Dossier Rangement : Je Range, Identifie et Maintiens

montagne par Ali Inay
Voici le 3 ème épisode de notre dossier Rangement.
Vous avez fait le grand tri de vos affaires dans la première étape, c’est un très bon début. Aujourd’hui on continue !

Deuxième étape – SEITON – Situer, Ranger, Identifier

Pour cette phase il va vous falloir :
  • un appareil photo / votre smartphone ou un carnet + stylo
  • un mètre
  • des étiquettes autocollantes ou une dymo
  • des caisses en plastiques avec couvercles, boites à archives
  • des sacs de congélation de différentes tailles avec zip ( là encore IKEA est là)

Des sites avec de bonnes idées de rangement si vous en manquez :

  • The uncluttered LifeStyle, de superbes idées rangements, des idées de bricolage faciles, des printables adorables, le tout dans un look girly à tomber !! J’adore !
  • Organisation Maison, là aussi plein de bonnes astuces et en français cette fois, à suivre aussi sur Facebook ! En plus, vous pourrez y trouver un astucieux E-book ” 30 jours pour désencombrer sa maison” !
Une fois que vous avez fait vos repérages, vous allez ranger tous les éléments en mettant dans la zone la plus accessible, ce que vous utilisez le plus. Par exemple vos épices seront immédiatement à proximité de l’endroit où vous les utilisez plusieurs fois par jour.Dans la zone la moins accessible, vous mettrez les décorations de Noël que vous allez ranger au dessus d’une armoire, ou à la cave.
rangement sdb
On peut le décliner ainsi : dans votre salle de bain, immédiatement à côté de lavabo, vous pourriez avec un petit panier avec tous les produits quotidiens ( démaquillant, crème, fond de teint etc …) et rangés dans un tiroir sous le lavabo les tubes de gommages, masques, maquillage de “sortie”.
Dans la cuisine, vous rangerez à hauteur accessible tout ce que vous utilisez souvent et tout en haut ou tout en bas les ustensiles et ingrédients que vous utilisez plus rarement.
Pour faciliter l’accès aux différents objets, il vous faudra peut être revoir vos systèmes de rangement. En effet dans les placards “classiques” munis d’étagères fixes, l’accessibilité devient vite un problème, car il est difficile d’atteindre ce qui est au fond de l’étagère, surtout si c’est tout en haut ou tout en bas.
Cette phase est importante et peut demander quelques temps d’adaptation. Pourquoi adaptation ? Simplement pour valider que la nouvelle place est bien celle qui convient, à vous, mais aussi aux autres membres de la famille. Par ailleurs si vous avez radicalement changé de place certains objets, il va falloir vous souvenir de l’endroit où vous les avez rangés. D’où l’utilité de l’appareil photo ou du carnet de notes, afin de noter où vous avez rangé les affaires, notamment celles que l’on sort peu souvent.
Une fois la place choisie et validée, l’objet doit toujours revenir au même endroit. On s’en sert et on le remet aussitôt à sa place.

Les boites et caisses

Une fois que vous aurez la place définitive, vous pourrez optimiser l’emplacement, en utilisant des caisses en plastiques ( de chez IKEA ou autres). Je suis totalement fan de leurs caisses. Il y en a des petites, des moyennes, des grandes, des hautes, des fines pour mettre sous les lits ( rappelez vous que je vis dans un tout petit appartement). Elles sont transparentes, donc on voit ce qu’il y a dedans. Elles s’empilent et on peut en mettre 2 voire 3 l’une sur l’autre, bref c’est le top. ( je n’ai pas d’actions chez IKEA ! ). Mais comme je les apprécie beaucoup, je vous propose cette petite vidéo de l’une de leurs dernières pubs que l’adore.
Il y a d’autres systèmes que les boites en plastique. Certaines préféreront de jolies boites en cartons décorées, colorées, achetées ou faites maison. Faites vous plaisir, vous êtes chez vous !
Avant de vous lancer dans les investissements, prenez soigneusement les mesures de vos placards afin d’acheter les caisses ou accessoires qui conviennent ( sortez votre mètre). On va regarder la largeur / profondeur des étagères mais aussi la hauteur afin de déterminer si vous pouvez mettre plusieurs niveaux de boites ou ajouter un système coulissant…
L’avantage de ces boites est de pouvoir utiliser tout l’espace en profondeur et en hauteur de vos étagères fixes. Voici quelques exemples de ce que je mets dans ces boites .
grosse caisse
Dans celle ci je range les sacs de couchages, sacs à dos etc. Même si les caisses sont empilées, elles permettent d’accéder à ce qu’il y a dedans sans avoir à tout défaire. Quand les copains arrivent et veulent passer la nuit, c’est possible en 2 mouvements !
rangement outils
Dans de plus petites caisses, vous pouvez entreposer les objets qui ne servent pas très souvent, dans un placard, votre cave, atelier etc … Avec une identification sur chaque boite, retrouver les outils devient très facile. Pour les plus rigoureux, une photo du contenu total de la boite, insérée dans une note Evernote, et la liste de tous les objets vous facilitera encore plus les recherches. ( Ne vous moquez pas de mes boites à outils, elles ont tellement complètes, que le réparateur-homme à tout faire de ma résidence vient sans ses outils, certain que j’ai tout ce qu’il faut!)

Les paniers

sweets
Idéalement, si vous le pouvez, modifiez vos placards pour installer des tiroirs, panières et autres équipements mobiles qui permettent un accès à tout rapidement. Beaucoup de fabricants de meubles vous proposent ces concepts, pensez y lors de vos prochains achats de meubles. Le gain de place est très important, le rangement est propre en toutes circonstances.
Pensez aussi à la façon dont vous pliez  vos affaires. Tout comme lorsqu’on prépare une valise, les vêtements prennent moins de place et sont plus accessibles lorsqu’on les roulent au lieu de les plier et de les empiler de façon classique.
tshirt
Le gain de place est phénoménal et surtout, on ne retourne pas toute la pile pour atteindre le T Shirt qui se trouve tout en bas. (Voir les 2 photos ci contre). Lorsque les enfants vont chercher les vêtements, le dérangement est moindre comparé aux piles classiques. Evidemment ce type de pliage ne va pas convenir à votre chemisier en lin, mais celui là il est en penderie 😉
Ce sont des astuces simples à mettre en oeuvre, peu coûteuses, et qui très vite vont vous donner le sentiment d’un environnement sous contrôle, en ordre, et dont vous serez très fière.

Les boites à archives

Les papiers et documents officiels ont eux aussi leurs boites. Soit des boites à archives type ” bureau”, mais il existe aussi de très jolies boites colorées, customisées qui permettent de les laisser ” exposées”.
rangement papiers
Personnellement j’ai opté pour les boites à documents en plastique transparent que j’ai étiquetées. Une fois les documents bien rangés, il est très simple d’aller y ajouter de nouveaux documents. Pensez à y faire un petit tour ensuite, une fois par an, pour jeter les papiers dont la date de conservation est dépassée ( c’est comme les produits frais 😉 .
D’autre part, puisque vous êtes en train de ranger vos papiers, jeter un petit coup d’œil à vos documents de retraite, même si elle est encore lointaine. Vos relevés de points de retraite sont ils complets? Tous vos emplois y apparaissent-ils bien ? Si ce n’est pas le cas, profitez en pour demander la régularisation de votre situation. Ce sera toujours plus facile de le faire dès maintenant que dans 10, 20 ou 30 ans !

Les sachets

bricoles
De tout ce que je vous ai suggéré de préparer en début d’article, vous n’avez pas encore utilisé les sacs de congélation, n’est ce pas ? Eh bien c’est le moment ! Parce que dans vos jolies boites, il ne faut pas que ce soit le bazar intégral, la jolie boite qui cache la misère !! Dans la mesure du possible on va organiser un peu ce qu’il y a dedans, notamment les petits objets, et aussi les câbles, fils, prises, chargeurs divers et variés qui peuplent notre vie d’homo sapiens numériques et connectés.câbles
Alors tous ces câbles et prises, je les fais ” expertiser” par mes deux grands geek, qui me répondent généralement avec un haussement d’épaule et d’un air navré ” ben c’est un câble vidéo!” et hop je sors ma Dymo, j’étiquette l’objet et le met dans un petit sac à congélation. ( les nœuds dans les fils ça ne donne des boutons). Le tout dans la boite qui va bien et hop le tour est joué. C’est pareil avec les petites pièces de montage de meubles, la visserie, car souvent une fois qu’on a ouvert le blister, on ne peut pas le refermer …
Voilà les 2 premières étapes de notre 5 S domestique sont terminées.
Il en reste 3 que je vais décliner à présent.

La troisième étape – SEISO -Scintiller – Nettoyer –

Je ne vais pas vous expliquer, l’utilisation de l’aspirateur et de la serpillière n’ont pas de secret pour vous. Mais pour que le  grand nettoyage de Printemps soit efficace, vous savez tous qu’il doit être suivi d’entretien régulier. Ici, une check list , et une autre , pour un ménage efficace toute l’année. Et vous avez donc pour habitude de passer un petit coup d’éponge sur le lavabo après vous être brossé les dents, d’essuyer la paroi de la cabine de douche après chaque douche etc. C’est devenu une habitude pour vous et votre famille.
Il en va de même pour notre système de rangement.

La quatrième étape – SEIKETSU- Standardiser.

Dans cette étape, on établit les règles que tout le monde doit suivre dans le foyer pour que grand Débarras ne recommence pas tous les ans. Par exemple, on peut se fixer la règle du 1 pour 1. Vous voulez un nouveau sac à main, vous vous séparez d’un ancien. Et ainsi que suite pour tout ce que l’on va acheter que l’on possède déjà.
On va se forcer à se poser des questions pour chaque nouvel achat : En ai-je vraiment besoin ? Est ce que j’en ai déjà un ? Est ce que je suis VRAIMENT bien dans ces chaussures ? etc .
On va ainsi limiter notre consommation ( et faire des économies) et surtout limiter de nouveaux apports d’objets dans notre intérieur. Et si on craque malgré tout, règle du 1 pour 1.
Lors de l’ achat nécessaire d’un nouvel objet, vous allez aussitôt lui attribuer SA place.
Le mot d’ordre de la maison et pour tous doit être “Une place pour Chaque Chose et Chaque chose à sa Place”.

Enfin, la cinquième étape – SHITSUKE – Suivre .

S’assurer au quotidien que vos nouvelles règles sont bien respectées par tous. C’est aussi le petit rangement quotidien de tout ce qui a été utilisé et qui permet à votre domicile d’être toujours ordonné.
C’est dans cette étape quotidienne, que vous allez progressivement retirer d’autres choses superflues de votre quotidien. Et en le faisant au fur et à mesure, vous vous épargnerez le grand Rangement de la cave au grenier. Gardez à disposition un petit sac “A DONNER” que vous viderez dès qu’il sera plein.
C’est la plus importante des 5 étapes et la plus difficile, car elle est permanente. Si vous lâchez cette phase, il faudra régulièrement tout reprendre depuis la première étape.
Voilà, notre dossier Rangement est terminé. J’espère que cela vous a plu ! N’hésitez pas à me laisser des commentaires ci dessous ou bien, si vous préférez me faire part de vos remarques de façon privée, utilisez le formulaire de contact que vous trouverez sur la page principale.
A très vite !
Photo de Une Par Ali Inay

Declutter – Method, Objectives and Preparation

unclutter - method

Today I am starting  the big “declutter”  subject.

Spring will be here in a few days and with it the traditional Spring Cleaning. So why not take advantage of the last few cold gray days to attack the clutter in your home?

Have you ever thought -when entering your grandmother’s or a “collector’s” home- you did not know where to look, so the space was so cluttered. Or even tell you that there were so many things you no longer could think? It’s about you?

Your home is probably not in this extreme condition, however, when you get home and allow yourself a few minutes to chill on the couch, are your eyes spotting an object that prompts you  to do something?
“Well, I must sort out those toys,” “I haven’t been ironing lately” … because you see the pile of clothes. “I have to sort my papers” when you stop at the stack of mail on the table … etc … all that prevents you from relaxing completely, adds tasks to your  To Do list, and in addition you feel miserable with so much to do. All those things that lie around, block your mind, your creativity, your openness to novelty.

How does it link to productivity? Remember, being productive is doing effectively the tasks we need to do, and then only the useful things. Do you think that looking for your lovely blue scarf for 20 minutes is in this category of useful things? That moving everything that is on a shelf to find what is at the bottom, is too? No, of course not. So, de-cluttering is certainly a step towards increased productivity and serenity.

Note that I’m not talking about hiding stuff, by removing some unnecessary things and heaping the rest discreetly in a closet. Instead, anything we cannot put away today must remain prominent so that it motivates us to find a proper home.

I had two things I was not able to storeproperly due to lack of space. They were my vacuum cleaner and a large basket in which I put clean laundry ready for ironing. In my tiny apartment, there is no room to allow me direct access to them. So I left them in the hallway for several years until I’d sorted my closets to find a suitable place for them. And now I’m very proud to enter into my flat without having to see  these things.

So today, let’s define a few milestones together so you can think about your situation, and what you want to make of your home. Then I will propose some organizational methods for you to achieve your goal.

Imagine yourself in a few weeks going home after a good day at the office, and you feel free and soothed by the sight of a neat place! Anyone? So let’s go.

The subject will be divided into several sections, as there is so much to say that we cannot fit everything into one article.

Decluttering is part of a voluntary  long term approach, to reclaiming your living space. This is a long-term process because the goal is not to do it all in one day with a “commando operation” and then give up until next Spring. the right way is to proceed methodically to retain an orderly and convivial environment; you’ll not be ashamed, even when you receive an impromptu visitor.

The method: the 5 S’s

Japanese – always them – have synthesized a way, in the so-called “5 S’s” in the professional world. But this method is not only useful for a clean and tidy workshop or office, but also it is usable everywhere. More Info about this method, here is the link to Wikipedia, but there are many websites and books on the subject, mainly oriented towards professional use.

The meaning of the 5 S that are five Japanese words:

SEIRI: Sort. It is the action to sort, delete, throw away all that is unnecessary, obsolete, broken, etc. This step also includes putting away objects based on their frequency of use.
SEITON:  Set in Order. Order things so as to make them easily accessible and usable for everyday use. Or easily located for objects of a more restricted use.
SEISO: Spic and Span = Clean … Not only Spring Cleaning , but also the daily cleaning that allows our environment stay clean and pleasant.
SEIKETSU: Standardize = Organize. To Simplify your space, to make it even more functional. In this step, we will categorize objects, store them in stackable boxes, for example, label …
SHITSUKE: Sustain = maintain. This is the final touch, the most important in the long term. The rules we’re going to set for our organization, we have to apply every day, lest all our efforts evaporate. We must also apply them to our leaving environment, to our family because the goal is not to become a slave of cleaning behind the kids!
There it is, so our 5 steps are defined. Have you ever imagined a bunch of applications in your home, I guess. Keep in mind though, we’ll use them soon!

OBJECTIVES

By failing to prepare, you are Preparing to fail -Benjamin Franklin “

Whatever area of ​​your life you choose to start a project, preparation is the crucial step. It is better to spend a little time preparing than rushing ahead only to fail in the middle.

1 – DEFINE YOUR GOAL

First step,  define your goal precisely . Is the goal a room, the whole house, garage, basement, that you want to declutter? Have you planned a “commando operation” on a weekend or holiday or do you  expect to do it a little every day? Personally, I recommend a “commando operation”, and then daily refining if required. But there is no one way that fits all cases, so think ahead and set goals that best suit you and your environment. For example, if you are planning a “commando operation” on a weekend when you have young children that require almost constant attention, you will likely ask grandma or someone else to take care of them.
So ask yourself, think carefully about the objective. And WRITE DOWN YOUR GOAL !

Also, remember the ultimate goal. To install a home office, create a room for when the baby arrives, move, feel better, to work? … Make this the ultimate goal and take steps to achieve it.

The proper goal is SMART:

Single / specific: for example, remove and store the garden shed. A simple sentence with subject, verb and specific complement, that’s all.

