Le pouvoir du questionnement

questionnement

Je reçois à nouveau Laurent Romagny et notre sujet est le Pouvoir du Questionnement

Définition de Question :

  • demande faire pour obtenir une information et vérifier des connaissances
  • Sujet à examiner et à discuter


Le questionnement et l’écoute doivent aller ensemble. Car si on n’écoute pas réellement, cela ne sert à rien de poser les questions

Poser des questions et être de bonne écoute est la clé pour créer beaucoup de contacts et laisser une bonne impression. “Comment se faire des amis”  de Dale Carnegie

 
Photo by Matt Walsh on Unsplash

Poser des questions est un outil exceptionnellement puissant qui permet de dégager de la valeur au sein des organisations : cela stimule l’apprentissage et l’échange d’idées, nourrit l’innovation et l’amélioration de la performance et développe l’entente et la confiance parmi les coéquipiers.

HBR

On n’apprend pas forcément à questionner dans les formations qui forment au management, contrairement à certins métiers ( journaliste, avocat, policier etc). Alors que le questionnement est essentiel dans toutes relations humaines et donc par extension dans notre posture de manager.

Cela ne sert à rien de savoir questionner, si on ne sait pas écouter. C’est essentiel dans tous les domaines de notre vie.


Si vous souhaitez goûter les bienfaits d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre de mener une vie intentionnelle, de travailler sur vos croyances limitantes, ou tout autre sujet, contactez moi par mail à contact@priscillelivenais.com ou bien réservez directement un entretien découverte gratuit de 30 minutes via le lien : https://calendly.com/priscille-livenais/30min


La posture et le contexte

Le contexte, la posture et l’attitude sont essentiels dans le questionnement. Exemple : on accepte assez facilement de se faire “interroger” par son médecin sur des sujets sensibles. Mais on ne répondrait pas aux mêmes questions, dans un contexte différent et une personne différente. Le style de la question et l’intention qui est derrière la question, sont aussi essentiels.

La posture d’ouverture et la posture d’apprenant, sont essentielles.

L’intention dans le questionnement

L’intention est importante dans le questionnement.

Dans le monde professionnel, on doit savoir pourquoi on veut questionner et aussi éviter autant que possible, le questionnement inductif, dans le but d’amener la personne là où on veut qu’elle aille et pas nécessaire là où la discussion devrait aller.

Souvent on veut questionner pour comprendre, ce qui est déjà un premier pas. Mais l’étape suivante est de questionner et d’écouter pour apprendre.

Le silence dans le questionnement

On va tout faire pour laisser l’autre s’exprimer et lui donner la possibilité de nous apprendre quelque chose. C’est la chemin de l’inconnu parfois, qui peut nous amener vers de la nouveauté, de nouvelles solutions. Mais pour cela, il faudra savoir se taire, pour laisser l’autre s’exprimer. “Sur quoi tu te bases pour penser cela ?” Creuser une réponse, poser des questions qui vont aider à aller plus en profondeur et laisser à son interlocuteur le temps de formaliser sa pensée. Il faut laissr le temps en sience pour que la réflexion se fasse.

  • Je questionne et j’écoute pour apprendre
  • Je questionne et j’écoute pour comprendre
  • Je permets ainsi à l’autre d’apprendre par lui même, sur lui même

La source de toutes les questions est l’émerveillement, la curiosité et une capacité de ravissement.

HBR

Créer quelque chose de plus grand que la somme des parties.

Le questionnement sert beaucoup à évaluer notre interlocuteur, avec des questions dont on connait la réponse. ( à l’école, un examen)

Questionner pour aller vers l’inconnu

En posant des questions, on s’enrichit de la connaissance que notre interlocuteur a sur le sujet qu’il maitrise. Un manager ne peut pas avoir autant de connaissance que l’ensemble des personnes qui constitue sont équipe. Il doit donc questionner et écouter les avis des spécialistes de son équipe.

Lorsque l’on sort du connu, plus on élargit le champ de ses connaissances.

Le manager devrait être soucieux de questionner son équipe, pour faire émerger de nouvelles idées, trouver des solutions ensembles à des problèmes communs, pour faire participer tout le monde au maximum de ses compétences.

Technique du ” 3 avant moi”: dans le cas d’une question posée en réunion au manager d’une équipe, le manager propose à 3 personnes de son équipe de partager leurs réponses, avant de faire part de son avis. cela permet de valoriser la omptétence qui est dans l’équipe et évite que l’on s’interdise de parler après “le chef”. Le manager ne se pose pas en “sachant”, mais plutôt en sollicitant les specialistes, l’expérience collective.

En tant que manager, on doit éviter de proposer d’emblée une solution et de conclure par ” est ce que vous êtes d’accord”. C’est le meilleur moyen de se couper d’idée bien meilleures que la sienne.

Par ailleurs, quand on sollicite l’équipe, on favorise son implication, ce qui est par conséquent enrichissant pour tous. C’est valide aussi en entretien 1 à 1, au lieu d’infantiliser son collaborateur et lui apporter des réponses à tout, on va lui poser des questions qui vont lui permettre de trouver par lui même la solution à son problème. On va mettre en valeur son autonomie sur ses actions. Cela nécessite accepter le droit à l’erreur.

Conclusion de Laurent : Le pouvoir du questionnement c’est la capacité à aller découvrir l’inconnu.

Livre suggéré : ” the Humble Inquiry” de Edgard et Peter Schein.

Priscille LIVENAIS
J'ai une passion pour l'organisation, la gestion des projets et les outils de productivité. Mon but n'est pas de tout faire, mais de ne faire QUE ce qui compte vraiment pour mener la vie que je souhaite, tout en sérénité.
Animated Social Media Icons by Acurax Responsive Web Designing Company
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On PinterestVisit Us On YoutubeVisit Us On LinkedinVisit Us On Instagram