meetic … ( oh je sui s vilaine sur ce coup là…..mais si près d’une certaine réalité…)

Automatiser

Vider sa tête pour se concentrer à ce qui est important passe aussi par automatiser beaucoup de choses qui le mérite : les prélèvements automatique pour les assurances, l’EDF, le téléphone, les impôts, l’eau, le gaz vous seront très précieux. Pas de risque de vous retrouver un soir sans électricité en plein hiver !
Idem pour la mise en place d’un fond de secours. Un virement, même de 50 euros en début de mois vers un compte d’économie, fait des miracles sur le long terme. A ne surtout pas négliger. Les petits ruisseaux font les grandes rivières. N’oubliez pas que dans quelques années vous aurez certainement des études à financer, et rien ne dit que vous ne serez pas la seule à en supporter la charge. Je vous parle en connaissance de cause. A bon entendeur …

Agenda et calendrier

On ne le répétera jamais assez, l’agenda est dans toutes les circonstances, votre meilleur ami. Vous devez tout y noter, que ce soit un agenda papier ou bien digital. Mais comme en même temps vous allez devoir rendre vos enfants plus autonomes et travailler potentiellement avec des baby sitter ou nounous, un calendrier mural où sera reporté toutes les activités des membres de la famille sera indispensable. J’ai utilisé pendant des années les calendriers de Memoniak, avec des petits autocollants représentants un voyage (pour les week end chez papa), les rdv médicaux, les activités sportives etc … Très visuel, les enfants se repéraient facilement et devenu un peu plus grand, ils reportaient eux même des événements les concernant comme une invitation à un anniversaire, une sortie piscine entre copains, un ciné etc. J’y indiquais aussi mes déplacements de façon à ce qu’il sachent en avance si je voyageais ou pas.

La revue du dimanche

Autre outil indispensable, préparer votre semaine le dimanche. En ce qui me concerne, cela consistait à m’assurer que les vêtements étaient près pour la semaine, les tenues de sport propre et déjà dans les sacs à dos, qu’il y avait assez de gouter pour tous les jours, voir si un rendez médical était prévu et m’organiser en conséquence, rédiger des consignes pour les baby sitter si besoin, les informer en cas de changements de planning etc… Cela ne prend pas beaucoup de temps, en même temps que vous vous occupez de la paperasses, ajouter quelques minutes pour cette anticipation. La seule chose pour laquelle je ne suis quasiment jamais parvenue à gérer dans cette revue, c’était le jour où je devais apporter le goûter pour toute la classe… je ne suis améliorée sur la fin, mais j’ai mis un moment avant d’y parvenir. Idem pour le maillot de bain pour les séances piscines de la garderie du mercredi, j’en ai raté quelques unes… Bref personne n’est mort, ni traumatisé…

Retrouver des amis

Outre l’aspect « aide », reformer un cercle d’amis est important, surtout si votre divorce s’accompagne d’un déménagement, par toujours juste à côté de votre précédent logement. Les idées à creuser : les clubs de sports « familiaux » ( piscine, judo, etc et oubliez le club de sport rempli de mâles en rut ), et des associations ou groupes type OVS, qui vous permettront de faire des activités avec d’autres personnes qui sont dans votre situation, avec vos enfants ( une partie de laser game est toujours plus sympa avec 30 autres parents/enfants) qu’à 3 ou 4… Personnellement j’ai découvert OVS assez tardivement par rapport au début de mon divorce, mais cela m’aréellement aidé à d’une part faire de nombreuses activités que je n’aurai pas faite seule, proposer à mes enfants des activités que nous n’aurions pas pu faire en mini groupe, nouer de nouvelles amitiés que je conserve toujours des années après.

Relâcher la pression de la supermaman

comme je le dis souvent aucun enfant ne meurt s’il manque un bouton à sa chemise. Du moment que tout est propre, tout va bien. Pensez à investir dans un sèche linge, cela m’a sauvé littéralement. En sortant le linge dès la fin du cycle de séchage, 90 % des vêtements n’ont pas besoin de repassage. Vous les pliez bien en éliminant les petits plis à la main et hop, dans l’armoire. De précieuses heures sauvées du repassage. On investira dans un bon appareil, même si c’est plus cher, mais qui durera de nombreuses années et qui aura suffisamment de programmes pour vous permettre d’y sécher quasiment tout sans détérioration des vêtements. De même, une soirée pizza, livrée à la maison, you permettra de vous relaxer un peu, et encore une fois, ça ne va pas anéantir les bonnes habitudes alimentaires de vos enfants. Alors relax, ça va bien se passer.
Tout est temporaire, y compris les difficiles moment qui entourent un divorce. Ce n’est qu’un épisode de votre vie, il y en aura pleins d’autres.
Pour toutes celles et ceux qui sont en couple voici quelques conseils. Faites tout ce qui est en votre pouvoir pur le rester le plus longtemps possible ( dans la mesure ou votre santé et celle de vos enfants n’est pas en péril bien sûr)
Et ensuite, si vous avez des copines divorcées, voici une liste de cadeaux à leur faire :
– les inviter pour le week end et leur emmener le petit déjeuner au lit
– un massage, mise en beauté
– un coaching rangement
– une retraite yoga, méditation
– un week end all inclusive avec ou sans les enfants
– une invitation pour un brunch du dimanche
– des heures de babysitting
Offrez des expériences qui vont soutenir, soulager la maman plutôt que des objets !
Cet article contient des liens affiliés vers Amazon 
et vers L'atelier Finance de Marina. L'affiliation 
permet de récupérer un petit pourcentage sur les ventes générées
Priscille LIVENAIS
Maman divorcée et très active, j'ai une passion pour l'organisation, la gestion des projets et les outils de productivité. Mon but n'est pas de tout faire, mais de ne faire QUE ce qui compte vraiment pour mener la vie que je souhaite , tout en sérénité.
Animated Social Media Icons by Acurax Wordpress Development Company
Visit Us On TwitterVisit Us On Linkedin