Measurable: You can regularly measure progress and for this you will cut it into small pieces. For example:

  • Store the children’s room.
    • sort the toys
    • sort clothes
    • storing children’s toys
    • store clothes.

When it is done, tick the list and you can actually measure what you have done (in addition to physically see the item in question)

Achievable/ Ambitious / Assigned: Yes your goal should be attainable but challenging too and should be assigned to someone ( probably you). For example, it is ambitious to declutter the attic storage room of 70 Sqm, in which you have crammed everything and anything for 15 years, but this is probably not achievable in 3 hours and alone. There is very little chance that it will happen. You will be disappointed. Set an achievable goal especially in terms of time. Estimate the time and multiple it by 2. (consider you will always underestimate the needed time). Similarly, cutting a big, ambitious task, in small pieces, makes this task more easily attainable. Psychologically by reading it, you will not feel like a huge and insurmountable thing.

Realistic: So we forget the magnificent interior decor seen in a magazine ! We forget the pictures of immaculately arranged and almost empty cupboards . Why? Do You know many people who can live with three pairs of pants and two shirts in their closet? You know many families with three children and a dog whose house is so tidy we feel they have left and will never come back? No, nor me. A house has to be lived in, it’s not a museum. So be realistic. The interior photos of these magazines are like the models in fashion magazines, paid to be nice, “photoshopped” and do not exist in real life. Moreover, having had a friend who had a “magazine-like house”, I can assure you it is not pleasant. Besides the fact that she made it clear that you had to “walk on your hands” … only to sit on the sofa, it seemed to bother the decor. This means friendliness !!! To make it short, forget that. I advise you to visit mom’s blogs on the subject, with real photos of real life.

Timed: You must set a time to achieve that goal. You set  a starting date for your objective, a realistic time allotted and an ending date . As stated above, I am in favor of “commando operations”, but it’s up to you to choose the schedule according to your capabilities. Do not say “I don’t have time or money!” It just takes time to get started, and the time spent to proceed to the uncluttering,  can be considered as an investment for the future. You spend a little time today to save a lot tomorrow. In addition, you will gain space and serenity. Winner on all fronts!

smart objectives english

So you will get a list of things to want to achieve, and set a schedule for each.

Always remember that the theory of small steps always works. One step after another, or one step at a time as you like. Better to do it slowly over a period than working like a dog only one day and do nothing for a year.

2 -PREPARATION of STEP 1 – SORT:

outils - organisation
D-Day is near. You will start by organizing the place. For this you need

  • Large rubbish bags, for what you are going to DISCARD. Depending on the objects to be sorted, you will probably provide several bags for sorting (light bulbs, batteries, electronics spares, glass etc.). This bag will be you “disposal place” during your de-cluttering operation.
  • Large ‘IKEA’ bags, and do not tell me you are the only person in the world that does not have some IKEA bags at home. They are strong, easy to handle, perfect for our DECLUTTER operation. In the absence of big bags, card boxes will do very nicely. Prepare one for what you’ll GIVE (Charity Org, Red Cross, or other), one for what you get SELL (Ebay, etc.). Identify in advance the organizations that accept donations, and the site you will use to sell. So that you’ll be able to clear your home quickly after your de-cluttering.
  • Depending on what you are going sort, you may need more bags. For instance one to “MOVE” for what you should be throwing but for which you are not ready yet and that will be relegated to a “waiting” area. Or use it for the object that does not belong to you and you need to consult your spouse, your teen to clarify the future status of the object.
  • Sponge Towels, apron, gloves. You may want to clean a little bit if necessary, but this is not a cleaning operation !!
  • A stool if necessary
  • Check the collection days for large items (furnitures), electronics items with your city, in case you need to get rid of those objects. Ask for the full list of recycled items that can be collected.
  • The address of the nearest recycling center (waste), with timetables and conditions (i.e., in France, often requires proof of identity and proof of address)
  • The list of papers to be kept with their shelf life. Here are links to sites for all the details: entrepreneur.com & good housekeeping. Be carefull as it may be different in each country/ state.
  • old newspapers for packing dishes if necessary.
  • Even a friend to give you a hand, and more importantly to advise when it comes time to sort things, as she/he will have a less sentimental relationship towards your possessions.
  • a camera for the  before / after photo for your satisfaction.
  • Tea, cakes, anything that will support you!
  • And finally the good mood!

It’s good, you feel ready?

Then I leave you prepare your goal and your schedule and next week you will do it !!

Enjoy this article to you? Share it on your Facebook page, your Twitter account, Google+, etc. It’s simple, just click on the icons to the left of the screen!

Dossier Rangement – Je Trie, Je Jette, Je Donne

mer agitée

Bonjour, voici la seconde partie de notre dossier RANGEMENT.

Vous avez donc fixé votre/vos objectif(s), établi votre planning et votre “caisse à outils” est prête.
Well done ! C’est parti.
Vous avez vos différents sacs ou cartons, bien identifiés pour vous permettre un tri efficace.
Je voudrais apporter quelques précisions sur 2 des sacs/cartons.
Le sac “A DONNER” peut parfois être divisé en 2. Ce que vous allez donner à une oeuvre de Charité (Emmaüs ou autre) et ce que vous pourriez “OFFRIR”. Un vieux service en porcelaine qui ne cadre pas du tout dans votre intérieur, réjouira peut être une amie collectionneuse, un jeune coupe qui démarre dans la vie etc … Le but n’étant pas de leur ‘ refourguer” votre bazar, mais de leur faire réellement plaisir. C’est aussi une bonne méthode pour se séparer d’un objet auquel vous êtes sentimentalement attaché, mais totalement inutile pour vous, et en vous disant qu’il sera bien traité.
Le sac ” A VENDRE” : Avec l’émergence de tous les sites de petites annonces ( dont Cestbonesprit) il est tentant de se dire que vous allez pouvoir vous faire un peu d’argent. Restez réalistes et sélectionnez bien ce qui va rentrer dans cette catégorie. Prendre des photos, passer les annonces prend un temps fou, l’offre est parfois énorme pour un même article. Evaluez le rapport Effort fourni – bénéfice avant de vous lancer, et surtout faites très attention si vous vendez des objets “chers”, il y a beaucoup d’arnaqueurs sur certains sites. Vous pouvez aussi prévoir quelques brocantes aux beaux jours. Généralement ce qui est vendable et intéressant se vend rapidement, ce qui reste est souvent bon pour la poubelle ou le don.
On a donc nos sacs A JETER, A DONNER, A VENDRE, A OFFRIR, A DEPLACER, En ATTENTE, TRI SELECTIF

Première étape – SEIRI- On Trie , on Jette, on Débarrasse .

Commencez par récupérer dans les autres pièces de la maison toutes les choses qui sont normalement dans celle que vous commencez à débarrasser. Par exemple, vous avec prévu de ranger votre chambre y compris votre armoire, alors allez récupérer tous les vêtements qui devraient s’y trouver et qui sont ailleurs ( porte manteau, panier à linge etc)
Voici les règles à appliquer pour tous les objets, papiers, vêtements qui vont passer dans vos mains.
  1. On ne re-pose jamais l’objet avant de lui avoir attribué sa place, qui peut être :
  • la poubelle ou le sac du TRI SELECTIF
  • il reste à sa place d’origine
  • le sac “A DONNER” / “A OFFRIR”
  • le sac ” A DÉPLACER”
  • le sac ” A VENDRE”
  • Le sac “En ATTENTE”

2. Pour attribuer la place on se pose toujours les mêmes questions

  • Est ce que j’en ai vraiment besoin ?
  • Est ce que je vais l’utiliser dans les prochains jours, semaines, mois ?
  • Est ce que je reporterai ce vêtement? et sur cette question attention …. Inutile de vous dire “Si je perds 5 kg c’est bon je le remets …” Faites vous un vrai régime là, tout de suite ? Ou bien est ce un doux rêve. Et quand bien même pour perdriez vos 5 kg, le vêtement sera-t-il toujours à la mode, pas trop défraichi ? Et ces chaussures qui vous font souffrir, achetées à prix d’or mais que vous ne pouvez pas porter plus d’une heure, avez vous prévu de vous faire couper un orteil pour en faciliter le port ?
  • Est ce que je me sens réellement bien dans ce vêtement ?
  • Depuis combien de temps ne m’en suis je pas servi ? Basiquement si vous n’avez pas porté le vêtement ou utilisé l’objet depuis plus d’un ou deux ans, c’est que vous pouvez vous en séparer. En modulant toutefois, notamment pour les vêtements. Si l’été précédent a été particulièrement pourri et que vous n’avez pas pu porter vos vêtements d’été vous n’allez pas forcément tous les jeter.
  • Est ce que je rachèterai aujourd’hui la même chose ?
  • Est ce que cet objet, ce vêtement m’apporte de la joie, du bien être ? Ou bien ravive-t-il des souvenirs douloureux ? Si ce n’est pas le cas, JETER, DONNER ou VENDEZ.
  • Puis je conserver sous une autre forme ? Particulièrement utile pour les documents, qui peuvent être scannés et stockés numériquement.

3. Les objets “aucasoù” doivent disparaître aussi. Vous le savez bien, votre maison en est pleine. D’ailleurs, un petit tuyau, depuis que j’ai retiré tous les “aucasoù” de mon sac à main, il est tout petit petit 😉 Dans cette catégorie on mettra les objets en double aussi, “aucasoù-y-en-aurait-un-qui-tombe-en-panne” 😉

4. Et si un jour, vous en avez besoin ? Eh oui, vous allez forcément vous poser cette question. Je m’étais même convaincue – il y a quelques années quand je vivais dans une très grande maison avec un grand sous sol et un grand garage – qu’à chaque fois que je jetais quelques choses j’en avais besoin dans la semaine suivante. Curieusement, depuis que je vis dans 70 m² avec mes 2 grands garçons, l’expérience ne se reproduit plus ! Ah la force de notre cerveau ! Allons, soyons sérieux. Rappelez vous la dernière fois que vous avez utilisé l’objet… ouch c’est tellement vieux que ça ne vous revient pas ? Ça vous donne une piste sur “où le ranger”, non? Dans le pire des cas, si vous en avez besoin dans 6 mois ou dans 2 ans, un voisin ne pourra-t-il pas vous dépanner ? Ou bien peut être pourrez vous le louer? On peut louer tout et n’importe quoi maintenant.

Le but est de ne garder que ce l’on aime vraiment. Je vous recommande la lecture de cet article en anglais qui détaille ce point.
Résumé des questions que vous pouvez sauvegarder ou partager.
questions à se poser
 Les questions à se poser pour trier en pdf à enregistrer, imprimer …

LES CATEGORIES SPECIFIQUES

Les cadeaux

Si certaines personnes n’ont aucun mal à se débarrasser de cadeaux, d’autres ont plus de scrupules. “C’est un cadeau, quand même…” Oui mais non… Si le cadeau en question ne vous réjouit pas car pas du tout dans votre style, vous n’allez pas vous forcer à le conserver. le sac ” OFFRIR” peut donc être une alternative ( si le receveur ne connait pas l’auteur du cadeau, sinon attention les gaffes).
Et si c’est un cadeau de la Tante Maude que vous adoriez ?? Eh bien c’est pareil. C’est sûr qu’il va y avoir une dimension affective très forte avec cet objet. La notion h’héritage peut aussi entrer en jeu. Il n’en reste pas moins qu’il n’a plus sa place chez vous. Vous séparez de cet objet ne va pas remettre en cause les sentiments que vous avez envers la personne qui vous l’a offert. Ce n’est pas l’objet qui maintien le lien que vous entretenez avec la personne. Réfléchissez y. Prenez votre temps.  Questionnez vous : l’objet est il lié à de bons ou mauvais souvenirs ? Vous met il en joie ou éprouvez vous de la nostalgie voire de la tristesse ?
Une petite méthode qui fonctionne bien proposée par Marie Kondo, citée plus haut: Remerciez dans votre cœur la personne qui vous a offert ce présent. remerciez l’objet lui même pour le temps passé à vos côtés, et puis mettez le dans un de vos sacs “A JETER” “A DONNER” “A OFFRIR”. Si vraiment c’est beaucoup trop difficile, mettez le dans le sac à déplacer. Disposez hors de votre vue pendant quelques mois, vous aidera à faire ” votre deuil” de cet objet, que vous ne savez malgré tout, pas où mettre.

Les lettres d’amour et autres correspondances personnelles

Les mêmes règles s’appliquent. La lecture de ces lettres vous fait elle du bien ou ravive-t-elle des souvenirs douloureux ? Vous seule avez la réponse. Il n’est pas forcément nécessaire de conserver des lettres qui vous font pleurer (de tristesse) dès que vous les apercevez, n’est ce pas ? Et pourquoi ne pas les scanner et les ranger dans Evernote? Elles prendront moins de place !

Les jouets des enfants

En fonction de leur âge, vous pouvez les intégrer dans votre démarche de tri et vous ne ferez pas de malheureux. Vous pouvez jouer sur leur corde sensible un peu avant les fêtes, en leur expliquant que vous allez les offrir à des enfants qui n’ont rien. ( Oui je sais, ça s’appelle de la manipulation, hou je suis vilaine, mais jetez moi le première pierre si vous n’y avez jamais eu recours avec vos petits chérubins…)
Mais s’ils sont encore petits et que le coffre à jouets déborde, voici quelques tuyaux :
  • Jeter tout ce qui est cassé ou incomplet
  • Mettez de côté tous les jouets qui n’ont pas été utilisés depuis plusieurs mois. Vous allez les stocker “ailleurs”, cave, grenier, dessus d’armoire, là où les enfants ne les verront pas. Si, après quelques mois, voire un an, les jouets n’ont pas été réclamés, hop on s’en sépare. J’en profite pour vous recommander un nouveau service “Boxon“, pour ceux qui ont de très petites surfaces. Il s’agit de ranger ses affaires dans des boites qui sont alors stockées chez un spécialiste et qui vous sont livrées à la demande. Bien pratique pour les affaires de skis, les vêtements d’une autre saison etc.
  • Soyez prudent si dans le lot se trouve un objet insignifiant mais qui a été adoré à un moment. La demande peut ressortir beaucoup plus tard, à l’occasion d’un choc. Pour la petite histoire mon fils aîné m’a réclamé, alors qu’il avait 7 ou 8 ans, une petite tortue en plastique avec laquelle il s’est beaucoup amusé dans son bain quand il avait 2 ou 3 ans. Bien évidemment elle avait “disparu” et au moment de mon divorce, il me l’a réclamé. Les pleurs ont duré plusieurs jours. Donc prudence, les enfants ont une grande mémoire.
  • Pour les pré-ados / ados, dont les jouets sont souvent devenus des montagnes de jeux vidéos en tout genre, n’hésitez pas à leur parler des magasins qui rachètent les jeux usagés. D’une part ils vont gagner un peu d’argent, de l’autre, ils pourront racheter de nouveaux jeux et vous, vous dépenserez moins tout en les éduquant à recycler. ( manipulatrice moi? attention je vais me vexer)
  • Enfin la perspective de faire un voyage et de devoir mettre de l’argent de côté est aussi motivante pour les ados. J’ai eu l’occasion de tester récemment avec l’un de mes fils. Nous nous sommes fixés l’objectif d’un voyage à New York avec un budget ultra-méga serré. Nous sommes passés par la case grand Tri et Brocante. Il m’a même accompagné pour tenir nos stands ( nous avons fait plusieurs brocantes) et le résultat a été plutôt satisfaisant. ( Bon dans les faits, il m’a aidé à charger la voiture à 5 h du matin, et à installer le stand, ensuite il est surtout resté dans la voiture à dormir ou écouter de la musique, mais au moins, il pouvait garder le stand pour que j’aille boire un café ou faire une petite pause technique 😉 )
  • S’ils sont adultes et ont quitté votre foyer, questionnez les. Ils souhaitent peut être conserver un objet spécifique.

Les papiers :

Muni de votre liste sur les documents à conserver et la durée de conservation, vous allez pouvoir faire un gros tri de toute la masse de papiers. Même si ces dernières années, la dématérialisation de beaucoup de documents en a fait considérablement réduire le volume, il en reste encore pas mal. Je vous conseille d’ailleurs de souscrire à tous mes services qui vous proposent des relevés et factures en lignes. Nous verrons plus tard comment organiser tout cela. Mais c’est très pratique.
Pour les factures et modes d’emploi, n’hésitez pas à les scanner et à les stocker dans Evernote ( je sais, je n’arrête pas de vous en parler de ce Evernote,  je ferai bientôt un article complet, c’est promis). Pour les factures c’est très pratiques aussi, même si vous voulez en conserver l’original, car aujourd’hui l’encre à tendance à s’effacer sur les documents au bout de quelques années.

Les revues et magazines :

On n’en achète trop et souvent on ne lit qu’un article, au mieux et ça s’entasse. On se dit toujours qu’un jour on prendra le temps. Mais si ce jour, c’est quand vous aurez une jambe cassée et serez immobilisée 3 mois sur une île déserte sans internet ni TV… alors il vaut peut être mieux les jeter non ? Ou alors scannez avec votre téléphone ( et oui encore) et rangez dans Evernote les articles qui vous intéressent. C’est ce que j’ai fait récemment avec mon énorme pile de magazines de recettes de cuisine. J’adore cuisiner et j’avais des piles de ces délicieuses revues. Et pourtant seules quelques recettes dans chacun avaient retenu mon attention. Alors, j’ai patiemment scanné avec mon smartphone les pages concernées, archivez dans Evernote ( promis je n’ai pas d’actions chez eux et ils ne me paient pas pour écrire ce post), et j’ai pu ainsi libérer une étagère entière dans ma cuisine… Yessss !

les OVNIS :

Ce dit de tout objet que vous ne connaissez pas. Vraiment, vous le regardez sous tous les angles et vous ne savez pas ce que c’est. Alors là attention, danger. Surtout si vous êtes dans la chambre de votre ado-geek ou dans le garage ou l’atelier de votre moitié. Vous détenez peut être entre vos doigts LA pièce qui  – si elle était perdue- rendrait un appareil entier inutilisable. Certes vous l’avez trouvé dans le coffre à jouet du petit dernier, donc on pourrait se dire que … mais non, ne vous dites rien et mettez là dans le sac ou la caisse ” En ATTENTE”. Vous prendrez le soin de questionner toute la maisonnée sur l’objet avant de décider de son sort.

Les trucs divers

Dans cette catégorie, des petites bricoles qu’il est difficile de ranger avec les objets du même contexte, et qui sont trop petits pour être rangés plus tard dans un endroit spécifique tout seul. Exemple un rouleau de Bolduc. On pourrait le ranger avec le rouleau de papier cadeau sauf qu’ils n’ont pas du tout la même taille et n’iront sans doute pas au même endroit. Alors on le met dans la pile “DIVERS” , généralement cela fini dans une caisse ou un tiroir fourre-tout. Même si notre tri est très efficace, il est rare qu’on arrive totalement à se passer de ce fameux tiroir, mais essayez quand même de le minimiser 😉
Voilà, vous avez fait un très bon travail.
Maintenant on va très vite se débarrasser des sacs, pour la poubelle, la déchetterie, les œuvres de charité etc … Cela va faire une grande place et il va nous en falloir pour ranger efficacement tout ce qui reste. J’ai bien dis ranger, pas combler les vides avec de nouveaux achats 😉
A présent on va passer à la phase affectation de place. Le grand principe étant
UNE PLACE POUR CHAQUE CHOSE ET CHAQUE CHOSE A SA PLACE.
Pour les objets restant à ranger, vous allez vous demander à quelle fréquence vous utilisez les choses qui vous reste.
L’objectif est ici de trouver la place adéquate pour chaque objet, en les classant ainsi :
– utilisation pluri-quotidienne ( exemple le sel et autres épices dans une cuisine)
– quotidienne (ex : votre crème de jour dans la salle de bain, les ingrédients du petit déjeuner)
– hebdomadaire ( ex : la centrale vapeur, la tenue d’équitation du grand)
– bi-mensuelle ( ex : la crêpière parce que vous faites des crêpes tous les 15 jours)
– mensuelle ( ex : le produit de nettoyage mensuel du lave vaisselle)
– annuelle ( ex : décorations de Noel)
Bref vous avez compris la démarche.
A présent vous voilà au point pour vous lancer dans la Troisième Etape – Ranger – Identifier – Optimiser !
N’hésitez pas à partager cet article avec vos amis, sur Facebook, Twitter, Google + … Merci d’avance et bon rangement.
Photo de Une par Everett Bowe

Dossier Rangement : Méthode, Objectif et Organisation

plage by Fré Sonneveld
Aujourd’hui je vous propose de commencer le grand dossier “rangement”.
Le printemps arrive dans quelques semaines et avec lui le traditionnel Nettoyage de Printemps. Aussi, pourquoi ne pas profiter des derniers jours gris et froids pour attaquer un grand RANGEMENT de votre intérieur ?
Ne vous êtes vous jamais fait la réflexion en entrant chez votre grand mère ou chez un grand “collectionneur”, que vous ne saviez plus où poser les yeux tellement l’espace était encombré, voire même de vous dire qu’il y avait tellement de choses que vous ne parveniez plus à penser ? Ça vous parle ?
Votre domicile n’est probablement pas dans cet état extrême, néanmoins, quand vous arrivez chez vous et vous posez quelques minutes sur le canapé pour décompresser, vos yeux butent ils sans cesse sur un objet qui vous fait penser à une action non faite?
“Tiens, il faut que je range les jouets”, “J’ai du repassage en retard“… parce que vous voyez du linge non rangé. “Je dois trier mes papiers” quand vous vous arrêtez sur la pile de courrier sur la table … etc … tout cela vous empêche de vous relaxer complètement, ajoute des tâches perpétuellement à votre To Do list mentale, et en plus vous vous sentez misérable d’avoir toujours tant à faire. Toutes ces choses qui ” traînent”, bloquent votre esprit, votre créativité, votre ouverture vers la nouveauté.
Quel lien avec la productivité ? Rappelez vous, être productif c’est faire efficacement les tâches que nous devons faire, et uniquement les tâches utiles. Croyez vous que de chercher votre joli foulard bleu pendant 20 minutes soit une tâche qui entre dans cette catégorie? Que déplacer tout ce qui se trouve sur une étagère pour attraper ce qui est tout au fond en fasse partie ? Non, bien sûr. Alors, le rangement, le débarras fait assurément partie des étapes pour gagner en productivité et en sérénité.
Attention, je ne parle pas de cacher la misère, en retirant quelques objets ou vêtements superflus et en entassant discrètement dans un placard ce qui reste. Au contraire, tout ce qu’on ne sait pas ranger aujourd’hui, doit rester bien en vue afin que cela vous motive à leur trouver LA place qui leur convient.
J’avais 2 choses que je ne parvenais pas à ranger correctement faute de place. Il s’agissait de mon aspirateur et d’une grande panière à linge dans laquelle j’entreposais le linge propre avant le repassage. Dans mon minuscule appartement, pas la moindre place qui me permette d’y accéder facilement. Alors je les ai laissé bien en vue, dans le couloir, pendant plusieurs années jusqu’à ce que je fasse suffisamment de tri dans les placards pour leur trouver une place convenable. Et à présent je suis super fière de pouvoir circuler dans mon couloir sans avoir à faire attention à ces deux objets.
Alors aujourd’hui, nous allons poser ensemble quelques jalons, pour vous permettre de réfléchir à votre situation, de prendre la mesure de ce que vous voulez faire de votre intérieur. Puis je vous proposerai quelques méthodes d’organisation pour vous permettre d’atteindre votre objectif avec sérénité.
Imaginez vous dans quelques semaines, rentrer chez vous après une bonne journée au bureau et vous sentir libre et apaisée par la vue d’un intérieur ordonné ! Ça vous tente ? alors allons y.
Le dossier sera découpé en plusieurs articles, car il y a tant à dire qu’on ne peut tout faire tenir dans un seul article.
Le RANGEMENT au sens large s’inscrit dans une démarche volontaire et à long terme. Le but ultime étant de se réapproprier son espace de vie, de s’y sentir bien. C’est un processus à long terme, car le but n’est pas de faire un grand rangement un jour et puis de tout laisser aller à vau l’au jusqu’à la prochaine opération commando. La volonté est de procéder avec méthode afin de conserver pour toujours un espace ordonné et convivial, dont vous n’avez pas à rougir, même en cas de visite impromptue.

La méthode : les 5 S

Les japonais, toujours eux, ont synthétisé une méthode dans ce que l’on appelle “les 5 S” dans le monde du travail. Mais cette méthode n’est pas uniquement utile pour ranger ateliers ou bureaux, elle est utilisable absolument partout. Plus plus d’infos sur cette méthode, voici le lien vers Wikipédia, mais il y de nombreux sites et livres sur le sujet, principalement tournés vers l’utilisation professionnelle.
Voici la signification des 5 S qui sont en fait 5 mots japonais :
  • SEIRI : SupprimerDébarrasser. C’est l’action de trier, supprimer, jeter tout ce qui est inutile, obsolète, cassé etc. Cette étape englobe aussi des principes d’agencement des objets en fonction de leur fréquence d’utilisation.
  • SEITON : Situer = Ranger. Ordonner les choses de façon à les rendre facilement accessibles et utilisables pour les usages quotidiens. Ou encore facilement localisables pour les objets d’une utilisation plus restreinte.
  • SEISO : Scintiller = Nettoyer … Nettoyage de printemps bien sûr, mais pas uniquement, c’est aussi l’entretien quotidien qui permet à notre environnement de rester propre et agréable.
  • SEIKETSU : Standardiser = Organiser. Simplifier votre espace, pour le rendre toujours plus fonctionnel. Dans cette étape on va catégoriser les objets, les ranger dans les boites empilables par exemple, étiqueter …
  • SHITSUKE : Suivre = Etre Rigoureux. C’est la touche finale, la plus importante sur le long terme. Les règles que nous allons fixer pour notre organisation, il va falloir les appliquer chaque jour, sous peine de voir tous nos efforts s’évaporer. Il faudra aussi les faire appliquer à notre entourage, notre famille, car le but n’est pas de devenir un esclave du rangement derrière les enfants !
Voilà, donc nos 5 étapes définies. Vous avez déjà imaginé tout un tas d’applications dans votre intérieur, je présume. Gardez les bien en tête, nous allons les utiliser très bientôt !

LA PREPARATION

By failing to prepare, you are prepared to fail -Benjamin Franklin”
Quelque soit le domaine de votre vie dans lequel vous lancez un projet, la préparation est l’ étape cruciale. Il vaut mieux y passer un peu de temps que de vous lancer tête baissée de d’échouer au beau milieu.

1 – FIXEZ VOTRE OBJECTIF.

Premier pas, définir précisément votre objectif. Est ce une pièce, toute la maison, le garage, la cave, que vous voulez débarrasser ? Avez vous prévu une opération commando sur un week end ou vos vacances ou bien prévoyez vous de faire ça un peu tous les jours ? Personnellement, je vous recommande une bonne opération commando, et ensuite un affinage quotidien, si besoin. Mais il n’y a pas solution miracle qui peut s’appliquer à tout le monde, alors réfléchissez y et définissez ce qui s’adapte le mieux à vous, votre environnement. Par exemple, si vous prévoyez une opération commando sur un week end alors que vous avez des enfants en bas âge qui réclament une attention quasi permanente, il faudra sans doute prévoir de les expédier chez mamie pour plus de tranquillité.
Donc, posez vous, réfléchissez bien à l’objectif.
Rappelez vous aussi le but ultime. Est-ce faire de la place pour installer un bureau, créer un pièce pour le bébé qui arrive, déménager, se sentir mieux, en vue de travaux ?… bref visualisez ce but ultime et fixez les sous -objectifs ou étapes qui sont nécessaires pour l’atteindre.

Le bon objectif est SMART:

  • Simple / spécifique : par exemple, débarrasser et ranger l’abri de jardin. Verbe et complément précis, c’est tout.
  • Mesurable : on peut en mesurer régulièrement l’avancement et pour cela on va le découper en petites tâches . Par exemple :
    • Ranger la chambre des enfants.
      • trier les jouets
      • trier les vêtements
      • ranger les jouets des enfants
      • ranger les vêtements.

Quand ce fera fait,  vous barrerez de la liste et vous pouvez concrètement mesurer ce que vous avez fait ( en plus de le voir physiquement dans la pièce en question)

  • Atteignable / Ambitieux : Oui votre objectif doit être atteignable mais ambitieux aussi. Par exemple, Il est ambitieux de vous attaquer au débarras du grenier de 70 m², dans lequel vous entassez tout et n’importe quoi depuis 15 ans, mais ce n’est surement pas atteignable en 3 heures et toute seule. Il y a très peu de chance que cela fonctionne. Vous serez déçue. Fixez vous un objectif atteignable surtout en terme de temps. Estimez le temps et on le multiple par 2. ( technique perso car on sous estime toujours le temps réellement nécessaire). De même, le découpage d’une grosse tâche ambitieuse, en plein de petites, permet à cette tâche d’être plus facilement atteignable. Psychologiquement en la lisant, vous n’allez pas avoir l’impression d’un truc énorme et insurmontable.
  • Réaliste : Alors on oublie le magnifique intérieur vu dans un magazine de déco !!! On oublie les photos de placards impeccablement rangés et quasi vides. Pourquoi ? Vous connaissez beaucoup de personnes qui savent vivre avec 3 pantalons et 2 chemisiers dans leur penderie, vous ? Vous connaissez beaucoup de familles avec 3 enfants et un chien dont la maison est tellement nickel qu’on a l’impression qu’ils sont partis et ne reviendront jamais? Non, et moi non plus. Une maison doit vivre, ce n’est pas un musée. Donc soyez réaliste. Les photos d’intérieurs de ces magazines, sont comme les mannequins dans les magazines de mode, payés pour être belles, “photoshopées” et n’existent pas dans la vraie vie. Par ailleurs, pour avoir eu une amie qui avait un intérieur de magazine, je peux vous assurer que ce n’est pas agréable. Outre le fait qu’elle vous faisait comprendre qu’il fallait marcher sur les mains… rien que de s’asseoir dans le canapé, on avait l’impression de déranger le décor. C’est dire la convivialité !!! Bref oubliez ces images. Je vous conseille plutôt d’aller visiter des blogs de mamans sur le sujet, avec des vraies photos de la vraie vie.
  • Temporel : C’est à dire qu’il faut définir un temps pour atteindre cette objectif. On fixe la date de début  pour son objectif, ou sous objectif, le temps réaliste alloué et la date de fin. Comme indiqué plus haut, je suis plutôt partisane des interventions commando, mais c’est à vous que revient le choix du planning de mise en place en fonction de vos possibilités. Ne vous dites pas “quand j’aurais le temps et l’argent je m’y mettrai”. Ça ne coûte que du temps de s’y mettre et quand c’est pour gagner du temps que l’on procède au grand débarras, alors on peut considérer que c’est un investissement pour l’avenir. Vous dépensez un peu de temps aujourd’hui, pour en gagner beaucoup demain. En plus, vous gagnerez de l’espace et de la sérénité. Gagnant sur tous les tableaux !

OBJECTIF smart

Ainsi vous allez obtenir une liste des pièces que vous voulez ” attaquer”, et le planning pour chaque.
Rappelez vous toujours que la théorie des petits pas marche toujours. Un pas après l’autre, ou une marche à la fois, comme vous voulez.  Mieux vaux faire petit à petit sans s’arrêter, que beaucoup un jour et plus rien pendant un an.

 2 -L’ORGANISATION de L’ETAPE 1 – DÉBARRASSER :

 outils - organisation
Le jour J est proche. Vous allez commencer par organiser le chantier. Pour cela il vous faut
  • grands sacs poubelle, pour ce que vous allez JETER. En fonction des objets à trier, il vous faudra sans doute prévoir plusieurs sacs pour le tri sélectif ( ampoules, piles, électro ménagé, verre etc)
  • des grands sacs ” IKEA”, et ne me dites pas que vous êtes la seule personne au monde à ne pas avoir quelques sacs IKEA chez vous. Ils sont solides, maniables, idéaux pour notre opération GRAND DÉBARRAS.  A défaut de grands sacs, des cartons feront très bien l’affaire. Il vous en faut plusieurs, un pour ce que vous allez DONNER ( Emmaüs, Croix rouge, Secours Populaire ou autre), un pour ce que vous aller VENDRE ( brocante, le bon esprit etc…).  J’en profite pour vous recommander ce site ” C’est bon esprit” dont le concept permet de vendre entre particuliers et de reverser une partie de la somme à une oeuvre de charité ou une association. En plus c’est un de mes anciens collègues qui a eu cette idée de génie !
  • En fonction de ce que vous allez trier, il se peut que vous ayez besoin d’autres sacs pour ce que vous allez DÉPLACER, car leur place est ailleurs, ce que vous devriez peut être jeter mais pour lequel vous n’êtes pas encore prête et que vous allez reléguer dans une zone d’attente, ou alors l’objet ne vous appartient pas et vous avez besoin de consulter votre conjoint, votre ado pour clarifier le statut futur dudit objet.
  • Éponge, Essuie Tout, tablier, gants. Vous en profiterez peut être pour passer un petit coup d’éponge si nécessaire, mais ce n’est pas l’opération ménage !!
  • Un escabeau si besoin
  • Connaitre les jours de passage des ” encombrants” ou “monstres”, si vous devez vous débarrasser de meubles ou gros objets. Attention, tout ne peut être remis aux Encombrants. Renseignez vous soigneusement, sinon vous risquer de voir rester certains objets devant votre porte.
  • l’adresse du centre de tri sélectif le plus proche ( déchetterie), avec horaires et conditions ( il faut souvent une pièce d’identité et un justificatif de domicile) http://www.vidangefacile.com/fr/content/27-liste-des-dechetteries-en-france ce site me semble le plus complet pour l’ensemble de la France. Sinon, Google est votre ami 😉
  • la liste des papiers à conserver avec la durée de conservation. Voici le lien vers le site officiel pour avoir tous les détails : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F19134.xhtml
  • de vieux journaux pour emballer la vaisselle si nécessaire.
  • Éventuellement une amie pour vous donner un coup de main, et qui plus est sera certainement de bons conseils quand viendra le moment de trier, car elle aura une relation moins sentimentale que vous envers vos possessions.
  • un appareil photo pour la séance avant / après.
  • Du thé, des gâteaux, tout ce qui vous soutiendra !
  • Et enfin de la bonne humeur !
 C’est bon, vous vous sentez prête ?
Alors je vous laisse préparer votre objectif et votre planning et la semaine prochaine on s’y met !!
Cet article vous a plu ? partagez le sur votre page Facebook, votre compte twitter, Google + etc. C’est simple, cliquez juste sur les icônes à gauche de cet écran !

Get an Effective Organization with babysitters

On my very first post on this blog, I talked a little about babysitting, and especially how to get an effective organization with babysitters.

Here we will go a little further on the subject, which seems to interest some of my entourage parents.
The organization of child care is a true cross-subject, because from it depends on our peace of mind for the other activities of our lives, be they professional or personal. Indeed, if your after school childcare “system” is not ok, upon the arrival in the middle of the afternoon, you will start to stress, to ask if everything is going well, if your Chief will not give you a last minute task, causing you to leave the office on time, etc … All these thoughts, entirely justified, will then have a disruptive role and distract you from your goal, i.e. having a productive and effective day.
I will focus my subject here on babysitter, which is a topic I know well. However, many points are valid to choose a nanny.Continue reading →

S’organiser efficacement avec une baby-sitter

Lors de mon tout premier post sur ce blog, je vous avais un petit peu parlé du baby sitting, et plus particulièrement de comment s’organiser avec des baby-sitters.

Nous allons ici aller un peu plus loin sur le sujet, qui semble intéresser quelques parents de mon entourage.
L’organisation de la garde de enfants est un véritable de sujet de fond, car de cela dépend notre tranquillité d’esprit pour les autres activités de notre vie, quelles soient professionnelles ou personnelles. En effet, si votre système de garde du soir après les cours n’est pas au point, dès qu’arrivera le milieu de l’après midi, vous allez commencer à stresser, à vous demander si tout va bien se passer, si votre chef ne va pas vous donner une tâche de dernière minute qui vous empêchera de quitter le bureau à l’heure etc … Toutes ces pensées, tout à fait justifiées, vont alors avoir un rôle perturbateur et vous distraire de votre objectif à savoir avoir une journée de travail productive et efficace.
Je vais axer ici mon sujet essentiellement sur la baby-sitter, qui est un sujet que je connais très bien. Cependant, bon nombre de points sont tout aussi valables pour le choix d’une nounou.
Tout d’abord, il y a 2 types de recherches et de ” prestations”.
la baby-sitter ponctuelle, à qui vous aller faire appel pour une soirée en amoureux par exemple. Et la babysitter qui va récupérer vos enfants plusieurs fois par semaine à l’école, rentre à la maison avec eux et s’en occupe en attendant votre retour.
Dans les 2 cas vous ferez appel à des ados compétents, néanmoins, le recrutement d’une baby-sitter ponctuelle peut être un peu plus ” souple” que pour des prestations régulières.
Définissez clairement la prestation que vous souhaitez, de cela découlera le profil à recruter.
Basiquement, si vous avez 2 petits bouts en bas âge, avec biberons, couche etc, il est fort peu probable que la fille des voisins, d’à peine 14 ans, soit ” calibrée” pour les gérer ne serait ce qu’une soirée. Par contre, cette même jeune fille sera sans doute parfaite pour garder vos enfants après diner, avec un bon DVD s’ils ont 7 ou 8 ans. Il est donc important de bien définir la tâche et le profil qui vous semble adéquat. La définition est donc essentielle.

Où la trouver :

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :
  • bouche à oreille, questionnez les parents de votre entourage, à la sortie de l’école, à la fin des cours de sport etc …
  • regardez les petites annonces dans les commerces locaux, chez le concierge
  • sites internets spécialisés comme nounou-top  ou  aladom et bien d’autres
  • demandez au lycée de votre domicile s’ils ont un tableau de petites annonces que vous pouvez consulter ou bien sur lequel vous pouvez déposer une annonce.
  • imprimez des flyers à déposer dans les boites aux lettres autour de chez vous.
  • Pensez à bien anticiper votre recherche, cela prend du temps de trouvez les perles rares.

De combien de baby-sitters avez vous besoin ?

 Si vous avez recours à une baby-sitter pour les sorties d’école et les débuts de soirée, il y a plusieurs choses à prendre en compte:
  • vient elle seulement ponctuellement si vous avez une réunion tardive ou un déplacement
  • vient elle tous les soirs de la semaine
Pour des besoins ponctuels, 1 ou 2 baby-sitters peuvent suffire pour couvrir vos besoins. Si vous avez besoin d’une garde tous les jours, il sera prudent de recruter plusieurs baby-sitter, car d’une part les jeunes filles ne sont pas forcément volontaires pour travailler tous les jours,en raison de leurs cours, et d’autre part cela vous permet de sécuriser votre organisation.
En effet, comme expliqué dans mon précédent article, il faut prévoir le coup dur, le jour où votre jeune fille vous appelle à la dernière minute pour vous informer de son indisponibilité. Avoir donc plusieurs baby-sitters ” référencées”, va vous permettre de rapidement vous réorganiser pour pallier ce problème. Cependant, pour que ces baby sitteurs ” référencées” restent disponibles pour vous, il est nécessaire que vous leur donniez régulièrement du travail sinon elles iront voir ailleurs.
On peut par exemple alterner les jours, la première pour le début de semaine, la seconde en fin de semaine, une troisième pour les week end par exemple. Ou bien une semaine sur 2 ou sur 3. Bref ce qui sera le plus adapté.
Dans cette configuration , le choix de vos baby-sitters sera crucial.
Ainsi, il faudra éviter de choisir des personnes qui sont dans les mêmes niveaux scolaires. Par exemple, si vous choisissez 2 jeunes filles qui sont en première ou en terminale, vous pouvez être quasi certains qu’à compter de mars – avril vous ne verrez plus personne pour cause d’examen ( bac de français et bac général). Il faut le garder à l’esprit.

L’entretien de recrutement :

Dans votre entretien de recrutement , vous devrez poser clairement les questions sur
  • l’emploi du temps de votre future recrue,
  • la date de ses examens,
  • les dates de congés scolaires ( en fac ou écoles supérieures le calendrier des vacances ne correspond pas forcément à celui des “petites classes”).
  • Demandez lui de vous raconter son expérience de baby-sitter, de vous parlez des enfants qu’elle a déjà gardés, de ses petits frères et soeurs , l’âge des enfants qu’elle a eu à garder.
  • Demandez lui si elle a une tranche d’âge préférée.
  • Où habite-t-elle ? Devrez vous la raccompagner après sa prestation, peut elle prendre les transports en commun, a-t-elle une carte de transport etc …
  • Peut elle aider votre grand dans ses devoirs ? Faire prendre le bain ?
  • A-t-elle des notions de premiers secours ? Que ferait elle en cas d’accident ?
  • A-t-elle une assurance individuelle ou bien est ce celle des ses parents ?
  • Les activités qu’elle fait avec les autres enfants
  • son “niveau” en cuisine.
Il est important que vous ayez bien à l’esprit ou sur papier l’ensemble des questions que vous souhaitez lui poser. Préparez une check list, enregistrée sur votre téléphone ou votre ordinateur, de façon à  avoir sous la main lors du premier contact téléphonique

Gardez les pieds sur terre :

Avant le début de la prestation, il faut se mettre un certain nombre de réalité en tête :
  • la baby-sitter n’a pas encore été mère ( en général), ne lui demandez pas de fibre maternelle et encore moins d’avoir les mêmes réflexes que vous ! Elle ne va sans doute pas interpréter les pleurs de vos enfants aussi bien que vous . Elle doit bien évidemment être bienveillante et aimer le contact des enfants ( ou alors il faut qu’elle change vite de job).
  • Elle n’est ni docteur, ni infirmière. Evitez donc de lui confier des enfants très malades ou ayant une affection qui peut empirer rapidement. C’est votre rôle à vous. Dans le même esprit si votre enfant souffre d’allergie, d’asthme ou autre, vous devez prévenir la baby-sitter, lui indiquer où se trouve le traitement d’urgence, les coordonnées du médecin au cas où etc.
  • Elle n’est pas assistante maternelle professionnelle, ni monitrice de colo ( enfin pas toutes). Aidez la  dans le choix des activités à proposer à vos enfants. Sortez les films préférés, les jeux favoris etc… Certaines sont aguerries et viennent avec une panoplie d’activités mais pas toutes.
  • Elle n’a généralement pas fait d’école de cuisine. On évite donc de lui lancer négligemment ” il y a des légumes et de la viande dans le frigo pour le diner” ( crus et à cuisiner bien sûr). Non, vous prévoirez un plat simple à réchauffer ou cuire rapidement. Dites vous qu’au mieux, elle saura faire cuire des pâtes, voire un steak, comme ça, pas de mauvaises surprises. Mais à valider avec la jeune fille. Par ailleurs, en fonction des horaires, votre baby-sitter peut être amenée à dîner avec vos enfants, alors prévoyez le. Elle ne se contentera surement de la mini portion de purée que vous avez prévu pour votre enfant et d’une petite tranche de jambon !
  • Elle ne connait pas les habitudes de vos enfants. Pensez donc à préciser si le petit dernier a besoin qu’on lui coupe son steak en petit morceaux, s’il a droit au ketchup, s’il y a des allergènes qu’il faut absolument éviter etc …
  • Elle vous remplace pendant quelques heures, mais pour autant ne vive pas là. Soyez donc attentifs à ses questions, faites lui visiter les lieux pour qu’elle puisse prendre ses marques, indiquez lui où se trouvent les ustensiles de cuisine, les jeux, les biscuits pour le goûter, la trousse de secours, etc …
rangement - baby-sitterDu temps où mes enfants avaient besoin d’une baby-sitter le soir après la classe, j’avais installé derrière une porte de couloir, un panneau trouvé chez IKEA qui nous a été fort utiles. J’y avais rangé tout le nécessaire de première urgence médicale ( pansement, lingettes désinfectante, arnica). Mais aussi, les piles pour les jeux, quelques médicaments de premières nécessité qui m’avait été prescrit par le médecin et pour lesquels mes enfants n’avaient aucune contre indication ( doliprane, smecta, sirop doux, pommade vicks). En cas de nécessité, tout était à portée de (sa) main. Il y avait aussi les mouchoirs en papier, le doudou, bref tous les petits objets dont les enfants peuvent avoir besoin. Cet organiseur est toujours chez nous d’ailleurs, et il remplit toujours fidèlement sa tâche pour toute la famille.
Dans le même esprit, elle doit avoir à disposition une liste de contacts. Vous bien sûr, mais aussi des membres de la famille ou des voisins à contacter si elle ne peut vous joindre. Le médecin de famille, les pompiers, le samu, le plombier, le gardien de votre immeuble. Cette liste, bien en vue sur le frigo par exemple ou bien sur le tableau familial sera aussi précieuse pour vos enfants plus grands. Sur ce site un exemple de liste que vous pourrez facilement reproduire

Respecter les horaires

Définissez un délai de prévenance en cas d’annulation, et notamment en ce qui vous concerne, si vous annulez trop souvent à la dernière minute, attendez vous à avoir le même traitement en retour. D’autre part, si vous annulez très tardivement, n’hésitez pas à proposer un dédommagement à la jeune fille . Enfin, si vous lui indiquez un horaire de fin de prestation, tenez vous y. Quelques minutes de débordement peuvent être acceptables mais certainement pas de heures. Il en va de même pour la baby-sitter qui doit être très ponctuelle.

La rémunération :

Mettez vous d’accord sur le montant de sa prestation, à l’heure ou au forfait, en fonction de son expérience et des tâches qu’elle va prendre en charge. Vous trouverez ici les conseils sur le mode de rémunération et sur les aides possibles
Définissez les modalités de paiement, la première fois que j’ai fait appel à une baby-sitter je me suis rendue compte tardivement qu’elle ne voulait que des espèces alors que je n’avait que 10 euros dans le porte monnaie et elle ne voulait pas de chèque….
Payez la régulièrement selon les conditions convenues, tous les jours, une fois par semaine …

Préservez votre intimité et votre image :

Ne laissez rien ” traîner” qui pourrait être embarrassant pour votre baby sitter ( sex toys, substances illicites, films X etc …). Un tweet avec une jolie photo de vos ” ustensiles” peut faire quelques dégâts 😉

Fixez les règles :

Il s’agit de quelques règles de vie pour votre baby-sitter. Par exemple, pas de tabac, pas de films violents si les enfants sont à proximité. Interdire ou limiter l’utilisation de son téléphone lorsqu’elle s’occupe de vos enfants. Acceptez vous ou pas qu’une copine ( ou son petit copain) vienne la rejoindre dans la soirée ? Soyez clair sur l’accès à votre bar, votre frigo, votre placard, votre chambre  etc …

Préparez vos enfants :

Il est important de prévenir vos enfants, afin que ce ne soit pas une surprise de dernière minute. Si cela est possible, il est important que vos enfants puissent rencontrer leur future baby-sitter, surtout si elle doit venir les récupérer à l’école. Cela vous permettra aussi de voir son comportement avec eux, leur première réaction, même si, ne nous leurrons pas, les choses seront très différentes une fois que vous serez parti 😉
D’ailleurs, pensez à prévenir l’école ou le centre de loisirs. Certains établissements demandent un document écrit, avec la photocopie de la carte d’identité de la baby-sitter. Alors soyez prévoyant.
Soyez extrêmement clair dans vos demandes, quitte même à lui fournir une check-list de ce qui est à faire et dans quel ordre, afin de respecter les habitudes que vous avez données à vos enfants, même si dans certains cas, et notamment lors d’une soirée exceptionnelle du samedi, c’est aussi pour vos enfants l’occasion d’avoir une petite soirée ” sans les parents” et donc avec un emploi du temps différent des autres samedis. Pensez y c’est très important pour eux aussi et c’est un gage de réussite pour les prochaines fois !
Ensuite, faites la venir un peu en avance la première fois, si c’est pour une soirée, afin de lui expliquer votre domicile et les différentes règles qui régissent votre famille, et lui permettre de prendre quelques repères.
Une fois que vous êtes partis, il est essentiel de pouvoir rester joignable. Cela ne sert à rien de lui communiquer vos coordonnées si elle ne peut pas vous joindre en cas de besoin ! J’ai eu l’occasion de lire quelques blogs de baby-sitter pour la préparation de cet article et croyez moi, il y a vraiment des jeunes filles qui se retrouvent dans des situations bien difficiles pour leur âge et surtout des parents totalement inconscients.
Ensuite, il faut faire confiance et profiter, soit de votre soirée en amoureux, soit de votre journée de travail. La confiance est vraiment essentielle, mais il faut aussi éviter de “psychoter” à tout va. Si à votre retour, vos enfants sont ravis et vous harcèlent pour savoir quand sera votre prochaine sortie, c’est que tout va bien !!
Dernier petit truc pour les mamans jalouses, prenez UN baby-sitter 😉
Ce post vous a plu ? alors partagez le avec vos amis et n’oubliez pas de vous inscrire pour recevoir des infos sur les prochains articles !

Productivity at work – How to start a good day -3

productivity at work

Productivity at work is the  3rd step of our topic “How to start the day”

Previously :

You stood up after a good night’s rest, did your morning exercises. Your children, if you have some, got up also well rested, slowly. After small morning activities, you all had a good breakfast, and you left a tidy home.
You drop the little ones to school, to the nanny, or they are old enough to go to it alone .

You’re in your car or, in public transport to get to work. All right, you see?

This travel time, whatever it is, is still time for you. Read, listen to music or a podcast, think about a project you have, it is YOUR time. Then E-N-J-O-Y! Leave off your smartphone, avoid those calls from car that will annoy you in the morning. And for that, tell you:

I have to stay focused on my road. It is full of people who are not as awake as I am, who are very late because they are not as well organized than me, so I need all my vigilance.

And presto, play the music that energizes you, dance in the car, just for you. I love the music of Mannix from Lalo Shifrin; it gives me joy and energy!
Besides, I propose here a little hilarious video.

Here you are at the office, and you turn on your computer.

What to start with?

First keep in mind your goal: To have a productive day so that you will be satisfied. Those productivity consists in achieving what need to be done. But that will end at a specific time, that time where you will run to join your family, your gym, your friends to the movies … well your personal life. Reach out its professional and personal goals is nothing paradoxical, both are necessary and essential to your well being. And you must be satisfied on both sides.

The famous To Do List

First thing to deal with, your ToDo list for the day. Ideally, the day before leaving your office, you have already laid the foundation of your day. Jot down everything you have to do for each task, write some sub-tasks. For example, you have to organize a workshop on a subject so you might have:

  • Organizing meeting on X
  • set list of participants
  • find the perfect date
  • book a meeting room
  • draft the agenda
  • book meal trays, etc …
    and so on.

Then sort tasks by priority. Knowing that you are “fresh / cool” at this moment of the day, start with the most difficult action, eat your frog, even if it puts you off at first.
Also, plan a “fun” task i.e. something that makes you happy for the early afternoon, a time when we traditionally feel sluggish. The fun side will help you keep focus and motivation despite the slowdown.
Do not forget the “pain” task, one that does not motivate you. However, if you avoid it, it will cause calls, mail recovery, unexpected visits … and thus waste of time.
I recommend this excellent article by Shane Parrish, on a very productive vision of task prioritization.

This ToDo List can be done on a notepad, notebook or PC. I use Asana application for my ToDos and project management. The big advantage of this free application is that it is available on all media, PC, Mac, iOS and Android so that my ToDo follows me everywhere. I can easily add something there then I am traveling, in a meeting, etc. I use it for professional and personal tasks. I will have the opportunity to come back in a future post.

Small example below:

exemple asana productivité
exemple asana

There are many applications like this, do your market if you want to go digital!

Ok, the ToDo is done, then immediately start on the first task, one that is a bit difficult and requires concentration and time.
Turn off your phone or switch to silent, turn off all kind of notifications from your computer, close the door if you are in a business where office doors are always open, breathe deeply and go!

Two possible strategies to manage time and tasks.

  1. If it is a task that will require more than an hour of work, I recommend that you take a break of 10 minutes after 45-50 minutes. Studies show that beyond this period, attention relaxes. Get up, go greet some colleagues that you have not seen it yet, grab a coffee and go back to your task.
  2. For a shorter task, use the Pomodoro method. This is a timer for 25 minutes, then a 5 minutes break and again 25 minutes and so on. This technique allows you to chain several short tasks. The timer effect helps to focus quickly to complete the task. The app is available for PC or smartphone, or online. My favorite here. But you could also use you phone timer, a kitchen timer …

If someone interrupts you, remain firm and concentrate. Have a look to this interesting and detailed post ( in French) to help you handle interruptions, from “Temps action”. I have summarized in an infographic.

Dealing with interruptions

You can be yourself the cause of the interruption. An idea comes out of nowhere, about a “forgotten thing” or a ” to do”. I am specifically speaking to ladies, as we are the best for ideas coming at the most unexpected times, you know what I mean;-)? In this case, note there immediately and clear it from your mind and go on!

Inbox Management

Contrary to what many people believe, be glued to his mailbox all day is anything but productive. Your time is then grabbed by the incessant demands, and you are not in control of your time.
Good technique is to check you emails only twice or three times a day. Your colleagues must realize that email is not a tool for managing emergencies, there are phone calls for that and you are not a clone of Google! And please, do not be fooled by “I know I’ve already asked, but I can not find the data about XXX, and you’re so organized that you’ve probably kept.” Come on !!! Go away ….

Mails check should take you a few minutes to:

Browse mails “Inbox” and sort out.

There are many tools generally provided in your mail manager to help you make efficient sorting.

  • To or CC

Quickly view if you are the only recipient of an email or copy only. That allows you to manage the reading priorities.Here is an example of a filter with Lotus Notes. This is not set by default, so you have to do it yourself

paramétrage filtre lotuc
paramétrage filtre lotus

Three kind of icons will be positioned on each mail header, to define what is to be read first (blue dot), second (blue / white) and in last (white dot)

  • Assign color

You can assign a color to recurring senders (your boss, a client), etc … which will help you to sort their mails.

  • Automation

Finally, automation sorting, your newsletters, for example, activity reports you regularly receive and which do not have a sense of emergency.
Just read the emails. All emails that need less than 2 minutes of work, treat them immediately and classified them. This is not a homemade advice; it comes from the world-known technique GTD (Getting Things Done) David Allen, Guru in time management. I practice the ” 2 minutes rule” for long, and I guarantee you its relevance, not just for mail, but in all daily tasks.

Sort the remaining messages into different categories:

  • To deal with now (i.e. soon)
  • To deal with later (but not forget). Remember also to use reminders or bookmarks with a due date to meet the senders proposed deadline.
  • Trash after reading
  • Archived

mailbox

So, your inbox is empty; you close the box soon after added to your To Do the actions to process from the “to deal with now” folder and you continue your tasks. We can not necessarily reach 0 inbox every day but keep the goal of achieving at least on Friday. And it is quite realistic!

Possible variant:

In some organizations, there is a night life either because of the industry or because of the global coverage of your company. Therefore it is sometimes impossible to ignore reading mails at first in the morning. In this case the first thing to do would be to quickly process mails as described above in order to integrate possible emergencies in the ToDo list item. To help you, and to prevent your mailbox becomes your tasks manager, most Todo management applications offer the ability to send email from your mailbox to this app and thus transform the mail into task. This is possible with Asana I mentioned above. More on that in my next article.

Calendar management and meetings:

Another crucial point of the office morning routine is calendar.

  • You put in priority meetings with the place where they take place, and the time go to there.
    You could try to limit for no more than two meetings per day, to allow time for your other tasks. According to experiments, either all in half a day, one in the morning and the afternoon.
  • For those who use shared calendars or accessible to all, do not forget to schedule when you decided to work on a particular issue. Indeed, the advantage of these calendars is the acces to colleagues availability. The risk is that your charming teammates schedule meetings at ” available” times on your calendar but where you have planned to work on a specific topic . So block these hours ” for you” to avoid disappointment.
  • Also avoid the automatic processing of calendar entries proposed by some applications, YOU are the master of your calendar, and as a result you confirm what goes there. And do not hesitate to refuse meetings that are not accompanied by an agenda, especially if you do not know why you’re invited.
  • Finally, let “free” zones in your calendar, allowing you the flexibility to deal with emergencies, respond to unexpected demand. By the way, you will not be the overwhelmed person who needs a 4 weeks notice for a meeting.
  • Feel free to firmly hold your calendar. I mean by that, to “charge” for every unexpected “upheaval” . How can you achieve unrealistic goals that your new boss has given you if he spends his time playing the big messes-all with your organization? Hold on, and use time “buffer”.
    “Sorry, I am not available for an unscheduled point, but what do you think of Thursday at 4 pm?”
    Does this sound hard? Try you will be surprised!
  • Or negotiate
    “Ok for this meeting, but in this case I will need one more day to treat the X”
    This is the principle of quid pro quo or “no concession without consideration” and other business ( and personal ) balanced relationships.

Last on the calendar management, is punctuality.

Nothing is worse than being on time for a meeting, and having to wait 30 minutes or more.

Two tips:

  • You are the organizer; you should always be on time (and by that I mean early, meeting room ready to receive attendees). Wait 5 minutes the “last” attendees and start the meeting and too bad for latecomers.
    Another point when latecomers arrive, do not summarize the situation for them; Wait for the break. You do not have to fall behind on your agenda because of them. You do not have to interrupt or cut the creative impulse of the rest of the team for them. Why else would they be on time next time? And for Parisian (which I am), stop with the famous Parisian quarter of an hour! There is enough information tools to help you avoid traffic jams or to leave early … and arrive on time. If others do why not you?
  • You are an attendee, and your organizer is late. Examine circumstances (snow, transport strikes or other extreme factors). If none of these “reasons” are present, after 20 minutes of waiting, I go, especially if the guy has not bothered to prevent the delay. If he warned, or if I made a long road to get to the appointment I do that. Upon the arrival of the organizer, I tell him that the meeting was scheduled to end at a certain time and that I have commitments after that. I will not be able to stay longer to compensate for the delay. And tell yourself that you are not lying. After this meeting you definitely have not planned to go back to your office to sleep, haven’t you? You are organized and, for this reason, have some things scheduled after this meeting.

Keep in mind that punctuality is “the politeness of kings”. By that you show your respect to the time given by your colleagues or contacts. The constant delay is also a sign that the latecomer considers that his time is much more valuable than the others, and as such he can do what he wants.

Other factors for better productivity in the office:

Do not waste time chatting:

You always have in mind your precise office leaving time, satisfied by your accomplishments of the day.
So, don’t dwell one hour at the coffee machine with colleagues. I do not mean to be antisocial, far from it, but a few words are enough. You can have lunch with colleagues, visit them outside the office! Today you are here to be productive and be SATISFIED with your working day and not trying to pester because you have not completed this or that.

Chase the social loafer

However, you may also be disturbed by the social loafer. I’m sure you know at least one or … I have two well in mind! People charming, jovial, but always seem to wander in corridors, generally not busy and on the lookout for an ear to listen:

  • small problems
  • Last weekend / holiday / short trips boast
  • the secrets that they should not tell you but that you entrust all the same (as in the whole floor)
  • Conspiracy in progress against them. Since that everyone wonders what they are still there, fantasies are going well. From freemason to relative of the CEO, or “the guy who was great but never recovered from his divorce eight years ago” … Maybe he discovered that you made secret incantations against him 😉

As they are charming, it is very difficult to “chase”, but again you have to hold on and do not hesitate to be strict on the fact that you have tasks (you). Even offended a bit, it does not matter. In addition, to convince you, try going disturbing the guy the one and only time he is busy (maybe it will be difficult to find that moment;-)). You will be surprised to see how he will send you packing! Try and tell me!

Last thing, leave on time !! It is possible!

If you also have tips and tricks to improve your productivity in the morning, let us know !!!

Enjoy this article to you? Then share it on all social networks of the universe !! Thank you in advance and see you soon! Do not forget to subscribe to our newsletter !

Thanks to Sebastien Rives for his wonderful picture !

La productivité au bureau – Bien démarrer la journée – 3-

la belle vague - Sébastien Rives
Bonjour à tous, nous voici arrivés à la 3ème étape de notre dossier ” Comment bien démarrer la journée – la productivité au bureau.
Petit rappel des épisodes précédents :
Vous vous êtes levé après une bonne nuit de repos, avez fait vos exercices matinaux.  Vous enfants, si vous en avez, se sont levés eux aussi en plein forme, calmement. Après les petites activités matinales, vous avez tous pris un bon petit déjeuner, et vous avez quittés une maison ordonnée.
Vous déposez les petits à l’école, chez la nounou, ou bien ils sont assez grands pour  aller seuls en cours et vous voilà dans votre voiture ou bien dans les transports en commun pour vous rendre au travail. C‘est bon, vous visualisez ?
Ce temps de transport, quel qu’il soit, est encore du temps pour vous. Lire, écouter votre musique ou un podcast,  réfléchir à un projet que vous avez, bref c’est du temps à vous. Alors P-R-O-F-I-T-E-Z  E-N !  Laissez loin votre smartphone, les coups de fil ” boulot” depuis la voiture qui vont vous agacer dès le matin. Et pour cela, dites vous ceci
je dois rester concentré(e) sur ma route, il y a pleins de gens qui ne sont pas aussi réveillés que moi, qui sont très en retard car ils ne sont pas aussi bien organisés que moi, donc j’ai besoin de toute ma vigilance
Et hop, à la place mettez à fond le morceau de musique fétiche qui vous énergétise, dansez dans la voiture, bref, rien que pour vous. Moi j’adore la music de Mannix   de Lalo Shifrin  , ça me donne un super pêche !
D’ailleurs je vous propose ici une petite vidéo à mourir de rire.
Vous voici au bureau, vous vous installez et allumez votre PC.

Par quoi commencer en arrivant au bureau ?

Tout d’abord garder à l’esprit votre objectif : Passer une journée bien remplie, productive, donc vous serez satisfait(e), mais qui prendra fin à une heure bien précise, heure à laquelle vous courrez rejoindre vos proches, votre salle de gym, vos copines au cinéma … bref votre vie personnelle. Parvenir à remplir ses objectifs professionnels et personnels n’a rien d’antinomique, les deux sont nécessaires et essentiels à votre bien être. Et vous devez être satisfait(e) sur les 2 tableaux.

La fameuse To Do List

Première chose à faire, votre ToDo list pour la journée. Idéalement, la veille avant de quitter votre bureau, vous avez déjà jeté les bases de votre lendemain. Inscrivez y tout ce qui vous avez à faire et pour chaque tâche, notez quelques sous tâches. Par exemple, vous devez organiser une réunion de travail sur un dossier vous pourriez donc avoir :
  • Organiser réunion sur X
    • définir liste des participants
    • trouver la date idéale
    • réserver une salle
    • rédiger l’ordre du jour
    • prévoir les plateaux repas etc…

et ainsi de suite.

Classer ensuite les tâches selon leur priorité. Sachant que vous êtes bien ” frais/fraîche” pensez à commencer votre journée par l’action là plus ardue, même si elle vous rebute de prime abord.
Prévoyez aussi une tâche ” fun” c’est à dire quelque chose qui vous fait vraiment plaisir pour le début d’après midi, période où nous avons traditionnellement un petit “coup de mou”. Le côté plaisir vous aidera à vous concentrer et vous serez très motivé(e) malgré la baisse de régime.
N’omettez pas les tâches ” pénibles”, celle qui ne vous motivent pas mais qui, si elles ne sont pas faites, vont vous causer appels, mails de relance, visites impromptues … et donc perte de temps.
Je vous recommande cet excellent article de Shane Parrish, en anglais, sur une vision très productive de la priorisation des tâches.
Cet exercice de ToDo List peut être fait sur un bloc note, un carnet ou sur votre PC. J’utilise l’application Asana pour mes ToDos, et pour la gestion des projets. Le gros avantage de cette application gratuite, est qu’elle est disponible sur tous les supports, PC, Mac , iOS et android, ce qui fait que ma ToDo me suit partout, et que je peux aisément y rajouter quelque chose alors que je suis en déplacement, en réunion etc. Je l’utile pour le professionnel et le personnel. J’aurai l’occasion d’y revenir d’un un prochain article.
 
Petit exemple ci dessous :
exemple asana productivité
exemple asana
Il existe de nombreuses applications de ce type, faites votre marché si vous voulez passer au numérique !
Ok, la ToDo est faite, alors lancez vous immédiatement sur la première tâche, celle qui est un peu ardue et qui requiert concentration et temps.
Éteignez votre téléphone, ou mettez en silencieux, fermez la porte si vous êtes dans un entreprise où les portes de bureau sont toujours ouvertes, respirez à fond et “en avant Guingamp”.

Deux stratégies sont possibles pour la gestion du temps et des tâches.

Si c’est une tâche qui vous demandera plus d’une heure de travail, je vous recommande de prévoir une petite pause de 10 minutes après 45-50 minutes. Les études montrent qu’au delà de cette période, l’attention se relâche. Levez vous, allez saluer quelques collègues que vous n’avez pas encore vu, prenez un café et retournez à votre dossier.
Si jamais on vient vous interrompre, sachez rester ferme et concentré(e). Voici un article très intéressant et très détaillé qui vous aidera à traiter les interruptions, issu de “Temps Action” dont j’ai fait un résumé en infographie.
Vous pouvez être vous même la cause de l’interruption, une idée arrive de nulle part, à propos d’une chose oubliée ou à faire ( et je m’adresse très particulièrement à vous mesdames, nous qui sommes les pro des idées qui arrivent aux moments les plus inattendus, vous voyez ce que je veux dire 😉 ??) Dans ce cas, notez là immédiatement et chassez là de votre esprit et on reprend !
gérer les interruptions
gérer les interruptions
Pour une tâche dont vous estimez la durée plus courte, utilisez la méthode du ” pomodoro“. Il s’agit d’un minuteur, d’une durée de 25 minutes, puis une pause de 5 minutes et à nouveau 25 minutes et ainsi de suite. Cela vous permet d’enchaîner plusieurs tâches de courte durée. L’effet timer, aide à se concentrer rapidement pour achever le dossier rapidement. Des appli sont disponibles pour PC ou smartphone, ou encore en ligne. Mon préféré ici

La gestion de la boite mail

Contrairement à ce que beaucoup de personnes croient, être scotchés à sa boite mail toute la journée est tout sauf productif. Votre temps est alors happé par les demandes incessantes, et vous n’êtes absolument pas maître de votre temps.
La bonne technique est de ne la consulter que 2 ou 3 fois par jour. Vos collègues doivent comprendre que le mail n’est pas un outil pour gérer les urgences, il y a le téléphone pour cela et que vous n’êtes pas non plus le clone de Google ! et ne vous laissez pas avoir par ” je sais que je te l’ai déjà demandé, mais je n’arrive plus mettre la main sur XXX, et toi tu es tellement organisé(e) que tu l’as sans doute conservé”. Ben voyons !!! Va voir ailleurs ….
La consultation ne doit vous prendre que quelques minutes pour :
Parcourir les mails “Inbox” et les classer.
Il existe de nombreux outils généralement prévus dans votre gestionnaire de mail pour vous aider à faire un tri efficace :
  • visionner rapidement si vous êtes le seul destinataire d’un mail, ou bien en copie seulement. Ce qui vous permet de rapidement gérer les priorités de lecture

voici un exemple de filtre avec Lotus Notes. Ce n’est pas paramétré par défaut, il faut donc le faire soi même

paramétrage filtre lotuc

Ici 3 types d’icônes seront positionnés sur chaque entête de mail, permettant de définir ce qui est à lire en premier ( pastille bleue), second (bleu/blanc) et enfin en dernier ( pastille blanche)
  • Vous pouvez attribuer une couleur aux expéditeurs récurrents ( votre chef, un client) etc … ce qui vous aidera à adresser les mails au plus vite
  • Enfin, l’automatisation de classement, vous les newsletters par exemple, des rapports d’activité que vous recevez régulièrement et qui n’ont pas un caractère d’urgence.
Vient la lecture des mails. Tous mails qui vous demandent moins de 2 minutes de traitement, traitez les immédiatement et classés les. Ce n’est pas un conseil maison, cela vient de la mondialement connue technique GTD ( Getting Things Done) de David Allen, Guru en matière de gestion de temps. Je pratique depuis trèèèèès longtemps et je vous garantis la pertinente du conseil, non seulement pour les mails, mais dans toutes tâches quotidiennes.
Ensuite vous allez classer les mails restants en différentes catégories, par exemple :
  • A traiter maintenant ( c’est à dire prochainement)
  • A traiter plus tard ( mais à ne pas oublier) . Pensez d’ailleurs à utiliser les rappels ou signets avec une date de fin, afin de répondre dans les délais proposés par l’expéditeur si besoin.
  • la corbeille après lecture
inbox lotus notes
inbox

Et votre inbox est vide, vous refermez vite après avoir ajouté à votre To Do les actions à entreprendre pour traiter les mails ” à traiter maintenant” et vous poursuivez votre journée. On ne peut pas forcément atteindre le 0 inbox tous les jours, mais gardez comme objectif d’y parvenir au minimum en fin de semaine. Et c’est tout à fait réaliste !

Variante possible :

Dans certaines organisations, il y a une vie la nuit, soit du fait du secteur d’activité ou bien du fait de la couverture mondiale de votre société. Par conséquent il est parfois impossible de faire abstraction de la lecture des mails à peine arrivé au bureau. Dans ce cas la première chose à faire serait de traiter rapidement les mails comme indiqué plus haut afin de pouvoir intégrer les éventuelles urgences dans la ToDo list du jour. Pour vous y aider, et afin d’éviter que votre boite mail ne devienne votre tasks manager, la plupart des applications de gestion de Todo offrent la possibilité d’envoyer des mails depuis votre boite mail vers cette appli et de transformer ainsi le mail en tâche. Cela est possible avec Asana dont je vous parlais plus haut. J’y reviendrai dans mon prochain article.

La gestion de l’agenda et des réunions :

Autre point crucial de la matinée, l’agenda.
  • Vous y mettez en priorité vos réunions, avec le lieu où elles se passent, vos déplacements, rendez vous.
  • Visez à ne pas avoir plus de 2 réunions par jour, pour vous laisser le temps pour vos autres tâches. Selon les expériences, soit toutes sur une demi journée, soit une le matin et une l’après midi.
  • Pour tous ceux qui utilisent des agendas partagés ou bien accessibles à tous, n’oubliez pas de rentrer dans votre agenda les plages horaires où vous avez décidé de travailler sur tel ou tel dossier. En effet, l’avantage de ces agendas partagés est de pouvoir visualiser la disponibilité de ses collègues, notamment pour l’organisation rapide de  réunion ou de déplacement. Le risque est donc que vos charmants collègues vous proposent des réunions à des moments ” libres” sur l’agenda mais où vous avez prévu de travailler sur un sujet précis ou préparer vos réunions. Bloquez donc ces périodes afin d’éviter tout désagrément.
  • Évitez aussi le traitement automatique des entrées d’agenda proposés par certaines applications, VOUS êtes maître de votre agenda et donc Vous validez ce qui y rentre. Et n’hésitez pas à refuser les réunions qui ne sont pas accompagnées d’ordre du jour, surtout si en plus, vous ne voyez pas pourquoi vous êtes conviés.
  • Enfin, laissez des zones ” libres” dans votre agenda, qui vous permettra une certaine souplesse pour traiter des urgences, répondre à une demande imprévue, et ne pas passer pour la personne débordée qu’il faut solliciter avec 4 semaines de préavis pour avoir une chance de la voir.
N’hésitez pas à tenir fermement votre agenda. Je veux dire par là, faire payer cher tout ” chamboulement” inopiné. Comment pouvez vous atteindre les objectifs irréalistes que votre nouveau patron vous a donnés s’il passe son temps à jouer au grand chamboule-tout avec votre organisation ? Tenez bon, et utilisez les périodes “buffer”.
Désolée, je ne peux pas me libérer pour ce point non prévu, mais que penses tu de jeudi à 16 h ?
Cela vous parait difficile ? essayez vous serez surpris(e) !
Ou bien, négociez
Ok pour cette réunion, mais dans ce cas j’aurai besoin d’une journée de plus pour traiter le dossier X
C’est le principe du donnant – donnant, du ” pas de concession sans contrepartie” et autre relation professionnelle ( et personnelle) équilibrée.
Dernier point sur la gestion de l’agenda, la ponctualité. Rien de pire que d’être à l’heure à une réunion , et de devoir attendre 30 minutes ou plus.
2 conseils :
  1. Vous êtes l’organisateur/rice,vous devez toujours être à l’heure ( et par là je veux dire en avance, salle prête pour recevoir les participants). Attendez 5 minutes les participants et commencez la réunion et tant pis pour les retardataires. Autre point, quand les retardataires arrivent, ne leur faites pas de résumé de la situation; Attendez la pause. Tant pis pour eux. Vous n’avez pas à prendre du retard sur votre agenda à cause d’eux, et vous n’avez pas à vous interrompre ou couper l’élan créatif du reste de l’équipe pour lui. Sinon, pourquoi serait il à l’heure la prochaine fois ? Et pour les parisiens ( dont je suis) , arrêtez avec le fameux quart d’heure parisien ! Il y a suffisamment d’outils d’informations pour vous permettre d’éviter les bouchons ou bien de partir plus tôt… et d’arriver à l’heure. D’autre le font pourquoi pas vous ?
  2. Vous êtes participant(e) et votre organisateur n’est pas à l’heure. Évaluez les circonstances ( chutes de neige, gréves des transports ou autre facteurs extrêmes). Si aucune de ces “raisons” ne sont présentes, personnellement après 20 minutes d’attente, je pars, surtout si l’organisateur n’a pas pris la peine de prévenir de son retard. Il a prévenu, ou bien que j’ai fait une longue route pour me rendre au rendez vous, lors de l’arrivée de l’organisateur, je rappelle simplement que la réunion devait se terminer à telle heure et que j’ai malheureusement des engagements après qui ne me permettront pas de rester plus longtemps pour compenser le retard. Et dites vous bien que vous n’êtes pas en train de mentir. Après cette réunion vous n’aviez certainement pas prévu de rentrer à votre bureau pour buller, n’est ce pas ? Vous êtes organisés et avez donc quelques choses de prévus après cette réunion.
Conservez à l’esprit que la ponctualité est ” la politesse des rois“, et qu’en l’étant vous montrez votre respect du temps qui vous est accordé par vos collègues ou contacts. Le perpétuel retard est par ailleurs signe que le retardataire considère que son temps est bien plus précieux que celui des autres et qu’à ce titre il peut faire ce qu’il veut.

D’autres facteurs vont favoriser votre productivité au bureau :

Évitez de perdre du temps en bavardages :

Vous avez toujours à l’esprit votre heure de départ précise du bureau, satisfait(e) de vos réalisations du jour.
Du coup, évitez de vous appesantir 1 heure à la machine à café avec vos collègues. Je ne vous dis pas d’être asocial(e), loin de là, mais quelques mots suffisent. Vous pouvez déjeuner avec vos collègues, les voir en dehors du bureau ! Aujourd’hui vous êtes là pour être productif/ve et surtout repartir SATISFAIT(E) de votre journée et pas en train de pester parce que vous n’avez pas bouclé ceci ou cela.

Chassez le boulet :

Cependant, vous pouvez aussi être dérangé(e) par le “boulet” de service. Je suis sure que vous en connaissez au moins un ou une, … j’en ai 2 bien en tête!  Des personnes absolument charmantes, joviales, mais qui semblent errer en permanence dans les couloirs, généralement peu occupées et à l’affut d’une oreille pour écouter :
  • les petits problèmes
  • le dernier weekend /vacances / sorties bref se vanter
  • les secrets qu’ils ne devraient pas vous dire mais qu’ils vous confient tout de même ( comme à tout l’étage)
  • la conspiration pour les virer. il faut dire que depuis le temps que tout le monde se demande ce qu’ils font encore là, que les fantasmes vont bon train. Depuis le francmac, au parent éloigné du patron en passant, par “le gars qui était super et qui ne s’est jamais remis de son divorce il y a 8 ans”… ce serait il rendu compte que vous faites secrètement des incantations pour qu’on vous débarre de ce boulet???

Comme ils sont charmants, il est très difficile de les ” chasser”, mais là encore il faut tenir bon et ne pas hésiter à être fermes sur le fait que vous avez du boulot ( vous). Quitte à le froisser un peu, ce n’est pas grave. D’ailleurs, pour vous en convaincre, essayez d’aller déranger votre ” boulet” la seule et unique fois où il est occupé ( ce sera peut être difficile de trouver le moment ;-)). Vous serez surpris(e) de constater la façon dont il va vous envoyer sur les roses ! essayez et dites moi !

Dernière chose , partez à l’heure !! C’est possible !
Si vous aussi vous avez des trucs et astuces pour améliorer votre productivité dès le matin, faites nous en part !!!
Cet article vous a plu ? Alors partagez le sur tous les réseaux sociaux de l’univers !! Merci d’avance et à bientôt !

Morning’s ritual – how to start a good day -2

le rituel du matin - morning ritual

To start a good day is our goal. Our full day will dependent on those few minutes. Establish a morning ritual is essential!

You have started to work on the morning organization, and get up to the ideal time to avoid the morning run. Let’s take a moment to create a morning ritual that will make you productive all day long .

You should start gently to wake up your body and mind.

Whether you live alone or in a couple, plan your morning early to spend a few minutes with yourself. This moment, this ritual is yours, and you will dedicate you fully and without distraction.

Stimulate your energy

Every morning , do some self-massage exercises to stimulate your body, blood circulation, and energy. I found on YouTube a video that shows some exercises just after awakening.

Boost energy in the morning by Karine Smagghe.

I began by viewing the weekend and do the exercises. Then for a few weeks, I launched the video on my smartphone to not miss the various movements. Now that I know the “choreography” by heart and I do not need to watch it anymore. It takes me about 5 minutes, and I guarantee that I feel awake.
Many videos of this type are available on the Internet so make your market! During those few minutes, your mind must stay focused on your body. This is not the time to anticipate the rest of the day, we are here and now, in pajamas, in the living room or room and stimulated energy.

Be physically active

Then we can continue with a daily sport. Depending on your taste, a jogging, a session of yoga, pilates, stretching, what suits you. This session will not be long, 15 to 20 minutes, unless you can allow more time for your morning routine into your schedule. You wake up your muscles, your joints.

If you have no clue or would like to be “encouraged”, again, YouTube offers thousands of sessions of a few minutes. However, be careful to check your health before you jump into a sport.

I offer a few examples of what I tested and which, to date, is best for me, and I practice every morning.

Beginners Morning Yoga For Energy – 20 Minute Workout Stretch & Flexibility Routine

Fitness Master Class – Stretching Global

Below are the exercises that I practice every day:

Again, you choose what suits you. It is important if you are new, watch the exercises several times during the weekend in order not to lose time in the morning. If you hesitate, why not switch several types of activities? And for those who are more equipped,use your bike, elliptical, treadmills … take care to warm up before!

If you decide to follow a tutorial as those presented above, store the video in your personal playlist “sport” to find it quickly in the morning. After a few weeks, you should be able to practice without the video if you prefer.

Being Here and Now

Once you master your movements, pay close attention to the routine. The risk is to do the movements by automation and let his mind wander. The ritual is focused on you. Concentrate: Here and Now.

[ctt title=”Listen to your body and feel its reactions. Stay focused on yourself” tweet=”Be Here and Now when practicing the physical activity of your morning ‘ ritual via @productivYou http://ctt.ec/n1FU6+ ‎” coverup=”n1FU6″]

Stimulate your mind

If you do not  wish to practice exercise or have enough time, take a few minutes

  • to read,
  • to write in your journal or book that you’ve never started (or finished),
  • To learn a foreign language …

Have an event just for you that will feed your mind. Moreover, leave your mailbox out. This could wait for your arrival at the office, the world will not collapse if you do not read them before your arrival at the office!

In the shower, plan your day

Moreover, always quiet, proceed to the next phase, the shower. Why talk about the shower? Because in the shower, we begin to see our day. Ask your surroundings, you’ll be surprised at the number of people who reviews their schedule in the shower and organizes the various tasks.

There may have a scientific explanation for this, and if you know it, I will be happy to hear it!

So in the shower, you visualize your day, the main points (an important meeting, a task that has to be done , etc. …) Remember my last advice. The night before we take a look at the schedule of the next day, thus avoiding unpleasant surprises. By doing that we record all relevant information that will help your brain to find the best way to organize and process.

Now you are ready to prepare the children, the real breakfast and take a moment to discuss the future day with the rest of the family. You will not hesitate to remind children how you are proud of them and tell them how you love them (even if they are grumpy teenagers!)

Finally, leave on time!

Small summary of the ritual in an infographic:

The morning ritual – productivyou

morning ritual

Your turn now, and play with this ritual in order to find the one that energizes you the most. I guarantee that you will quickly feel the benefits of this morning ritual.

In the third step, we will see the arrival at the office!

Thank you for your attention and do not hesitate to promote this blog around and share on all social networks. Sign up to receive notifications of future articles!

Have a nice day !

Le rituel du matin – Comment bien démarrer la journée 2 –

le rituel du matin - morning ritual

Bien commencer la journée c’est notre objectif à tous. De ces quelques minutes dépendent bien souvent la façon dont va se dérouler toute notre journée. Mettre en place un rituel du matin est essentiel !

A présent que vous avez commencé à travailler sur l’organisation matinale, et que vous vous levez à l’heure idéale pour éviter la course du matin, prenons quelques instants pour créer un rituel du matin, qui vous rendra très productif pour toute la journée.

Le matin doit vous permettre de démarrer en douceur, de réveiller votre corps et votre esprit.

Que vous viviez seul(e) ou en couple, organisez votre début de journée pour passer quelques minutes avec vous même. Ce petit moment, ce rituel, est le vôtre uniquement et vous vous y consacrez entièrement et sans distraction.

Stimulez votre corps

Tous les matins au réveil, faites quelques exercices d’auto-massage, pour stimuler votre corps et faire circuler le sang et l’énergie. Personnellement j’ai trouvé sur You Tube une vidéo qui présente quelques exercices à faire dès le réveil.

Booster son énergie dès le matin par Karine Smagghe.

J’ai commencé par la visionner le week end et faire les exercices. Puis pendant quelques semaines, je lançais la vidéo sur mon smartphone pour ne rien rater des différents mouvements et à présent, je connais la ” chorégraphie” par cœur et je n’ai plus besoin de visionner. Cela me prend environ 5 minutes et  je vous garantis que je me sens bien réveillée. De nombreuses vidéos de ce type sont disponibles sur l’internet alors faites votre marché ! Pendant ces quelques minutes votre esprit doit rester concentré sur votre corps. Ce n’est pas le moment d’anticiper le reste de la journée, on est ici et maintenant, en pyjama, au milieu du salon ou dans sa chambre et on stimule son énergie.

Pratiquez une activité physique

Ensuite, on peut poursuivre par une petite activité sportive quotidienne. En fonction de vos goûts, un petit jogging, une séance de yoga, de pilates, du stretching, ce qui vous convient. Cette séance ne sera pas très longue, 15 à 20 minutes, ou beaucoup plus si vous pouvez prévoir plus de temps pour votre rituel matinal dans votre planning. Vous réveillerez ainsi vos muscles, vos articulations.

Si vous n’avez pas d’idée d’activité ou bien souhaitez être ” encouragé”, encore une fois, You Tube propose des milliers de séances de quelques minutes. Attention toutefois à vérifier votre état de santé avant de vous lancer dans une activité sportive.

Je vous propose ici quelques exemples de ce que j’ai testé ainsi que ce qui, à ce jour, me convient le mieux et que je pratique tous les matins.

Beginners Morning Yoga For Energy – 20 Minute Workout Stretch & Flexibility Routine

Fitness Master Class – Stretching Global

Ci dessous les exercices que je pratique tous les jours :

Encore une fois, vous choisissez ce qui vous convient. Il est important si vous débutez, de bien visionner plusieurs fois les exercices pendant le week-end afin de ne pas perdre de temps le matin. Si vous hésitez, pourquoi ne pas alterner plusieurs types d’activités ? Et pour ceux qui sont plus équipés, vélo d’appartement, elliptique, tapis de courses … en prenant soin de bien s’échauffer avant !

Si vous décidez de suivre un tutoriel comme ceux présentés ci dessus, pensez à enregistrer la vidéo sélectionnée dans votre playlist personnelle ” sport” afin de la retrouver très vite le matin. Au bout de quelques semaines, vous devriez être en mesure de vous passer de la vidéo si vous préférez.

Etre Ici et Maintenant

Une fois que vous maîtriserez vos mouvements, faites très attention à la routine. Le risque est de faire les mouvements par automatisme et de laisser son esprit vagabonder. Le rituel est axé sur vous. Concentrez vous : Ici et Maintenant.

Ecoutez votre corps, ressentez ses réactions, appliquez vous à toujours améliorer vos mouvements, restez concentré sur vous même.

Stimulez votre esprit

Pour ceux ou celles qui ne souhaitent pas pratiquer d’exercice ou pour ceux qui disposent de suffisamment de temps, prenez quelques minutes pour lire, pour écrire dans votre journal ou ce livre que vous n’avez jamais commencé (ou terminé), apprenez une langue étrangère… Ayez une activité rien qu’à vous qui nourrira votre esprit. Et surtout laissez vos mails de côté. Tout cela peut bien attendre votre arrivée au bureau et le monde ne s’écroulera pas, si vous ne prenez connaissance de tous vos messages qu’à votre arrivée au bureau !

Sous la douche, la journée s’organise

Et puis, toujours en douceur, passez à la phase suivante, la douche. Pourquoi parler de la douche ? Parce que sous la douche, on commence à visionner sa journée. Questionnez votre entourage, vous serez surpris par le nombre de personnes, qui passe le planning de la journée en revue sous la douche et qui organise les différentes tâches.

Il y a peut être une explication scientifique à cela, et si vous la connaissez, je serai ravie de l’entendre !

Donc sous la douche, on visualise sa journée, les points principaux ( une réunion importante, une tâche qui doit absolument être effectuée etc…) Rappelez vous mon conseil, la veille au soir on jette un coup d’œil au planning du lendemain, on évite ainsi les mauvaises surprises, et on enregistre aussi toutes les informarions utiles qui vont aider notre cerveau à trouver le meilleur moyen d’organiser et de traiter.

A présent, vous êtes prêt(e) pour la suite, préparer les enfants, le vrai petit déjeuner où vous prendrez quelques instants pour discuter de la future journée avec le reste de la famille, où vous n’hésiterez pas à rappeler aux enfants combien vous êtes fier(e)s d’eux et leur dire que vous les aimez (même si ce sont des ados grognons ! )

Et enfin, départ à l’heure !

Petit récapitulatif en infographie du rituel :

le rituel matinal - productivyou

A vous de jouer à présent, et à vous de jouer avec ce rituel, afin de trouver celui qui vous énergise le plus et je vous garantis que rapidement vous ressentirez les bienfaits de ce rituel matinal.

Dans la troisième étape, nous verrons l’arrivée au bureau !

Merci de votre attention et n’hésitez pas à faire connaitre ce blog à vos amis, et à partager sur tous les réseaux sociaux et inscrivez vous pour recevoir les notifications des prochains articles !

Bonne journée à tous !

Remerciements à Sébastien Rives pour la sublime photo !

How to start a good day – step 1 – wake up

city vapor by sebastien rives on productivyou.com

city vapor by sebastien rives on productivyou.comAaah our bed … we love it, we have no desire to set foot outside our cozy duvet while it’s cold outside; it’s dark … brrrr ..  Then we delay a little the wake up, snooze a little bit more until the very last moment !

And presto, we begin at a run, with the shower at full speed, we dress while still  wet and tights do not like wet skin, do they?

We wake up our kids in a hurry, quick ! quick ! Breakfast, bowl of milk, a slice of bread or a biscuit, hop hop hop! … We try to find THE lost sock, a swimsuit because today one of the kids go swimming , we run, we grab a coat, hat, gloves for everybody, we run to the car, and off we go !!!

Zoom we whiz to school or the nanny, we toot everything that crosses our path, Move out of my way! We park in the 4th row, tear off the damn seat belts, quick, mom is late!

Here we are, the cherubs are dropped off, and we dash over to the office. After our daily time in the traffic jam, here we are at the office, a bit messy, one eye with no  make-up (oops) with the impression of having already fought three battles! Pffiou …. how does it sound to you? Yeah, me too ….

Then one day, I told myself that it was no longer a life. I realized that this was not appropriate for my children at  their age, and that was not good at all.

After several tests, trial and error, I found a rhythm that radically changed our lives.

I will describe my approach in 3 steps that now allow me enjoy every morning.

First step: getting up on time.

I know it is not easy. If you are a marmot like me, spend short nights in bed all week and  could happily sleep 10 hours straight, waking up is a nightmare.

So we must make choices.  Be convinced that 10, 15 or 20 minutes longer in bed, causes the whole family to be in a rush every morning.

So we have to build a little retro-planning, i.e. a “backwards” schedule starting from the time we have to leave home, such as:

  • Leave home at 7:30 am (the time takes into account the travel time to get to school or to the office and get there on time)
  • time for preparing children + yourself (shower, make-up, get dressed)
  • time for a real breakfast
  • time allocated to an activity if you practice one in the morning, to tidy up a  the house a little, (tidy the kitchen, make the beds …)

Times should be allowed to achieve each step in a”cool” mode or not too quickly and not in a hurry. We wake up slowly, especially the little darlings!

Let’s imagine the result of the calculation is 6 am. So we set the alarm at 6:00 and at the first ring, hop, we jump out of bed and forward!

It is our goal in this step. The alarm sounds, we get up on time. We start, for example, with our personal preparation, gentle awakening of children, a real family breakfast, kid’s get dressed and we leave the house.

Ideally, the night before, we have prepared the clothes, school bags, sports bag, snack for everyone. The stress of the morning will further reduced.

Note: The best way to reach your objective , particularly if the alarm optimal schedule differs by 30 minutes or more from your current schedule, is to make waking up gradually earlier and get your body used to the new rhythm. You could do that One minute by one minute each day. In parallel, especially if you sleep a few hours per night, you’d do better to advance your bedtime at the same rate.

Small variation on wake up:

I am here sharing an alternative to “wake – up & go”. I am able to manage that when I get up at 4:00 to go and catch a train or a plane. The rest of the time, my brain thinks it’s too brutal and after years of testing it is not the right option for me.

sleepcycle appOne day I discovered a gorgeous smartphone application called Sleep Cycle. I have no commercial interest with this application, but if the publisher wants to make me a gift for advertising, I am not against ;-).

The principle is simple. It is based on the rhythms of your sleep and wakes you up when it’s the right time for you. I set the alarm time (5:30), and I choose the time slot in which the alarm will ring (my choice 20 minutes). This means that the alarm can ring anywhere between 5:10 am and 5: 30 am. When the alarm rings, I can stop it by touching the phone and sleep until 5 : 30 am. Then the ringing will not stop I have to do something, so I’m awake.

For sure I “lose” potentially 20 minutes of sleep compared to the first option, however this suits me best. I have used this application for almost three years now, including  at the weekend, and I am delighted. As well as registering your sleep, you can look at your statistics such as :

  • on the average length of sleep,
  • sleep quality,
  • etc….

This type of application is very common for all types of smartphones, including the connected bracelets. If you think this method is better for you, you will find the application you need.

The choice of the method that best suits you  is in your hands, the main thing is to get up on time and to start the day off right.

That’s the first step:

  • prepare the day before (clothes, school bags, etc. …)
  • calculate the time required to prepare you and the rest of the family from waking up to the time of departure
  • adjust the clock and get up on time (with method 1 or 2).

Soon you will see an improvement of morning stress level. You will drop the children relaxed at school and you will be more relaxed at work.. At least, you’ll be properly made up ;-). And if you fail someday, it’s neither an excuse to give up, nor to flog yourself ! New habits take time to put in place often several weeks. Good luck, you will manage!

In the next article, I will write about the second step to start the day – to stimulate your body .

Feel free to comment on this article, share it on every social network in the universe! Thank you and good morning!

Comment bien démarrer sa journée – étape 1- le réveil

city vapor by sebastien rives on productivyou.com

Aaah son lit … on l’aime, on l’adore, on n’a aucune envie de mettre un pied en dehors de sa couette douillette alors qu’il fait si froid dehors, il fait nuit … brrrr …. et hop on repousse un petit peu son réveil et un petit peu encore jusqu’au moment fatidique où ce n’est plus possible ! ( voire on s’est rendormi et c’est le drame!)

Et hop, on attaque la journée façon course à pied, la douche à toute vitesse, on s’habille encore toute mouillée et les collants ils n’aiment pas trop la peau humide, n’est ce pas ?

On réveille les enfants à toute vitesse, vite, vite, le petit dej, le bol de lait, la tartine ou le biscuit, hop hop hop … on cherche LA chaussette perdue, le maillot de bain parce qu’ aujourd’hui le grand à piscine, on court, on attrape le manteau, le bonnet, les gants de tout le monde, on court à la voiture, et que ça saute !!!

Vroum on file à l’école ou chez la nounou, on klaxonne tout ce qui croise notre chemin, poussez vous que je m’y mette ! On se gare en 4ème file, on arrache ces maudites ceintures de sécurité, allez hop, vite, maman est en retard !

Ça y est les chérubins sont casés et zou, on fonce au bureau. Après notre lot quotidien de bouchons, nous voici au bureau, la mèche en bataille, un œil non maquillé ( oups un oubli) avec l’impression d’avoir déjà livré 3 batailles !  Pffiou ….Ça vous cause ? Ben oui, à moi aussi ….

Et puis un jour, je me suis dit que ce n’était plus possible. Personnellement c’est surtout par rapport à mes enfants que j’ai pris conscience que cette situation n’était pas adaptée à leur jeune âge, et qu’elle n’était pas bonne tout court.

Je me suis souvenue de ma devise favorite depuis l’enfance :

Rien ne sert de courir, il faut partir à point – Jean de La Fontaine[ctt title=”Rien ne sert de courir il faut partir à point – J De La Fontaine” tweet=””Rien ne sert de courir il faut partir à point”, c\’est toujours valable ! via @productivyou” coverup=”h1j8e”]


Après plusieurs essais, tâtonnements, j’ai enfin trouver un rythme qui a radicalement changé notre vie.

Je vais vous décrire ma démarche en 3 étapes qui me permet maintenant de passer un vrai bon moment chaque matin.

Première étape : se lever à l’heure.

Je sais, ce n’est pas simple, et si comme moi vous êtes une marmotte qui fait des nuits courtes toute la semaine, alors que vous pourriez allègrement dormir 10 heures de suite, c’est vraiment un cauchemar ce réveil !

Mais bon il faut se résoudre à faire des choix et se convaincre que 10, 15 ou 20 minutes de plus au lit, ce n’est pas un bon calcul si cela engendre une véritable course pour toute la famille.

Alors on fait un petit rétroplanning c’est à dire un planning ” à l’envers” en partant de l’heure cible de départ, exemple :

  • Départ de la maison  à 7 h 30, (l’ heure tient compte du temps de parcours pour vous rendre à l’école ou au bureau et y parvenir à l’heure)
  • temps ( durée) de préparation des enfants si vous en avez + vous ( douche, maquillage, habillage, coiffage)
  • temps de vrai petit déjeuner
  • temps alloué à une activité si vous en pratiquez une le matin, à la remise en ordre de la maison ( débarrasser la cuisine, faire les lits…)

Les durées doivent permettre de réaliser chaque étape en mode “cool” ou pas trop ” speed” et non pas en petites foulées. On se réveille doucement, surtout les petites têtes blondes !

Imaginons que cela nous mène à 6 heures. Donc on règle son réveil à 6 heures et à la première sonnerie, hop, on bondit de son lit et en avant !

Si si, on le fait c’est notre objectif de cette étape. Ça sonne, on se lève à l’heure. Et là on enchaîne, en commençant par exemple, par sa préparation personnelle, le réveil en douceur des enfants, le vrai petit déjeuner en famille, la préparation des enfants et on part.

Idéalement, la veille au soir, nous avons préparé les vêtements, cartables, sac de sport, goûter de tout le monde, le stress du matin en saura d’autant plus réduit.

Remarque : si l’horaire optimal de réveil diffère de 30 minutes ou plus de votre horaire habituel, il faudra reculer votre réveil petit à petit pour atteindre la cible et habituer votre corps à ce nouveau rythme. En parallèle, surtout si vous dormez peu d’heures par nuit, vous aurez tout intérêt à avancer l’heure de votre coucher sur un rythme identique.

Petite variante sur le réveil :

Je vous fais part ici d’une alternative au “réveil – lever” immédiat. En ce qui me concerne c’est une chose que je ne parviens à faire que le jour où je me lève à 4 heures pour aller attraper un train ou un avion. Le reste du temps, mon petit cerveau trouve que c’est trop brutal et après des années d’essais ce n’est pas la bonne méthode pour moi.

sleepcycle appJusqu’au jour où j’ai découvert une sublime application smartphone appelée Sleep Cycle (je n’ai aucun intérêt commercial avec cette application mais, si par hasard l’éditeur souhaite me faire un don pour la pub, je ne suis pas contre 😉 ).

Le principe est simple, il se base sur les rythmes de votre sommeil et vous réveille quand c’est le bon moment pour vous. Je règle l’heure du réveil ( 5h30) et j’ai choisi la tranche horaire dans laquelle le réveil va s’activer ( mon choix 20 minutes). Cela signifie que le réveil peut se déclencher entre 5 h 10 et 5 h 30. Lors du déclenchement, je peux ” repousser” la sonnerie en touchant simplement le téléphone et cela jusqu’à 5 h 30. Ensuite la sonnerie ne s’arrête plus, il faut faire quelques manipulations, donc je suis bien réveillée.

Certes je “perds” potentiellement 20 minutes de sommeil par rapport à un réveil ” direct”, mais c’est ce qui me convient le mieux. J’utilise cette application depuis près de 3 ans maintenant, y compris le week end et j’en suis ravie. En plus votre sommeil est enregistré, vous pouvez donc ” voir” votre nuit, visualiser des statistiques sur la durée moyenne, la qualité du sommeil, les jours où vous dormez le plus, le mieux etc. Ce type d’application est très répandue pour tout type de smartphones, y compris sur les bracelets connectés. Si vous pensez que cette méthode est préférable pour vous, vous trouverez certainement l’application qu’il vous faut.

Bref à vous de choisir la méthode qui vont convient le mieux, l’essentiel c’est de vous lever à l’heure et de commencer la journée du bon pied.

Voilà pour la première étape :

  • préparer la veille ( vêtements, cartables, etc …)
  • calculer le temps nécessaire pour se préparer ainsi que le reste de la famille, du moment du réveil à l’heure du départ
  • régler son réveil sur l’heure H et se lever IMPERATIVEMENT à cette heure là ( avec méthode 1 ou 2).

Rapidement vous allez constater un apaisement du niveau de stress matinal, vous allez déposer des enfants détendus à l’école et vous arriverez beaucoup plus sereine au travail, et à minima, vous serez bien coiffée et maquillée 😉 Et si il vous arrive d’avoir de petits loupés, ce n’est ni une excuse pour jeter l’éponge, ni une raison pour vous flageller ! De nouvelles habitudes mettent du temps à s’implanter souvent plusieurs semaines. Alors courage, vous allez y arriver !

Dans le prochain article, la seconde étape pour bien démarrer la journée – stimuler son corps dès le réveil.

N’hésitez pas à commenter cet article, à le partager sur tous les réseaux sociaux de l’univers ! Merci et bon réveil !

Comment passer un bon dimanche et préparer la rentrée

Parc du château de Versailles. Photo par anne lise Authié

Ça y est, on y est, dimanche, fin des vacances de Noel, et demain retour au bureau ou à l’école.

Pour éviter la panique du lundi matin voici quelques astuces très efficaces pour ce dimanche :

Profitez de cette dernière journée de vacances au maximum. Les derniers souvenirs de cette période vous permettront de passer un lundi beaucoup plus doux. Les possibilités sont nombreuses :

  • pratiquer votre activité physique préférée : Yoga, jogging, balade en forêt, séance de fitness… et si vous pouvez le faire avec vos enfants c’est l’occasion de  profiter d’eux un peu plus.
  • prévoyez une sortie, un goûter, un déjeuner avec des personnes que vous appréciez, et riez ! Aujourd’hui, c’est le jour des Rois, pourquoi ne pas organiser ” une galette” impromptue avec quelques voisins ou amis ? Je vous conseille une recette simplissime et redoutablement bonne que j’utilise depuis des années en provenance de Marmiton.
  • un coup de fil à une amie dont on n’a pas eu de nouvelles depuis un moment fera tout aussi bien l’affaire. C’est la période des vœux, alors allez y, même si c’est vous qui avait fait la morte depuis des mois, vous serez pardonnée !
  • organisez une petite routine ” du dimanche” avec vos enfants. Personnellement après plus de 15 ans de ” crêpes du dimanche soir” nous sommes passés depuis 6 mois, aux ” pancakes du dimanche matin”.

 Il faut aussi préparer le lundi et en l’occurrence la rentrée. Après 15 jours de vacances scolaires, les bonnes habitudes se seront sans doute un peu perdues, surtout chez les plus jeunes.

Voici une petite check-list pour bien préparer son lundi, à visiter sans stress :

  • vérifier que les vêtements sont prêts pour demain et que vous êtes à jour dans le linge afin d’éviter la séance lessive /repassage dès le lundi.
  • les placards et le frigo sont pleins, sinon on file au marché faire un petit complément, c’est tellement plus agréable que de devoir se précipiter lundi soir au Daily Monop’ !
  • on jette un coup d’œil à son agenda dans la journée. C’est mieux de découvrir maintenant  vous avez une réunion hors site, plutôt qu’en arrivant au bureau, ou pire, que c’est à votre tour d’apporter le panier goûter pour toute la classe de maternelle de votre petit dernier et que vous aviez complètement zappé ! Plus sérieusement, un regard à votre agenda vous permettra de visualiser votre semaine, les éléments personnels et professionnels incontournables. Votre cerveau va stocker tout cela dans un petit coin et vous aidera tout naturellement à prioriser ce qui va s’ajouter en cours de semaine.
  • Si un petit coup de ménage est nécessaire, alors on ne remet pas à plus tard. En quelques minutes, la maison reprend sa belle allure, et nous aussi. Il n’y a rien de pire que de revenir le lundi du bureau et de voir le désordre partout.

Ces quelques activités vont vous permettre de passer une journée calme mais néanmoins bien remplie, qui vous donnera une très grande satisfaction. Et je peux vous assurer que lorsqu’on est fière de son week end, retrouver le chemin du bureau est beaucoup moins difficile que lorsqu’on a le sentiment de n’avoir rien fait …

En fin d’après midi ou en début de soirée, prenez quelques minutes pour faire un petit bilan de votre week-end ou bien de vos vacances. remémorez vous les bons moments et en principe les fêtes récentes ont apporté leur lot de rires, sourires, rencontres, retrouvailles. Alors remémorez vous tout cela et soyez heureux de ces bons moments.

Si cette période vous a permis de vous lancer dans une nouvelle activité, de découvrir un nouvel auteur, un peintre que vous ne connaissiez pas, pensez y et soyez fiers de cet apprentissage !

Un dernier conseil, couchez vous tôt, lisez quelques minutes et dodo ! Après plusieurs jours de congés, votre rythme a certainement été un peu modifié. Une bonne nuit de sommeil est importante pour repartir du bon pied.

Voilà, c’est terminé pour aujourd’hui. Je vous souhaite un excellent dimanche et souriez, s’il n’y avait pas de lundi, on ne profiterait pas du dimanche !

N’oubliez pas de vous inscrire  afin d’être prévenu des prochains articles et partagez cet article sur les réseaux sociaux, merci d’avance !

A vous maintenant, quels sont vos trucs ” du dimanche” ?

Serenity in 2015 with Productiv’You

Season greetings is here and I will not fail to tradition.

I wish you a wonderful year in 2015 and together we will make it effective and serene.

serenity on "Ile d'Yeux"It is also traditionally the time to make good resolutions. I suggest instead that you set a goal or more for this new year. You may consider ways to achieve this, the motivation that drives you to choose it.

The main point is that this goal gives something to YOU!

I suggest you want to spend a peaceful year. You can get serenity in many ways. Do yoga, go running regularly, for example, but mostly ORGANIZE you to be serene.

What will serenity allow you ?

First, it will allow you to avoid stress or unnecessary nervousness, which is good for your heart and your relationships with those around you.

Moreover, serenity will return you, a calm and composed picture, able to deal with the hassle of everyday life. You will be able to cope with worry and difficulties with effectiveness and composure.

How personal organization can help you keep your serenity?

Let’s take an example that will speak for working parents. I experienced it many times, and I’m not the only one:

You work all day, and your children are in school. A babysitter picks them up after school, accompanies them to your home and helps with their homework while waiting for your return.

And today, your babysitter calls you at 3 pm to inform you that she will not be able to pick up your children. (I’m sure this situation is talking to some of you, right?)

And this is a drama! It is precisely the day when your partner is 100 km away in a seminar. And you are on a business trip and unless a Jet does come and pick you up in a minute, you will not be at school on time!

So is the drama … or not.

As you are organized and thus far-sighted you have “recruited” 2 or 3 babysitters just in case … In a few phone calls, the “rescue” babysitter is ready to take over.
You had a few palpitations, but everything is under control. You continue your day, and everything finished well.

Utopian? No, far from it. I have tested many times by my own. I will return in another article on selecting babysitter.

What this example shows?

Organization without taking into account the potential troubles could imply “drama”, panic. In the example, you will get your children to the police station under the accusing eyes of the Police officials who besides will give you a lecture. (for short I pass on your late dreadful day, the remorse that assail you, the feeling of being the worst parents in the world, etc. …).
With an organization that anticipates potential problems, it becomes a minor incident, treated in minutes. You will find your children at home as usual!

It is this kind of tips I want to share with you in my articles and if possible collect your stuff to the benefit of the community.

So I wish you a nice, serene and organized New Year with Productiv’ You and we will work together for it!

Do not forget to register to receive notifications of future articles. Thank you.

Did you like this article?

La sérénité en 2016 avec Productiv’ You !

la sérénité sur l'ile d'Yeux

Je vous souhaite donc une très belle année 2016 et ensemble nous en ferons une année efficace et sereine.

La tradition veut que ce soit l’occasion de prendre de bonnes résolutions. Je vous propose plutôt de vous fixer un objectif pour cette nouvelle année et de réfléchir aux moyens pour y parvenir, à la motivation qui vous pousse à choisir cet objectif.

 Il faut que cet objectif vous apporte quelque chose à VOUS !

Je vous propose de vouloir passer une année sereine. Et cette sérénité, vous pourrez l’obtenir par de nombreux moyens. Faire du Yoga, aller courir régulièrement, par exemple, mais surtout vous ORGANISER pour être serein(e).

 Que vous apportera la sérénité ?

Elle vous permettra déjà d’éviter  du stress ou de l’énervement inutile, ce qui est bon pour votre cœur et pour vos relations avec votre entourage.

La sérénité vous renverra une image calme et posée, face aux tracas de la vie quotidienne. Vous serez en mesure d’appréhender les aléas et difficultés avec efficacité et sang froid.

Comment l’organisation peut vous permettre de garder votre sérénité ?

Prenons un exemple qui parlera sans doute aux parents qui travaillent. Je l’ai vécu plusieurs fois et je ne suis pas la seule :

Vous travaillez toute la journée et vos enfants sont à l’école. Une baby-sitter les récupère tous les soirs, les accompagne à votre domicile et les aide pour leurs devoirs en attendant votre retour.

Et aujourd’hui, votre baby-sitter vous appelle à 15 h pour vous prévenir qu’elle ne sera pas en mesure d’aller chercher vos enfants. ( je suis certaine que cette situation vous parle, non ?)

Et là, c’est le drame, parce que c’est justement le jour où votre conjoint est en séminaire à 100 km et vous, vous êtes en déplacement professionnel et à moins qu’un jet ne vienne vous récupérer dans la minute vous ne serez pas à la sortie de l’école !

C’est donc le drame … ou pas.

Comme vous êtes organisé(e) et donc prévoyant(e), vous avez ” recruté” 2 voire 3 baby-sitters, au cas où … En quelques coups de téléphone, la baby-sitter ” de secours” est prête à prendre le relais.

Vous avez eu quelques petites palpitations, mais tout est sous contrôle. Vous continuez votre journée et tout fini bien.

Utopique ? Non, loin de là. Je l’ai personnellement testé à plusieurs reprises. Je reviendrai dans un autre article sur la sélection des baby-sitter.

Que nous montre cet exemple ?

  1. sans organisation prenant en compte les possibles aléas, c’est le ” drame”, la panique, et vous allez récupérer vos enfants au poste de police sous l’œil navré des fonctionnaires de Police qui en plus vous font la leçon ( pour faire court je passe sur votre fin de journée effroyable, les remords qui vous assaillent, le sentiment d’être le pire parent au monde etc …) .
  2. avec une organisation qui anticipe les problèmes éventuels, cela devient un léger incident, traité en quelques minutes. Vous retrouvez vos enfants à la maison comme d’habitude !

C’est ce genre d’astuces que je souhaite partager avec vous dans mes articles, et si possible recueillir vos trucs à vous afin d’en faire profiter la communauté.

Alors je vous souhaite à nouveau une belle année sereine et organisée avec Productiv‘ You ! , et nous y travaillerons ensemble ! N’oubliez pas de vos inscrire pour recevoir les notifications de parution des prochains articles. Merci.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le ! Merci 

Bonjour !

En ce jour de Saint Sylvestre, je lance mon premier blog !

D’ici quelques jours, vous trouverez sur ce site les trucs et astuces que j’utilise au quotidien afin de mener de front une vie familiale et une vie professionnelle très actives, en toute sérénité.

Mon secret ? l’organisation ! et je n’entends pas par là une organisation militaire , non, loin de là !

Parmi les thèmes que j’aborderai :

  • les rituels du matin et du soir
  • une maison organisée
  • un sac à main où l’on retrouve tout et tout de suite !
  • l’organisation des déplacements pro quand on a des enfants ( ou pas)
  • la to-do list de compétition
  • l’agenda
  • le temps pour soi
  • … et bien d’autre encore

Alors je vous souhaite une magnifique année 2015, et pas de résolution fantaisiste pour cette année, juste une objectif : la sérénité !

Animated Social Media Icons by Acurax Wordpress Development Company
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On PinterestVisit Us On YoutubeVisit Us On LinkedinVisit Us On Instagram